Heredis 2014 améliore surtout la recherche

Heredis sera présenté demain 16 octobre 2013. Tout ce qui est présenté dans cet article n’est pas officiel mais reste le fruit de mes recherches. Cet article ne bénéficie que du crédit que vous voudrez bien m’apporter.

La Recherche devient importante sous Heredis 2014

La recherche ne bénéficiera plus seulement d’une petite palette à gauche de l’écran mais carrément d’un onglet central. Cela signe l’importance que prend le domaine de la recherche dans la conception du logiciel.

Pour chaque individu, la recherche sera à la fois menée en local (donc sur notre fichier de généalogie) et sur le web. Concernant la recherche sur le web (la fameuse ouverture sur internet), Heredis promet plusieurs « opérateur de recherche » partenaires. Ainsi, la recherche sera menée à la fois sur Heredis Online mais également sur tous les sites qui auront bien voulu nouer un partenariat avec le leader français du logiciel de généalogie. Un témoignage d’utilisateur mentionnant geneanet comme opérateur de recherche nous pousse à imaginer que nous n’aurons plus besoin de quitter Heredis pour chercher des informations sur les principaux sites web de généalogie. Les recherches pourront être affinées en fonction des critères des opérateurs de recherche (par exemple, on pourrait sélectionner tous les critères de recherche geneanet directement depuis Heredis). Les résultats quant à eux s’afficheront sur une page web ouverte dans le navigateur.

Les recherches ne se feront pas que sur des individus. Mais également sur des branches entières. En fait, visiblement, nous pourront mémoriser des branches sur lesquelles nous travaillons souvent pour revenir facilement dessus. Il sera possible de mener des recherches directement sur des branches, donc sur un individu dans son contexte.

La création de branches sous Heredis 2014

La création de branches sous Heredis 2014

Il faut aussi noter la création d’un onglet « Tâches », qui nous permettra de nous organiser efficacement dans nos recherches généalogiques. L’affichage des tâches sera modulable en fonction de l’individu central et des critères sélectionnés. Cet onglet, associé au nouveau module de recherche, permettra d’être plus efficace dans nos recherches.

Ce qui serait vraiment intéressant, c’est que les versions mobiles d’Heredis puissent bénéficier également de la fonction « tâches » afin de donner un élan mobile à la recherche. Sinon, les utilisateurs préféreront toujours d’utiliser un gestionnaire de tâche tiers (Evernote, ToDo list, etc.) qui sera disponible sur tous les supports.

Taches

Sachez toutefois qu’a priori, les fonctions « tâches », « rechercher dans les sources », « médias » et « lieux » ne seront disponibles que pour les utilisateurs de la version pros.

Même si ces améliorations sont intéressantes, on reste cependant loin des technologies que propose MyHeritage en termes de recherche. Les fonctionnalités web associées à un logiciel puissant et un tout nouveau partenariat avec FamilySearch placent MyHeritage toujours bien devant.

Heredis Online ne permettra pas de modifier son arbre

Heredis Online ne sera qu’un hébergeur et visionneur d’arbre en ligne. Pas un logiciel en ligne. Donc on ne pourra pas modifier son arbre depuis le navigateur. Il remplace simplement planete-genealogie et bénéficiera de la marque « heredis ».

C’est vraiment dommage. Heredis propose un bon logiciel de généalogie sur ordinateur, des applications mobiles convenables mais il faudrait à mon sens encore se moderniser. Je pense que l’avenir du logiciel en général et donc d’Heredis en particulier passe par une présence sur tous les supports, de manière équivalente. Cela signifie que BSD Concept doit proposer une application web, une application ordinateur, une application mobile en synchronisation permanente, via le cloud. Pourquoi ? Parce que le généalogiste est mobile, et qu’il a besoin de travailler de n’importe où et parce que le généalogiste fait un travail de fourmi et qu’il ne doit pas s’éparpiller, ses recherches doivent être centralisées. Heredis devrait tout centraliser sur un fichier et être disponible de partout. Tout le temps. Là encore, la concurrence anglo-saxonne a une belle longueur d’avance.

Sinon le design, comme souvent sur les sites internet d’Heredis, est soigné, clair et agréable. Je pense héberger mon arbre chez eux, pour voir dans un premier temps si le service est performant.

Heredis Online

Synchronisation entre deux périphériques : pas de Cloud

La synchronisation entre les devices se fait toujours via le wifi (cela signifie que les deux périphériques doivent être connectés au même réseau wifi) ou par USB. Donc toujours pas de synchronisation en passant par le Cloud (qui permet de stocker sa généalogie sur internet et de la télécharger quel que soit le réseau du périphériques : mobile, wifi personnel ou wifi de la salle de lecture).

Là aussi, c’est une ébauche de nouveauté mais on a le sentiment désagréable que ce n’est pas fini. Il faut vraiment passer sur un logiciel de 2013, avec un fichier maître dans le Cloud et des versions locales qui modifient le fichier maître pour que tout soit toujours à jour, et simple. Surtout. Pour faire bien, faire simple.

Alors pourquoi Heredis ne franchit pas la frontière du Cloud ? Le premier élément de réponse qui m’apparaît est que le Cloud fait peur aux utilisateurs d’Heredis (qui ne sont pas tous de la génération Y) et que l’utilisateur moyen d’Heredis (qui ne lira pas ces lignes) préfère avoir tout en local, car il aurait avec le cloud la sensation d’être dépossédé de son travail.

Environnement Graphique

Si le bleu est la couleur dominante d’Heredis 2014, l’environnement n’est pas vraiment modifié. On confirme la possibilité de changer de thème (donc de couleur de l’environnement) mais globalement, on ne sera pas surpris par le logiciel.

Page d'accueil d'Heredis 2014

Page d’accueil d’Heredis 2014

L'onglet Saisie.

L’onglet Saisie.

L'onglet Famille, amélioré mais similaire.

L’onglet Famille, amélioré mais similaire.

Le business model

Le business model ne changera pas. Pas d’abonnement à prévoir pour l’utilisation de la suite logicielle. On reste avec l’achat d’un logiciel et c’est tout. Probablement que les études d’Heredis montre que leurs clients ne sont pas prêts à franchir le pas et passer à un SaaS avec abonnement.

Au final

J’espère simplement que le principal atout d’Heredis, le confort de saisie de données, restera inégalé. C’est finalement le plus important dans un logiciel que le principal soit bien fait.

Demain sera présenté officiellement Heredis 2014. J’aurai enfin les réponses à toutes mes questions, et je pourrai enfin utiliser le logiciel. On saura définitivement ce que vaut Heredis 2014.

Lisez également les informations officielles sur le site d’Heredis et le blog de Jimbo (darverne-et-darmorique.blogspot.fr), bétâ-testeur officiel qui présentera demain le logiciel de fond en comble.

9 réflexions sur “ Heredis 2014 améliore surtout la recherche ”

  1. Toute ma généalogie (6000 individus, 1300 SOSA et 1000 sources) est sur Heredis 12, et en ligne sur Généanet (sans les média). Je n’ai pas voulu d’Héredis 13 qui ne m’apportait pas grand chose, mais je suis tenté par Héredis 14. La recherche en ligne, le travail en mode famille étendue, etc. et plusieurs autres innovations… Soit beaucoup de progrès.
    Pourtant on retrouve, à mon avis, les mêmes défauts ou carences majeurs que sur le 13, j’explique :
    - 1. Le mode intégré désormais imposé pour le stockage des sources et média. Pourquoi cette régression et cette interdiction de conserver dans un ou des dossiers externes nos sources (à coup sur l’un des biens les plus précieux). En effet un export en GEDCOM et le dossier des sources constitue notre véritable sauvegarde. Et garantissent la liberté d’éventuellement aller voir ailleurs !
    - 2. La moins bonne lisibilité des indicateurs de sources (ancienne pastille verte). enrichis c’est vrai, mais absente désormais sur les fiches individuelles aussi bien en mode noyau familial que famille étendue. Je pense qu’il aurait été judicieux d’autorise l’utilisateur à renseigner un indicateur de fiabilité globale de la fiche.
    - 3. Toujours pas de possibilité d’avoir une fenêtre de saisie de note, indépendante, type pop-up, que l’on pourrait temporairement laisser en arrière plan, le temps de rechercher une information dans la généalogie en cours.
    - 4. Et pour moi c’est le pire, depuis la version 13, les critères associés à nos sources ont autoritairement et considérablement changé :
    a. Le Nom/Numéro de la source est devenu le Titre, heureusement le format reste libre, donc pas de perte d’information.
    b. L’Origine est devenu le Dépôt d’archives, même chose.
    c. La Cote est devenu la Référence/Cote, là ce n’est pas trop grave.
    d. La Nature du document (liste déroulante figée) perd la plupart de ses options ! Et donc à la migration on perd les informations saisis traduites autoritairement dans la nouvelle liste.
    e. L’Archivage devient le Classement, même chose qu’en a. et b.
    Apparaissent de nouveau champs: Type de source (Liste déroulante, figée), Auteur, Email, Site Web et date. Pourquoi pas, personnellement, ils ne m’apportent pas grand chose, mais ne nuisent pas à la compatibilité. Remarque le tri sur la date ne semble pas fonctionner. Il faut donc conserver celle-ci ailleurs (dans un autre champs) pour obtenir ce tri bien utile.

    Je regrette, car transformer les listes déroulantes figées en liste ouvertes (avec ajout possible par l’utilisateur) n’aurait pas été bien difficile et respecter les saisis antérieures avec le report des informations propriétaire non plus !

    Voilà, pour ce billet d’humeur. Mais Héredis demeure un bon produit, il ne lui manque que ces quelques éléments pour devenir un excellent produit.

    Cordialement.

    JYF

    1. Bonjour,

      Pour le point 1, je ne comprends pas le mot interdiction. Heredis fait une copie. Pour ma part, depuis la version 10, mes médias originaux sont dans un répertoire dédié, hors Heredis, et sont stockés sur 3 endroits différents, car je suis bien d’accord avec vous, ils sont un bien extrêmement précieux.

      Pour le point 3, je serais aussi preneur. Et ce de manière générale dans le logiciel, comme dans la saisie par acte.

  2. Je confirme, que mettre sa généalogie Heredis 2014 dans le cloud, cela fonctionne très bien. Ce n’est pas une fonctionnalité BSD pour le moment, mais après essai avec un pays étranger. Il est possible de travailler sur une même généalogie, bien sur pas en synchro, mais c’est déjà bien pour rentrer ses recherches ou complément sans passer par courriel. Skype aidant, pour éviter le télescopage de saisie sur le fichier.

    A défaut de grives, on prends des merles, dit un dicton !

    Dans cette version, beaucoup de cosmétiques, quelques bonnes choses, et beaucoup de manques (une recherche plus complète (ex : manque le prénom de l’épouse)) ; la possibilité de modifier les sources en bloc et non en individuel ; une version Androïd avec possibilité de modification des données pour les déplacement avec sa tablette ; etc…

    Ce ne sont que des vœux pieux, mais BSD ne semble entendre que ceux …, C’est bien dommage !

    Bien heureux, ceux qui sont content, nous nous attendrons la prochaine version, qui sait, nous aurons peut-être une bonne surprise pour H15 ou H16.

    En attendant bonne généalogie à tous, bonnes découvertes, et Clément continue a nous faire de bons sujets.

    A te lire.

    Au Revoir

    1. Il me semble que les tâches sont H13 ne sont pas dans la palette recherche (à gauche) et sont uniques pour le fichier, c’est-à-dire qu’elles ne s’affinent pas en fonction du personnage central. Je me trompe peut-être.

  3. Comme d’hab, un beau coup de cosmétologie. Certe plus agréable d’utilisation que H13, et une possibilité d’aller chercher de l’info sur GeneaNet ou sur Family Search, etc.. (option interressante). Mais fi de la possiblité de modifier les sources en bloc (suite à renumérotion aux AD par exemple) , fi d’avoir une véritable base SQL pour aller modifier des données sans passer par une conversion vers APPLE auparavant, J’ai pas testé les exports Gedcom vers d’autres logiciels de généalogies français et étrangers, mais je pense que rien n’a bougé depuis H13. Quand à la cartographie, j’aurais aimé avoir la possibilité d’avoir le choix de choisir la sienne, comme dans Gramps par exemple, car aujourd’hui avoir des villes en mauvais français et en trouver certaines au milieu de la mer, c’est pas Top.

    En tout cas pour moi, cette version ne me verra pas revenir au bercail Heredis, la seule différence par rapport à H13, c’est que je ne l’ai pas achetée sur un coup de bluff cette fois-çi.

    Ne désespérons pas, j’attends l’année prochaine pour tester H15, et qui sait. Clément, y trouveras-tu toi aussi la réalisation de tes espérances d’un bon logiciel, même si c’est pas tout à fait les miennes ? J’avais aussi misé pour une version Androïd, c’est remis à d’autres calendes aussi.

    Au Revoir

    1. Salut,

      Je pense que je vais d’abord essayer cette version avant d’aller plus loin dans un quelconque achat. Ce qui est certains, c’est que si certains points sont pour toi rédhibitoires, alors il ne faut pas l’acheter.
      Moi j’avoue que cette version me tente.
      Alors…

  4. Heredis 2014 améliore la recherche…mais pas que.

    La réponse demain avec la sortie du logiciel et de mon article sur mon blog….

    Je te rejoins sur le business model. On voit bien que le monde généalogique passe d’un mode local avec achat de licence à un mode connecté avec abonnement.

    Même si je pense qu’il faudra toujours pouvoir travailler en local, un mode Cloud peut être une bonne solution.

    1. C’est sur que je n’ai pas pu utiliser le logiciel en propre. Alors j’attends ton article avec impatience.
      A demain, sur darverne-et-darmorique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>