Archives pour la catégorie #ChallengeAZ

Le Challenge AZ est un projet d’écriture qui trouve sa source en Amérique. C’est un projet à la fois collectif et individuel. Un projet éphémère de longue haleine.

Il a été importé en France par Sophie Boudarel.
Il a réuni l’an passé plus de 50 blogueurs qui, chaque jour, sur une lettre différente, partageaient leur passion commune. L’histoire des familles. Vous retrouverez ci-dessous mes articles et juste là les tweets du Challenge.


Photo-de-bebe-fille-6

Chapitre F : Fille-Mère

Anne est dans son lit, à l’Hospice. Elle n’arrive pas à se reposer. Joséphine est née il y a quelques heures déjà et elle ne l’a vue que l’espace d’un instant. Elle a vu ce petit corps, ce joli visage rond, entendu son cri, deviné son sourire. Ce petit ange va lui être enlevé.

Anne Josephe Bècle

Chapitre E : « Excuse-moi Claude »

Le fusain danse, les traits se mêlent, s’emmêlent, les arbres fleurissent sous mes doigts. Je rajoute le clocher de l’église, je passe mon doigt dessus pour qu’on ne puisse plus que le deviner. J’assombris le ciel, j’éclaire l’auberge, je rajoute un four à pain. Je crée mon Neublans, je choisis mon monde, je décide de tout dans mon cahier.

chaumier_0

Chapitre C : couvreur à paille, de père en fils.

Denis est perché au-dessus de ces murs, seul. Il prend sans même le regarder son contrelatoir, concentré sur son tire-clou. Il s’agite tranquillement sous le soleil, plissant les yeux et visualisant ce toit qui est à peine commencé. Ses gestes sont presque automatiques maintenant. C’est auprès de son père qu’il a appris les nœuds coulant, les brassées de chaume et l’art de placer les poignées de paille. Il se rappelle l’odeur des vêtements de son père le soir, de ses mains abîmées, de ses échardes à enlever, de la paille dans ses cheveux bruns, d’un homme fatigué embrassant un petit garçon admiratif.

1737647563

Chapitre B : Les Bècle cultivent des bécles de Béclan

Neublans, mardi 14 octobre 1777.  Joseph rajuste son costume. Il transpire un peu, il est tout à la fois heureux et fatigué. La journée se termine mais il reste encore au moins une semaine à vendanger toutes les terres des Froissard de Broissia. Ses copains le charient, un Bècle qui vendange du Béclan, c’est pas banal. […]