Voici le cas épineux de cette semaine, qui s’inscrit dans mon travail de recherche ascendante du patronyme CARROT.

Jean Marie CARROT, un gentil cultivateur de 27 ans, se marie le 21 octobre 1874 à Marie Marguerite COUPAT, cette jolie ménagère de 2 ans son aînée. Leur mariage est célébré à la mairie de Boulieu-Lès-Annonay

Jean Marie est le fils de défunt Jean-François Carrot, en son vivant cultivateur-granger à Boulieu, et de Marguerite Farisier, ménagère, présente lors du mariage (née vers 1808). Jean Marie a reçu le consentement de sa mère et a apporté lors de son mariage certains documents :

  • son acte de naissance, de la commune de Boulieu
  • et l’acte de décès de son père, lui aussi de la commune de Boulieu

Ainsi peut on convenir que Jean François Carrot est décédé avant 1874, à Boulieu-Lès-Annonay. Si l’on se fie à l’acte de naissance du petit Jean Marie en 1846, Jean François serait né en 1804.

Pour remonter la branche, je me penche donc sur les tables décennales des décès de Boulieu-les-Annonay entre 1846 (naissance de Jean Marie) et 1874 (mariage de ce dernier), voici mes résultats concernant la requête Carrot :

  • Carrot Antoinette, décédée le 20 août 1860 ==> probablement pas notre individu
  • Carrot Pierre, décédé le 12 juin 1872 ==> non plus
  • Carrot Paul Jean Marie, décédé le 27 août 1876 ==> après le mariage, c’est mort

Et c’est tout. Mon Jean François ne s’y trouve pas.

==> hypothèses à ce stade

  1. Jean François n’est pas décédé à Boulieu, et je l’ai dans l’os ==> la plus probable
  2. Jean François est décédé à Boulieu et j’ai mal lu les tables ==> contrôlé par une deuxième lecture, tout aussi infructueuse
  3. Jean François est décédé à Boulieu mais celui qui a écrit les tables l’a oublié ==> possible, non ? (quelqu’un a sûrement du faire des statistiques sur les oublis d’actes dans les tables, j’établis le risque à 5%, à la louche)  /  dans ce cas, je pourrais faire tous les registres de décès de 1846 à 1874. En dernière intention. 
  4. Jean François est décédé à Boulieu, mais pas sous ce nom là ==> je n’y crois pas une seconde, mais comme il n’y en a que trois, je vais commencer par ça. 

Donc voici mes résultats

  • Antoinette est l’épouse d’Elie Combette , fille de Antoine Carrot et Catherine Hanson, de Bourg Argental. ==> éliminée
  • Pierre CARROT s’appelle bien Pierre mais
    • il est âgé à son décès de 66 ans, ce qui le ferait naître vers 1806  (vs 1804 pour Jean François)
    • il est marié à une certaine Marguerite Farissier (vs Margueritte Farisier) qui a 64 ans (née en 1808)
    • La déclaration est faite par Pierre Granger, un papetier
Capture d'écran annotée, décès de Pierre Carrot
Capture d’écran annotée, décès de Pierre Carrot
  • En 1876 (le 2 avril) est décédée Marguerite Farissier (que j’ai retrouvé en cherchant le dernier Carrot)
    • veuve de Jean François Carrot (et non pas de Pierre)
    • qui est décédée à l’âge de 66 ans (née vers 1810 vs 1808 sur l’acte de naissance de Jean Marie)
    • dont le décès a été déclaré par le même Pierre Granger (le papetier)
Capture d'écran annotée, décès Farissier
Capture d’écran annotée, décès Farissier
  • Lequel Pierre Granger est décédé quelques jours après seulement (!) mais cela n’a rien à voir.
  • Le dernier Carrot n’étant que le fils de Jean Marie et de et Marguerite Coupat, décédé à 18 mois.

Archives départementales de l Ardèche Registres paroissiaux et d état civil Carrot paul

Au final, voici mon problème :

Avec quelle probabilité puis-je considérer
1) Jean François Carrot, né vers 1804, cultivateur-granger, époux de (Marguerite Farisier ménagère née entre 1808-1810), et décédé avant 1874 et
2) Pierre Carrot, journalier, né vers 1806, époux de (Marguerite Farissier ménagère née en 1808), et décédé en 1872
comme étant la même et unique personne ?

 

Votre aide est la bienvenue pour :

1) me donner votre avis sur cette probabilité

2) me proposer des recherches de seconde intention pour affiner cette probabilité

3) me souhaiter la bonne année 2013

 

Et bonne année 2013 à tous !