Qu’est-on en droit d’attendre d’Heredis 2014 ?

Edit du 15 octobre : en savoir plus en lisant cet article datant du 15 octobre. La sortie d’Heredis 2014 est prévue pour aujourd’hui 16 octobre 2013.

Hier 10 septembre, BSD Concept a commencé son teasing pour son nouveau produit : Heredis 2014. Cette attente se fait sous la forme de témoignages des bêta-testeurs et, en essayant de lire entre les lignes, on pourrait commencer à en savoir plus sur cette nouvelle version. Ce qui suit est le fruit de ma réflexion, et est non officiel.

splash14

Heredis Online, son arbre sur le web

Heredis Online serait un service permettant de diffuser son arbre en ligne. Il rentrerait probablement en concurrence avec geneanet et marcherait sur les plates-bandes de planète généalogie (le service actuel de diffusion d’arbres issus d’Heredis). Cela signifierait selon moi l’arrêt de planète-généalogie (qui ne m’a jamais vraiment conquis) pour se recentrer sur une marque plus connue du public (Heredis).

Officiel : Planète-généalogie devient officiellement Heredis Online1. Il ne sera désormais plus nécessaire d’installer le logiciel PG, tout sera géré depuis le logiciel Heredis 2014. Les noms d’utilisateurs, mots de passe et données seront conservés.

On pourrait imaginer un peu plus encore : Heredis est connu comme logiciel de généalogie, alors Heredis online serait-il la version en ligne du logiciel ? Autrement dit une web-application ? A mon sens ce serait l’idéal : notre fichier de généalogie maître dans le cloud, et de nombreux logiciels pour le mettre à jour : logiciel installé sur l’ordinateur (Heredis 2014), application mobile, web-application (Heredis Online). Nous verrons bien.

Une synchronisation automatique via le cloud ?

Voilà qui manque cruellement à Heredis. Si Heredis online permet de publier facilement son arbre, voire de le synchroniser et de faire des back-ups, alors cela nécessite une synchonisation totale via le cloud (et non plus simplement par son réseau wifi local). C’est ce que j’imagine de plus simple et efficace quand un utilisateur parle « d’ouverture sur internet ».

Une nouvelle interface graphique

Visiblement, une nouvelle interface devrait voir le jour. Plus colorée (quatre thèmes différents devraient être proposés) et plus épurée. Un nouveau logo devrait aussi être dévoilé pour l’occasion.

Un module de recherche sur plusieurs sources ?

On retrouvera un module de recherche qui pourrait aller chercher des informations sur différentes sources, dont geneanet ( « Le module Recherches sera un très grand plus pour mes recherches puisque j’utilise beaucoup Geneanet. » ). Ce module permettrait également de noter son avancement, et d’organiser ses recherches. En ce mois de #geneatheme « organisation », cela conviendra surement @gazetteancetres.

Un onglet famille remanié

L’onglet famille semble amélioré, avec notamment la possibilité de visualiser la famille étendue d’un simple coup d’œil.

Edit du 10 Octobre 2013 : Un nouvel onglet famille verra bien le jour, avec possibilité de voir la famille étendue. Un visuel officiel vient d’être dévoilé par Heredis.

Nouvel onglet famille d'Heredis 2014.

Nouvel onglet famille d’Heredis 2014.

Disponibilité et prix d’Heredis 2014

Heredis 2014 serait disponible dans les semaines qui viennent, à un prix identique aux versions précédentes (car sur twitter, on signale que les acheteurs d’Heredis 13 à partir du 1 septembre 2013 verront la mise à jour gratuite vers Heredis 2014).

Officiel : la date de sortie d’Heredis 2014 est pévue pour le 16 octobre 2013

Les absents

Pas de traces d’une meilleure gestion des sources, d’amélioration dans la saisie des documents, et notamment des actes (une des grandes force d’Heredis, mais qui a des limites certaines, cf. article Brozer).

Pas de traces d’une version Android d’Heredis.

Pas de traces d’une compatibilité améliorée avec les standards actuels, ni de volonté de respecter les standards futurs (gedcomX).

Pas d’amélioration de la politique tarifaire, sachant que je suis pour une politique d’abonnement, beaucoup plus en phase avec l’époque, et à mon avis plus simple pour les utilisateurs et pour l’éditeur.

Au total

Une ouverture sur le web qui se faisait attendre serait sur le point de voir le jour. Avec une web-application et une synchronisation via le cloud, on se rapprocherait de ce que fait actuellement MyHeritage.

La spécificité française d’Heredis, et si son module de recherche permet vraiment d’aller trouver des données sur geneanet ou d’autres sites français, cela en ferait un atout indéniable par rapport à la concurrence anglo-saxonne.

Un teasing qui nous en apprend un peu donc, mais qui surtout nous permet de repenser au logiciel de nos rêves.

  1.  http://www.heredis-genealogie.com/newsletter/newsletter-13-09-2013.html  []

24 réflexions sur “ Qu’est-on en droit d’attendre d’Heredis 2014 ? ”

  1. Après, c’est une base de données, tu peux donc y faire toutes les requêtes que tu souhaites.

    Par exemple, rechercher des informations qui ne sont pas présentes dans la recherche multi-critères.

    Autre exemple, pour vider mes deux sources Corail et Genearmor dont j’ai parlé hier sur mon blog, j’ai fait des filtres par commune. Plus facile à traiter ensuite.

  2. Les versions 13 et 2014 PC s’appuient sur une version quasi SQL. La préparation pour fichier Mac disponible dans le logiciel PC permet d’avoir une copie de la base au format SQL.

    J’utilise pour ma part SQLite Manager sous Firefox pour l’ouvrir.

    1. J’avoue ne pas maîtriser cela. Et après, tu en fais quoi de ta database SQL ? Je veux dire son exploitation te permet quelles choses intéressantes ?

  3. Est-ce que cette nouvelle version permet enfin de faire des extractions de données comme le ferait un gestionnaire de bd type Access ou Buisness Oject ? Avec Heredis 12 pro c’est extremement limité.

  4. Bonjour,
    Après quelques mois d’absence, j’ai eu la mauvaise surprise de voir apparaitre les noms des moins de 100 ans en ligne lors d’une interrogation sur de planète généalogie et après voir migration sur Heredis on line . Les dates et les lieux n’apparaissaient pas. Je n’ai guère apprécié de voir les noms de mes enfants mineurs en autre.
    A l’évidence je n’ ai pas dû être le seul. Je précise que la case sur Heredis 13 de protection des – 100 ans était validée.

    1. Ah, il faudrait voir directement avec le service client d’Heredis là, je ne peux pas vous aider moi !
      Sur le forum officiel d’Heredis, sur twitter, ou par téléphone.
      Toutes les infos je suppose sont sur heredis.com

      Bon courage à vous, mais j’ai vu sur twitter que vous êtes nombreux dans ce cas là. Il faut voir directement avec Heredis.

  5. Tout ça c’est bien beau, j’ai été surpris en recevant, étant acheteur de Hérédis 13, la mise à jour. Ma joie a été de courte durée car je me suis aperçu que la mise à jour était réservée à la métropole. Alors étant en Nouvelle Calédonie, je n’y est pas droit…Je voudrai bien savoir pourquoi ????

  6. Utilisateur ancien d’Hérédis j’ai été très déçu par l’arrêt brutal de la clé Généo quelques mois après son achat. Qui était un très bon produit. Puis vint Hérédis 13 qui n’apporta rien malgré beaucoup de bla-bla et un paiement en avance. J’ai trouvé là que cette société ne respectait plus ses clients. Alors après avoir visité le nouveau logiciel d’Hérédis, maintenant je dis non… On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre…

    1. Vous aviez vos raisons pour être déçu. Je trouve que la nouvelle mouture est sympa, aussi je l’ai achetée. Vous utilisez quoi maintenant ?

  7. Clément dit :

    19 septembre 2013 à 15 h 21

    Ta façon d’utiliser le cloud est bonne, mais pas à la portée de l’utilisateur lambda qui a besoin d’un outil intégré à son logiciel. un tout-en-un.

    Pour te répondre, désolé de te contredire, j’ai fais un petit mode d’emploi avec recopie d’écrans pour les membres de trois associations dont je le suis moi même et je puis te confirmer qu’il n’y a pas que « les djeunes » qui savent se servir du cloud.

    Mais tu as raison, que la commande intégrée dans H14, ce serait un plus, si on laisse la possibilité aux personnes utilisatrices la libre gestion du Cloud de leur choix. Imposer, HEREDIS ONLINE, là tout le monde n’est pas près à sauter le pas, surtout moyennant finances.

    La plupart des Clouds sont gratuits et peuvent contenir une généalogie en ce moment et sont payants pour une grosse quantité de données (c’est un libre choix). Il faut aussi garder en mémoire que les anciens n’aiment pas trop s’exposer, et mettre leurs données en 2.0, c’est pas la majorité.

    Je garde en souvenir quelques rebuffades de leurs parts, quand je faisais mes collectes de mémoire chez eux.

    Pour moi et quelques autres H14, doit proposer des innovations certes, des corrections, mais pas imposer ses choix, mais donner une palette de choix où chacun fera son marché pour sa généalogie.

    Ce qui te semble bon pour toi, n’est peut-être ce qui me parait bon pour moi. Pourquoi, alors, ne pas satisfaire tout le monde par une palette de choix multiples, quand cela est possible.

    Le surcoût de programmation est minime, la satisfaction du client n’est -elle pas primordiale avant tout, sinon on travaille que pour soit ?

  8. Bonsoir Clément,

    Pour te repondre, ce n’est pas du tout compliqué de mettre sa genealogie Herdis dans le Cloud. J’ai testé quelques Clouds avant de choisir Dropbox et Skydrive pour leurs fluidités lors du travail.

    Pour avoir Heredis dans le Cloud, rien de plus simple le logiciel sur les micros, peut-être tablette un jour (sur une tablette pro Crosoft, trouvée en NZ, cela marche) et toutes les données dans le Cloud.

    J’assure mes arrières, au cas où, avec des synchonisations automatiques avec GoodSync Pro.

    Je fonctionne comme ceci depuis 6 mois sans plantage. Un ami fait de même avec un H13.

    Quand au logiciel que j’uliise désormais, c’est un logiciel pour APPLE, nettement plus complet que HEREDIS et dont la philosophie ne me déroutait pas trop de par mon utilsation d’Heredis depuis la version 98, J’ai testé le SAV qui m’a beaucoup aidé lors du transfert de mes fichiers quand j’étais dans l’angoisse de tout perdre à l’heure d’une cousinade en NZ. Non content de racheter un logiciel en catastrophe, j’ai du acheter aussi une machine, j’avais aussi pratiqué, donc pas trop dépaysé, quoique je préfère le PC. Cela m’a augmenté sérieusement le budget voyage et je m’enserais bien passé

    Ce choix m’a été dicté aussi, de part que mes correspondants NZ utilsent beaucoup Apple et que je devais faire des publications depuis Heredis avec un très bon logiciel GENOPRESSE que tyu connais, je pense, pour ne pas le citer avec un imprimeur local. En impression, Apple y est très utilsé depuis pas mal d’année, depuis GhostScript , je crois pour les Offset et autres.

    C’est pas qu’HEREDIS est mauvais, il a des manques, et des incohérences, c’est sûr, mais il a une convivialité qui me parle, mais le SAV est inconsistent et ce n’est dignement pas sérieux de faire appel à ses utilisateurs pour le faire autant soit-ils capables de le faire.

    J’avais fini par m’habituer à faire des moulinettes pour adapter mes fichiers des différentes versions d’Heredis, pour mes échanges avec d’autres logiciels de généalogie, pour ne pas perdre de données lors des échanges par Gedcom, mais j’ai craqué quand H13 est sorti, il me fallait devoir tout refaire à l’heure de cette cousinade anniversaire en NZ. Trop de pression, pas de réponses de BSD, et ne plus savoir vers qui se tourner, j’ai passé un mauvais moment et j’y ai laissé un peu de ma santé au final.

    Et j’adore surtout pas recevoir de réponses à l’emporte pièce quand je suis en panne et recevoir des emails que ma demande est prise en compte et que je dois m’inscrire sur le forum. Là, tu peux croire que je vois rouge, je comprends maintenant, pourquoi je vais dans ta spécialité de prédilection en chirurgie..

    Et je suis pas le seul dans ce cas, j’ai beaucoup aimé une réponse retour d’un canadien indisposé de leur forum, « J’ai pas sonné ta boite, donne toi pas la peine de me répondre » …

    On m’a toujours appris qu’il fallait toujours s’adresser au bon dieu, qu’à ses saints. C’est pas toujours vrai…, n’en faisons donc pas une généralité.

    Bonne fin de journée

    Au Revoir

    1. Ta façon d’utiliser le cloud est bonne, mais pas à la portée de l’utilisateur lambda qui a besoin d’un outil intégré à son logiciel. un tout-en-un.

    2. Après discussion entre utilisateurs d’Heredis, il y a beaucoup a attendre de H14

      Sans parler du tout internet que tout le monde ne kiffe pas, il ya ceci :

      - une meilleure gestion des sources avec des possibilités de modifications en lots, suite par exemple à une rénumérotation des registres par les AD. Ce n’est pas évident, de le faire ligne par ligne quand il y en a beaucoup à faire.
      - la possibilité d’adjoindre des dictionnaires de lieux personnels, la société BSD devrait livrer une trame (Excel, ou propriétaire pour le faire)
      - un meilleur outil de recherches des données polyvalent
      - un outil de recherche multicritères sur l’ensemble des données
      - une meilleure gestion de tous types d’actes notariés avec une indication explicite du notaire
      - une meilleure gestion des.pdf dans les sources, medias et autres, etc.. C’est aussi valable pour certains autres médias.
      - une meilleure gestion des médias
      - avoir la possibilté de choisir son propre outil de localisation quelqu’il soit (Google Earth où Maps, Open Steet Maps, où autres). Aujourd’hui, si vous êtes français, sur Open street, il n’est pas rare de trouver les leux écrits dans un melting de langues, ce qui donne parfois des quiproquos et une géolocalisation aléatoire qui vous met une ville en plein océan. J’ai essayé de faire prendre en compte une correction, mais comme n’importe qui peut faire modifier la donnée par la suite, tout est à recommencer quelque temps après. Là le collaboratif a trouvé ses limites. L’outil utilisé dans Planète Généalogie quoique succint était plus efficace qu’Open Street Maps, c’est tout dire

      Pour ne citer que Google Earh, il y a une unité dans la langue et la géolocalisation est plus que correcte, et s’il ya une erreur l’outil de demande de rectification est plus efficace par expérience perso

      - Avoir la possibilté facilement de géocaliser pécisément son lieu de naissance, de mariage, où autes, sans rentrer en conflit avec un lieu générique existant
      - Dans les fiches individuelles, familiales, il manque l’indication des sources et la possession des actes. Ce pourrait être une case à cocher que l’on pourrait autoriser ou pas.
      - une meilleure gestion des doublons

      Etc, etc..

      Chacun des utilsateurs ayant ses propres attentes, ils seraient je pense bon à la société BSD de les lister et pourquoi pas sur son site internet, en donnant à ses utilisateurs la possibilité de voter pour tel où telle option pour une nouvelle version, et de ne pas écouter systématiquement le même panel d’utilisateurs. Je pense que l’idée, qui n’engage que moi bien sût, pourrait aider les développeurs.

      Bon, si on en croit la dernière annonce, il parait que la nouvelle version sera une révolution (une refondation ???), je ne demande qu’à le croire, on nous avait promis que nous serions bluffé avec H13, j’ai vu, j’ai vécu… Donc à attendre et voir en action

      Cette fois-çi, je me contenterais de tester la démo, de fond en comble,avant de choisir où non de sortir la monnaie de ma bourse, il faudrait pas que la mouche qui s’y trouve s’en echappe inutilement.

      Cordialement

      Au Revoir

  9. Bonjour Clément,

    Je lis sur ton blog, avec plaisir, tes interrogations chaque fois que j’y passe, même si je ne partage pas entièrement ton point de vue.

    Heredis dans mon Cloud personnel, pour moi c’est déjà fait depuis plus de 6 mois, mes données issues d’HEREDIS (médias, gedcom, etc…) sont dans cette technologie. Ou que je sois en France où à l’étranger, je peux y accéder, modifier, imprimer. Cela m’a d’ailleurs bien servi, comme je viens de fréquenter un service que tu connais bien, de ta spécialité médicale semble-t’il. Les journées sont parfois longues et pouvoir se distraire en faisant de la généalogie, c’est un plus.

    Il faut pas oublier d’emmener l’outil informatique où téléphonique, pour se connecter bien sûr.Dans mon sac, toujours prêt, j’ai un mini micro, ça aide.

    Avant, je passais pas mon NAS,où par un serveur perso, mais l’avantage du Cloud est d’être beaucoup plus rapide, ça c’est une bonne révolution, quand c’est bien maitrisé.

    Je ne suis pas partisan, et ce n’engage que moi du tout internet. Je donne des renseignements a qui je veux, quand je veux donc si j’aime bien faire mon marché sur GeneaNet, Ancestry et autres moyennement paiement pour me donner des pistes de recherches, je ne suis pas près a passer le cap pour y avoir mon logiciel principal et encore moins de le payer chaques mois.

    si on ne fait pas gaffe, la douloureuse nous rapelle à l’ordre au bilan de fin d’année et par rapport à l’achat d’un logiciel en propre cela peut passer du simple au double, parfois plus.

    Là, il faut bien étudier les services proposés par l’un par rapport à l’autre solution.

    BSD ne m’a pas toujours pas convaincu, de régler les problêmes rencontrés avec ses produits, avec célérité. Mais, c’est là un autre problème que j’ai résolu personnelment avec le passage logiciel sur un autre type de machine, mais j’aime bien mon premier amour, Heredis, pour sa convivialité (quoique possedant la version 13, que je n’ai jamais utilisé pour ses incohérences), pour le noyau principal de ma généalogie.

    Mais je dois être sincère, avec ce nouveau logiciel, j’ai surtout acheté un SAV digne de ce nom.

    Je suis et je reste un farouche partisan pour avoir un logiciel en propre sur mon informatique personnelle.

    J’ai une tablette Androïd, moi ce qui m’interresse c’est d’avoir une appli qui me permette de travailler sur ma généalogie pas seulement en lecture, via mon Cloud personnel, mais surtout pas vers du 2.0 intégral, que j’ aurais plus de mal contrôler quand a sa diffusion, etc…

    C’est là, je pense, que nos chemins divergent.

    Quand à la version 14, il ne faut pas tirer des plans sur la comète, le meilleur choix sera comme toujours, de tester la version démo à satiété en la poussant dans ses derniers retranchements, avant de prende une décision finale d’achat.

    Et gardons simplement en mémoire, que la généalogie doit surtout être un plaisir et ne pas devenir une contrainte et que les conseilleurs même s’ils sont très bon, ne seront jamais les payeurs.

    Cordialement

    Au Revoir

    1. Salut,

      • Heredis dans le cloud, comme tu le dis, pour le moment il est nécessaire de bidouiller pour y arriver. Je suis pour un choc de simplification (!) et donc que je n’ai pas besoin d’utiliser mon serveur web pour synchroniser mes machines. Je partage ton idée, il faut que ce soit bien maîtrisé pour que ce soit efficace. Et il faut que l’utilisateur ait un contrôle permanent sur ses données en lignes.
      • Pour ce qui est du « tout internet » il est vrai que certains services online sont meilleurs que planète généalogie (je ne connais pas encore Heredis Online) mais il est important en 2013 de bénéficier d’un tel service.
      • Pour ce qui est du paiement : comme toi, je n’ai pas envie que la facture soit trop salée en fin d’année. Mais comment va se passer le paiement à Heredis 14 : 1) Achat du logiciel (entre 50 et 100€); 2) mensualisation pour l’achat d’Heredis Online. Je préférerais un tout en un.
      • Tu utilises quel logiciel maintenant ? Tu peux parler sans craintes ! Même mieux, ça m’intéresse.
      • Enfin, toujours utiliser la démo avant de l’acheter, c’est le principe même d’une version démo !

      A bientôt !

  10. Si je comprends bien, de simples modifications cosmétiques…

    Je ne modifie pas mon avis.

    C’est un logiciel cher qui ne respecte pas les standards et qui n’existe que sur le marché français et ce alors qu’il existe des logiciels gratuits (avec certes quelquefois une interface « rustique » comme Gramps), mais qui respectent au moins un minimum les standards et qui ont, eux, une diffusion mondiale…

    1. J’approuve votre message Bruno.
      Simplement, j’ajoute : la diffusion uniquement française (ou majoritairement française) permet une exception française qui est intéressante dans la saisie (par exemple des actes) car calquée sur ce qui se fait en France.
      J’aime que mon logiciel soit adapté à la zone géographique de son utilisateur.

  11. Etant béta-testeur, je ne vais pas valider ou pas ces différentes « rumeurs » et ce que je vais écrire ici ne veut pas dire que cela sera présent dans cette nouvelle mouture.

    Mais le point principal est que je te rejoins totalement sur le fait d’avoir une base de données sur le Cloud qui me servira à la fois de sauvegarde externe (en plus de mes sauvegardes propres à la maison), mais aussi de base maitre.

    Sur la web-app, je suis moins emballé. Car rien ne vaut le confort d’une bonne vieille application locale. Nous avons tous été confronté au message que l’on publie sur le net. On prend un peu de temps, et puis crac, au moment de publier, petite coupure, le navigateur ne répond pas, on perd tout et on recommence.
    Je préfére travailler en local (depuis un PC, un Mac ou une tablette) puis en fin de session, me synchroniser sur le Cloud. Ce que je ne peux pas faire aujourd’hui avec H13.
    Cela me servirait également en vacances, car je n’ai pas toujours du réseau disponible.

    Pour la recherche (puisqu’il y est fait mention dans la page du teasing), il est vrai que la première fois que je l’ai vu, j’ai immédiatement pensé à Sophie BOUDAREL. J’avais voulu me lancer sur le tableau de recherche sur l’iPad, mais faute de temps, je ne l’avais pas fait. Et là….on n’est pas très loin. ;-)

    Pour le reste, je n’en parle pas plus (parfois parce que je n’ai aucune information, comme sur la politique tarifaire, même si à titre personnel, je pense aussi qu’un fonctionnement à l’abonnement serait probablement à prévoir dans un futur plus ou moins proche. Les utilisateurs étant plus enclins à ce mode de consommation, y compris en dehors de la généalogie et de l’informatique).

    Je termine par une petite question: Où as tu lu qu’il pourrait y avoir 4 thèmes graphiques ? Je ne lis pas cette information sur la page du teasing.

    Amicalement à tous

    Jimbo

      • La base de données (ou une copie) sur le cloud me semble indispensable en 2013 pour bien faire fonctionner toutes les applications mobiles, web et locales. Il faut passer par là dans l’architecture globale du logiciel.
      • A propos des web-apps : je suis moi-même moins emballé, car rien ne remplacera le confort de saisie dans le logiciel en dur, sa rapidité, ses fonctionnalités multiples. Néanmoins proposer une web app pourrait être intéressant : tu es chez un cousin, tu discutes tranquillement et il te donne une info. Tu te connectes depuis son PC sur ta web app et tu rentres les nouvelles données. Certes pour le travail de fond ce n’est pas aussi efficace qu’un logiciel en dur, mais ça peut dépanner. En tout cas, en 2013, il me semble intéressant de le proposer. Mais pas en mode exclusif.
      • J’attends de voir ce que vaut ce fameux module de recherche.
      • Les 4 thèmes graphiques sont clairement énoncés dans les propos d’un bêta-testeur. Ta question semble confirmer que c’est juste. =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>