genBècle

Blog Généalogique de Clément Bècle

GUERRE 14-18

Les Tableaux d’honneur de la Grande Guerre (1914-1918)

tableau honneur



Lors de la première guerre mondiale, de nombreux magazines, journaux quotidiens ou mensuels ont créé des Tableaux d’honneur de soldats, ayant pris part à la première guerre mondiale avec le courage et la bravoure que l’on honore chaque année.

Ces soldats ont pu être cités à l’ordre de l’armée, nommés ou promus dans la légion d’honneur, décorés de la médaille militaire ou simplement être listés par des journalistes locaux consciencieux et patriotes.

Ces tableaux d’honneur sont une riche mémoire et de précieux documents généalogiques.

Cette page est consacrée à ces soldats et vous pouvez poser toutes les questions que vous jugerez utiles dans les commentaires sur vos ancêtres ayant participé à ce conflit mondial, on s’efforcera de vous aider dans vos recherche en vous envoyant par e-mail des documents qui pourraient vous intéresser. Ce sera des portraits, les citations à l’ordre des armées, les documents constituant leurs dossiers de la légion d’honneur ou autres.

Poser votre question

Vous pourrez retrouver ici des liens vers différents tableaux d’honneur :

  • D’abord une liste de soldats ayant participé au conflit de la première guerre mondiale, et ayant été cités à l’ordre de l’armée, nommés ou promus dans la légion d’honneur, ou décorés de la médaille militaire.
  • Tableau d’Honneur – Morts pour la France aux éditions de la Fare
    Recense des officiers, sous officiers morts pour la France
  • Tableau d’honneur – Journal l’Illustration1
    Recense des soldats cités à l’ordre de l’armée, qu’ils soient Morts Pour la France ou non.
    Les familles envoyaient les photographies de leurs proches morts pour la France, ou méritant d’être cité et payaient pour que leur ancêtre soit cité.
  • Tableau d’honneur de la ville d’Apt (Quotidien le Mercure Aptésien)
    Recense les soldats de la région d’Apt, Morts Pour la France



  1. à consulter sur leur site internet []

1189 Comments

  1. MATHIEU

    Bonjour,

    j’aide un ami à rechercher ou et quand est mort son arrière grand père durant la première guerre mondiale.

    Voici les informations qu’il m’a donnés :

    BARTHELEMY Charles Adrien né le 3 mars 1881 à ESCLES (arrondissement de Mirecourt, Vosges)
    Il était facteur des postes a Saulxures sur Moselotte avant la guerre.
    Marié à JACOBE Marie Nathalie le 19 aout 1908.
    Il serait mort entre septembre et décembre 1914.
    J’ai consulté de nombreux sites internet et bases d’archives qui n’ont rien donnés.

    Si vous avez des informations à ce sujet ou des contacts, je vous prie de bien vouloir m’en informer.

    Par avance, merci.

  2. negri

    bonjour mon grand pere a fait la guerre de 1914/1918 il s’appelait leger Tournadre avez vous des infos sur lui merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Non, si ce n’est qu’il est sans doute originaire du Puy-de-Dôme ou Cantal.
      Sans ses date et lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  3. Silvain

    BONJOUR. Peut être pourriez vous m’aider, je recherche le feuillet militaire du curé de mon village qui a été aumonier militaire durant 14-18: Alexandre SEYNAVE né le 01/01/1873 à Armentières. Blessé il a reçu la légion d’honneur et la croix de guerre xx citations.
    mes recherches sur son dossier militaire sont restées stériles.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,

      pour l’instant je n’ai trouvé que cette médaille d’honneur des épidémies échelon argent, suivre ce lien qui donne une unité C.D.B – 134° D.I, que l’on pourrait – sous toutes réserves – traduire ainsi: Corps des Brancardiers de 134° Division d’Infanterie; ce qui semble cohérent sachant que nombre d’aumôniers servaient comme brancardiers, mais à prendre avec réserve :

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6361188k/f14.item.r=seynave.zoom

      Alors, je crois que c’est cela, voici une citation à l’ordre de l’Armée :
      Ordre du 21 mai 1917.
      « SEYNAVE (Alexandre) , Brigadier, Brancardier, mle 1505, au 117° régiment d’artillerie lourde, 2ième groupe : comme soldat à Maubeuge, a montré les plus belles qualités de courage, de sang-froid et de dévouement, se prodiguant jour et nuit à travers tous les dangers. Rentré de captivité au bout de vingt-six mois, a demandé à être versé dans les troupes combattantes comme aumônier volontaire. Pendant les journées du 25 avril au 8 mai 1917, sur un emplacement de batterie constamment bombardé, n’a cessé de donner les preuves d’un courage et d’un dévouement au-dessus de tout éloge, exaltant au plus haut degré, par son exemple, le moral de tous. »

      « Le Ministre de la Guerre
      Vu la loi du 15 juin 1920,
      arrête
      article unique – Sont inscrits aux tableaux spéciaux de la Légion d’Honneur et de la Médaille Militaire, à compter du 16 juin 1920, les militaires de la réserve et de l’armée territoriale dont les noms suivent :

      Légion d’Honneur

      pour Chevalier

      Aumôniers

      SEYNAVE (Alexandre-Victor), aumônier volontaire catholique à l’armée française du Rhin.

      Les inscriptions ci-dessus portent attribution de la croix de la Légion d’Honneur et concession de la Médaille Militaire.
      Aucune décoration décernée en vertu du présent arrêté ne comporte l’attribution de la Croix de guerre avec palme.
      Paris, le 1er septembre 1920.
      ANDRE LEFEVRE. »

      Ministère de l’Instruction publique et des beaux-Arts
      Arrêté nommant des officiers de l’instruction publique et des officiers d’académie
      Le ministre de l’instruction publique et des beaux-arts,
      vu les décrets des 24 décembre 1885, 25 mars 1921 et 4 février 1922,
      arrête :
      sont nommés :
      1° Officiers de l’instruction publique.
      ————————————————-
      2° Officiers d’académie.

      M. l’Abbé SEYNAVE (Alexandre-Victor) , aumônier de la 38° division (Armée du Rhin), services rendus à l’enseignement public.

      Fait à Paris, le 10 août 1924.
      FRANCOIS ALBERT. »

      Voici ce que j’ai trouvé sans la fiche matricule.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  4. Bossard

    Le grand père paternel de ma femme Auguste-Marie VIVANT Caporal du 264ème Régiment d’Infanterie 19ème Compagnie N° Matricule 012515 Classe 1901 et 1099 au recrutement d’Ancenis est mort le 28 mai 1918 en ambulance 6/21 St P. 27, suite de blessure de guerre à Neuilly St Front -02- il était né le 10 Décembre 1881 à St Julien de Concelles -44-. Nous souhaiterions connaître le lieu ou il repose ……

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      en suivant ce lien vous verrez qu’il n’est pas répertorié dans une Nécropole Nationale, cimetière ou carré militaire dont l’Etat a la charge:

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/resus_rech.php?debut=0

      Qu’est-ce cela signifie ?
      Cela peut être dû au fait que son corps a été réclamé par la famille, et qu’il a été restitué. Ce qui a pour conséquence un complet désengagement de l’Etat dans l’entretien de sa sépulture. Et, pour peu, que le renouvellement de la concession de la sépulture n’ait pas été effectuée, celle-ci après avoir été déclarée en déshérence, a été reprise par la commune, les restes mortuaires allant à l’ossuaire communal du cimetière.
      Comme il est décédé dans une « ambulance », c’est à dire un hôpital de campagne près du front, il y a de fortes chances que son corps ait bien été identifié lors de sa sépulture initiale.
      Peut-être qu’en faisant le tour des sépultures familiales, en cherchant les registres auprès de l’état-civil des villes où votre famille avait des concessions, retrouverez-vous une trace d’une inhumation datant d’après la Grande Guerre. Pour mémoire, les Nécropoles Nationales ont été crées à partir des années 1920, afin de regrouper les Soldats, pour éviter une multiplication de petits cimetières. L’Etat, pour inciter les familles à laisser les corps de leurs parents décédés, outre la prise en charge des frais d’entretien des Nécropoles, offrait un voyage gratuit chaque année aux familles pour se rendre sur la tombe du parent tué pendant cette guerre.
      Si vous ne connaissez pas sa fiche matricule, en suivant ce lien vous y aurez accès :

      http://www.archinoe.fr/loire-atlantique_v3/visualiseur/ir_seriel_visu.php?fd=consnom&id=440330429&PHPSID=b2e6b3a9c6d86f2e98a7713a1d4b3ae2&w=1680&h=945#

      il y a deux pages en menu déroulant, très intéressantes où, il est fait état qu’il a:
      – la Médaillé Militaire
      – la Croix de guerre, étoile d’argent (= à l’ordre de la Division)
      vous aurez aussi les citations qui accompagnent ces décorations, ainsi que les différentes blessures qui ont entraîné son décès.
      Pour en savoir plus, je vous conseille de lire un historique de son régiment le 264° RI, qui devait être le Régiment de réserve du 64° R.I, suivez ce lien :

      http://tableaudhonneur.free.fr/264eRI.pdf

      En suivant cet autre lien, vous accéderez aux Journaux de marche et d’opérations du 264° RI, qui sont répartis en 5 volumes allant du 03 août 1914 au 22 février 1919, ce qui vous permettra de connaître ce qu’il a vécu au jour le jour, n’oubliez pas qu’il était dans la 19° Compagnie :

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?fam=3&ref=6&le_id=3

      Espérant, même si nous n’avons pas trouvé sa sépulture, vous avoir permis de mieux connaître ce qu’il a vécu.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  5. ÉRIC BARTHÉLEMY

    Léon Félix BARTHÉLEMY, né le 26 avril 1880 au Pré-Saint-Gervais

  6. ÉRIC BARTHÉLEMY

    Bonjour,
    Mes recherches concerne Léon Félix BARTHÉLEMY, Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme. Sur une photo de 1915, il y a le numéro 7 sur son uniforme mais, quelle unité ?
    Merci d’avance de votre aide
    Bien à vous

    Éric BARTHÉLEMY

  7. LANNEE

    Je me permet de revenir auprès de vous pour 2 fusiliers marins (simples soldats) qui ont reçu la croix de guerre. Ils faisaient partie de la fameuse brigade de Ronarc’h qui s’est illustré à la bataille de l’Yser.
    Yves, Joseph, Marie LE ROY Matricule 20668 – 3
    Henri LE GUENNE Matricule 23648 – 3
    Je ne les trouve pas sur les listes. Ils sont décédés bien après 1918.
    Est-ce normal?

    Cordialement

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir ,

      comme je l’ai déjà expliqué et précisé dans les commentaires antérieurs, nous n’avons pas la prétention d’avoir publié une liste complète. Celle publiée ici, reprend les citations publiées dans des journaux de l’époque comme : l’Illustration, la Croix, etc… et le Tableau d’Honneur des morts pour la France de La Fare.
      Il faut savoir que les familles devaient payer pour voir publier les citations… ce qui n’était à la portée de toutes les bourses.
      Quant à dire de marins qu’ils sont de simples soldats, la Royale va s’offusquer, ils sont soit de simples matelots ou de simples fusiliers……….. mais avoir combattu pendant la Grande Guerre, donnent de Grands Hommes !!
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  8. Sabary

    Bonjour

    J’ai vu qu’un des soldats listés dans le tableau d’honneur porte le même nom que ma famille et j’aurai aimé avoir plus de renseignements à son sujet. Il s’agit de Sabary Clément.

    Je vous remercie.
    Jean-philippe Sabary

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      je peux essayer si vous me communiquer ses date et lieu de naissance.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,

      voici la citation publiée au JORF du 07 février 1915 page 632, qui lui confère la Médaille Militaire pour prendre rang le 14 septembre 1914 :

      « SABARY Clément n° mle 22/IC 7639, Caporal au 22° Régiment d’Infanterie Coloniale : a servi sa pièce dont le tireur était blessé, avec un entrain et une précision admirables. A été grièvement blessé par des éclats d’obus à la tête et à l’épaule, au cours du combat, et ne s’est décidé à quitter son poste qu’en se trouvant dans l’impossibilité de servir sa pièce. »

      Dans la mesure où, vous me transmettez les date et lieu de naissance, j’essayerai de trouver sa fiche matricule.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  9. Silvain

    Bonjour, je cherche des renseignements sur le père d’un ami. COTTE Gaston, soldat au 18e BCP blessé le 19 octobre 1914 puis à nouveau le 20 février 1916, il a été amputé de la jambe droite suite à éclat de torpille. J’ai vu une photo d’un général (??) le décorant et son fils possède une médaille de Croix de Guerre. Je n »en trouve pas mention sur son feuillet militaire ni sur aucun site que j’ai pu consulter. Pouvez vous m’aider….Merci !

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      je peux essayer si vous me communiquer ses date et lieu de naissance. Souvent les fiches matricules ne sont pas à jour, je pense y arriver puisque son fils a cette décoration.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,

      sur le JORF du 06 juillet 1916, page 5979, la Médaille Militaire lui est concédée pour prendre rang à compter du 16 juin 1916, avec la citation suivante:

      « COTTE (Gaston) mle 2802, Chasseur à la 3° compagnie du 18° bataillon de Chasseurs à Pied : chasseur courageux qui s’est toujours bravement conduit au feu. A été blessé très grièvement, à son poste, le 27 février 1916. Amputé de la jambe droite. »

      Il est précisé à la fin du décret que :

      « Les promotions et nominations ci-dessus comportent l’attribution de la Croix de Guerre avec palme.
      Signé: ROQUES.
      Paris, le 5 juillet 1916. »

      Palme = Citation à l’ordre de l’Armée.

      Veuillez toujours m’envoyer ses date et lieu de naissance, qui sait si je ne trouverai pas d’autres informations.
      Espérant avoir répondu à votre demande, cordialement.

      Jean-Loup FROMMER

    • Silvain

      La date de naissance de Monsieur COTTE Gaston est le 28/03/1892 à Saint Etienne au Mont (Pas de Calais -arrondissement de Boulogne sur mer).
      MERCI beaucoup pour votre rapidité et efficacité ! Chapeau !
      Suis toujours preneur de renseignements complémentaires, je vais pouvoir renseigner son fils ( qui est lui même âgé de 88 ans à ce jour !)

    • FROMMER Jean-Loup

      La plus belle satisfaction, c’est de faire plaisir à ce fils de Poilu.
      Cdlt.

    • FROMMER Jean-Loup

      Re bonsoir,
      grâce à vos renseignements, j’ai trouvé sa fiche matricule. En suivant ce lien vous y accéderez, comme je le pressentais, il y a une autre citation liée au 18° BCP :

      http://archivesenligne.pasdecalais.fr/console/ir_seriel_visu.php?SID=4bbnd5fnfsi8s8ndengh2h2kk6&id=171769125&l=1664&h=809&titre=171769125#

      Je vous laisse le soin de transcrire les évènements chronologiquement pour votre ami, il se fera une meilleure idée de ce que son Père a vécu.

      En suivant ce lien vous accéderez à un Historique du 18° BCP, qui peut intéresser votre ami :

      http://storage.canalblog.com/38/91/255103/60607333.pdf

      Il existe 4 Journaux de Marche et des Opérations du 18° BCP, qui couvrent la période du 31 juillet 1914 au 31 décembre 1918.
      En suivant ce lien vous y accéderez, ainsi votre ami connaîtra vraiment le vécu de son Père au jour le jour :

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?fam=3&ref=6&le_id=3745

      Je pense avoir fait le tour de la question, saluez bien votre ami de ma part.
      Très cordialement.

      Jean-Loup FROMMER

    • Silvain

      Vous faites un boulot remarquable. MERCI encore. J’aimerais connaître beaucoup de gens comme vous ! Bien cordiales salutations.

  10. hilaire

    Bonjour je cherche des renseignements sur mon gr père Mr Hilaire François Paul Charles né le 17 février 1893 Mayenne
    marié le 14 mai 1918 Paris 16
    et mort le 28 novembre 1944 Montgeron. Peut-être une Croix du Combattant que j’ai mais sans diplôme n’y dates par contre je sais qu’il a deux médailles, une croix de guerre 14 18 et médaille militaire 39 45 . j’ai une fiche militaire.
    Si vous n’avez pas d’éléments peut être auriez vous une idée pour m’aider.
    merci
    Cordialement Mr Hilaire didier.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      en suivant ce lien vous accéderez à la fiche matricule n°765 du bureau de recrutement de Mayenne dans la classe 1913, qui comporte 4 pages, n°416 à 419 :

      http://www.archinoe.net/console/ir_ead_visu_lien.php?m=&ir=17064&id=288729514#

      Engagé volontaire, blessé deux fois, cité à l’ordre de la Brigade, Croix de Guerre étoile de bronze, et Médaillé Militaire en 1933, etc……. Beau parcours que celui de votre grand père !

      Espérant, que vous y trouverez les réponses.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  11. recherche sur fait d’arme de joseph mandement 19 eme chasseur
    legion d’honneur croix de guerre avec palme et étoile +medaille interarme

  12. Elodie

    Bonjour, j’ai vu que vous citez « Daniel Clement » dans votre liste, avez-vous plus d’info il est de ma famille. Il est né en Algérie le 6 avril 1899.

  13. Bellenguez Anne-Marie

    Eugène BARRANX Officier de marine Cargo vapeur torpillé et coulé le 28/11/1917 Matricule 2202

    • FROMMER Jean-Loup

      Oui, mais que cherchez-vous en nous contactant ?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  14. BENOUISSA

    mon grand pere sergent francais decore croix de guerre 1914 1918
    cherche document a ce sujet son nom

    BENOUISSA MOHAMED SERGENT NE A MEDIOUNA COMMUNE MIXTE RENAULT MOSTAGANEM ALGERIE
    MERCI

  15. FAES Richard

    Bonjour,
    Je recherche des renseignements sur mon grand oncle BONANSEA Paul Marius Antoine chasseur à pied de 2ème cl mort pour la France le 23/10/1917 lors de la bataille de Vailly dans la somme ( 14/18)
    Né à Marseille le 01/12/1897 Je possède un portrait de lui ( en tenue militaire ) il porte les décorations : croix de guerre et médaille militaire
    son N° mat 8096 au corps et 2567 au recrutement de Marseille. Mais impossible d’obtenir d’autres données
    Merci pour vôtre aide
    Cordialement

  16. carle

    Bonjour, je vient de me procurer la fiche matricule de mon grand père, Jean Lenoir, blessé en avril 1916 apparemment dans la région de la somme, il appartenais au 8eme RIC, sur cette fiche je vois également qu’il à était cité pour un ordre du corps d’armée et ordre général sachant qu’il est détenteur de la médaille militaire et croix de guerre que je détiens, est il possible a ce jour de retrouver des copies ou documents attestant de ces deux citations voir remise de décoration ?

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      il faut rechercher sur les journaux officiels de la République Française les décrets conférant les citations et décorations en suivant ce lien:

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378481r/date

      je vous conseille de commencer avec l’année 1916 et de remonter chaque année jusqu’en 1924, n’oubliez pas d’affiner votre recherche en précisant LENOIR. Ne mettez pas de prénom, car vous allez multiplier les réponses.
      A défaut, il faut consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  17. Cendrine

    Bonjour,

    Est il possible d’avoir la fiche matricule de George Maurice Bonnard né le 1er juin 1910 à Dammarie les Lys (Seine et Marne). Je voudrais savoir s’il a combattu pendant la 2ème guerre mondiale et où et quand il est décédé. Il est décédé pendant la guerre, c’est tout ce que je sais.
    Il est vrai que votre site est consacré à la 1ère guerre mondiale mais peut être pouvez vous m’aider quand même ou me référer à quelqu’un qui le pourra.

    Un grand merci

    Bien cordialement

    • FROMMER Jean-Loup

      Aux Archives Départementales 77, les répertoires alphabétiques et les registres matricules sont conservées et consultables à partir de 1867.

      Pour la mise en ligne sur Internet, les Archives départementales établissent normalement un délai de 100 ans à compter de la date du recrutement. Toutefois, compte-tenu de l’arrêté du 20 décembre 2012 portant une dérogation générale à l’article L213.2 du Code du Patrimoine, les répertoires et registres sont consultables jusqu’à 1921 inclus, de manière à englober tous les soldats de la Grande Guerre..

      En salle de lecture, en vertu de la loi 2008-696 du 15 juillet 2008 relative aux archives, les répertoires alphabétiques et les registres matricules sont communicables au public après un délai de 75 ans et sont donc consultables jusqu’à celui de 1938 inclus.
      1910 + 20 = Classe 1930.
      Donc, à vous d’aller consulter les dites archives en salle de lecture.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Anonyme

      Merci mais je vis à l’étranger. Je ne peux pas me rendre en salle de lecture.
      Comment faire alors?
      Peut on avoir accès à sa fiche militaire par le net comme vous faites habituellement?

      Merci bcp

    • FROMMER Jean-Loup

      Comme je vous l’ai écrit, sa fiche n’est consultable qu’en salle de lecture, il n’y a pas de document en ligne sur le net.
      Autre solution, demandez à une tierce personne de consulter sur place, en lui donnant les renseignements suivants :
      – Georges Marie BONNARD, né le 01 juin 1910 à Dannemarie-les-Lys (77 – Seine-et-Marne)
      – Classe 1930 – il manquera le bureau de recrutement.
      Dans un premier temps cette personne doit rechercher aux Archives Départementales 77, sur les Tables alphabétiques de la classe 1930, et dans tous les registres de chaque bureau de recrutement, à savoir :
      – Melun
      – Coulommiers
      – Fontainebleau
      le nom, prénoms de la personne recherchée, ce qui lui donnera le n° de la fiche matricule et son bureau de recrutement.
      Ensuite, il lui appartiendra de chercher dans le registre du bureau de recrutement de la classe 1930, la fiche numérotée concernée. Il se peut qu’il y ait plusieurs pages suivant la quantité de renseignements notés. Si la fiche n’a pas été bien renseignée, vous pouvez éventuellement n’avoir que peu d’information.
      Au cas où, la fiche n’est pas dans la classe 1930, faire des recherches sur les classes inférieures (cas des engagés volontaires), et sur les classes supérieures : 1931, 1932….
      Toujours en cas de recherches infructueuses, il faut essayer de trouver le domicile de l’intéressé à ses 20 ans, car il a pu être enregistré dans un autre département; alors dans ce cas, recommencer la même procédure de recherche.
      Cordialement;
      Jean-Loup FROMMER

  18. OBIN

    Mon grands père Jules Ben Amou né à Lamoricière en Algérie a obtenu une médaille militaire.
    Comment retracer son parcours et connaitre la raison de cette médaille méritée?

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour retracer son parcours, il faut trouver sa fiche matricule. Ce qui est plus difficile pour les personnes nées à l’étranger, beaucoup d’archives ayant été détruites lors de l’indépendance de ces pays.
      Dans votre cas, pour essayer de la trouver, il me faudrait ses:
      – date et lieu de naissance,
      et
      – l’ancien département français de Lamoricière.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  19. drici

    ancien combattant grande guerre 14/18 blesser et amputer de son avant bras gauche mle 13598 admis d office a la citoyennete francaise par decret du ministere de guerre entre 1900 et 1950 il avait un decret dit que chaque combattant mort ou blesse pour la france et consedirer comme citoyen francais il s agit du combattant berrabah zidane ben hafsi ne le 30 mars 1895 a la calle departement de constantine je demande la date exacte du decret de naturalisation de ce combattant qui a fait son devoir pour la france

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      sur le journal officiel du 2 décembre 1920 à la page 16630, il est question d’une 7° liste concernant le classement des candidats aux emplois réservés aux ancien militaires indigènes d’Algérie.
      Cette liste commence à la page 16690, et il semble page 16696, qu’au titre des emplois de 3° catégorie de l’administration du Gouvernement général de l’Algérie – Cafetiers maures dans les départements – 1° série – candidats ayant 4 enfants – on trouve classé au rang 277, un certain :

      – BERRABAH Zidame, ex soldat au 3° Régiment de Tirailleurs – Commune de La Calle (Constantine).

      pour accéder à cette page suivre ce lien/

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6386167h/f68.item.r=berrabah.zoom

      Si je venais trouver d’autres renseignements, je vous contacterai à nouveau.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Toujours pour les mêmes motifs, on le retrouve classé 182, dans le journal officiel du 28 mai 1921 à la page n°6243, suivre ce lien :

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65428850/f35.item.r=berrabah.zoom

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      En suivant ce lien vous aurez accès à l’attribution de la Médaille Militaire, ainsi que de la Croix de Guerre avec palme (ce qui veut dire à l’ordre de l’Armée) et de la citation qui les accompagne pour:
      BERRABAH Zidane Ben HAFSI de la 2° compagnie du 3° Régiment de Marche de Tirailleurs,
      pour prendre rang à compter du 9 mai 1917 du Journal Officiel du 21 juin 1917 page 4766 :

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6336790f/f12.item.r=berrabah.zoom

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Sur les recherches effectuées dans les Journaux officiels de la République Française de 1880 à 1946, je n’ai pas trouvé de décret de naturalisation le concernant.
      Peut-être faudrait-il vous adresser à l’Office National des Anciens Combattants Victimes de Guerre (ONAC-VG) à Caen, pour voir si son dossier ne comporte pas ce document?

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  20. drici

    ancien combattant grande guerre 14/18 blesse de guerre amputer de son avant bras gauche admis d office a la citoyennete francaise par decret du ministere de guerre mle 13598 medaille de guerre et d honneur a fait sauver la vie de son lieutenant suite a ses blessures

  21. Guylaine BOUCHET-CHESNEAU

    Bonjour Monsieur,

    J’ai besoin de conseils pour retrouver la fiche de matricule militaire du grand-oncle de mon mari, qui de mémoire familiale aurait participé à la Guerre de 1914-1918 et aurait même été prisonnier.

    Cela fait des mois que je cherche sans aucun résultat.

    Il s’appelle Constant François BOUCHET, il est né à Gaël (35) le 5 novembre 1868 de Mathurin Pierre Bouchet et de Anne-Marie Morel (source : AD35 – Gaël – 1868 – Naissances – Greffe (Vue 10/13)).

    La famille habite en 1884/1885 Mauron petite commune du Morbihan (source Actes de naissance et de décès de son petit frère Auguste – AD56 – Mauron – 1880-1885 – Naissances (Vue 190/243) – AD56 – Mauron – 1885-1890 – Décès (Vue 4/200)).

    Je suis sure qu’il n’est pas décédé en bas âge car :
    1 – il s’est marié à Mauron le 11 juillet 1898 avec Marguerite RIssel (source : AD56 – Mauron – 1893-1902 – Tables décennales (Vue 27/59) mais il n’y a pas d’acte de numérisé, à priori il n’y a pas de registre, du moins en ligne sur le site des archives du Morbihan)
    2 – ma belle-mère, maintenant décédée, l’a connu à la fin des années 50. Elle m’avait expliqué qu’à l’époque il vivait seul dans sa petite maison à Saint-Léry (56) et qu’il n’avait pas d’enfants.
    De plus il figure avec sa femme Marguerite Rissel sur le recensement de la population de la ville de Loscouët sur Meu (22) en 1901.

    Si la famille habitait toujours Mauron en 1888, année ou il a atteint ses 20 ans il aurait du se faire recenser à Vannes, hors il ne figure pas ni sur la liste alphabétique, ni dans le registre.
    J’ai pensé alors que la famille était retournée en Ille et Vilaine, mais même chose rien.
    J’ai élargi mes recherches aux Côtes d’Armor, au Finistère, à la Loire-Atlantique, à la Mayenne, à la Sarthe, au Calvados, à la Manche, au Maine et Loire, toujours rien.

    Est-il possible qu’un homme, à cette époque, ne se fasse pas recenser, même si il est exempté de service militaire, mais cela serait curieux s’il a participé à la grande Guerre.

    J’ai cherché également dans la liste des prisonniers de guerre 14-18 via le Comité International de la Croix Rouge, je n’ai rien trouvé.

    J’ai essayé aussi des variantes sur le nom comme BOUCHER, BOUCHE, SOUCHE, SOUCHET, TOUCHE, TOUCHET, etc… cela n’a rien donné non plus.

    Si vous avez d’autres pistes à me conseiller, je vous en remercie par avance, car je suis vraiment dans une impasse.

    Bien cordialement.
    Guylaine Bouchet-Chesneau

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      tout comme vous je n’ai rien trouvé.
      Aussi, je vous conseille de vous adresser à Caen, à l’Office national des anciens combattants-Victimes de guerre (ONAC-VG), en vous recommandant de votre filiation et en joignant tous les renseignements contenus dans votre demande.
      Il est noter qu’en 1914, il avait 46 ans; et souvent les hommes de cet âge étaient affectés dans des Régiments Territoriaux.
      S’il a bien servi pendant la guerre, l’ONAC-VG de Caen devrait pouvoir le trouver.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Guylaine BOUCHET-CHESNEAU

      Merci de votre réponse, nous allons essayer auprès de l’ONAC-VG.
      Bien cordialement.
      Guylaine BOUCHET-CHESNEAU

  22. peultier

    Bonjour, mon GP à reçu une citation et la croix de guerre, j’ai les papiers, j’aimerai en retrouver la trace dans les archives, mais c’est un labyrinthe qui me dépasse.
    il est né le 05/02/95, son matricule aux archives de Blois est 55 mais il n’y est rien de mentionné à ce sujet.
    Une aide gratuite ou rémunérée me serait bien utile.
    Armée d’orient en 1917/19.
    43e artillerie coloniale.
    Merci.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      nous aidons bénévolement les personnes qui font appel à nous; mais encore faut-il un minimum de renseignements.
      Tout d’abord, rien ne me dit que vous avez le même patronyme que votre grand père.
      J’ai effectué une première recherche sur les tables alphabétiques des registres de la classe 1915 (1895+20= 1915) sur les archives départementales (AD) du Loir et Cher (41) pour le nom de Peultier. Je n’ai pas trouvé de personne recensée sous ce nom. De même la fiche matricule n° 55 de la classe 1915 aux AD 41 concerne Autissier Joseph, compte-tenu de la concordance de date de naissance, j’en déduis qu’il s’agit de votre grand père.
      J’ai passé en revue tous les journaux officiels de la République Française de l’année 1915 à 1946, en affinant la recherche avec : Autissier; aucune réponse correspondant à Autissier Joseph.
      Vous parlez de documents, quelles sont les dates concernant ces documents ?
      Les fiches matricules sont souvent incomplètes, aussi toutes référence sur vos documents peuvent être utiles dans les recherches.
      Sinon, il ne vous restera plus qu’en dernier ressort à aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • peultier

      Bonjour, je vous ai envoyé un mail avec la copie des documents, j’espère que vous pourrez en tirez quelques chose.
      Si non, pourrez-vous me préciser les démarches à faire, certains me disent de m’adresser à Pau, d’autres à Vincennes, peut-on faire sans se déplacer ?
      Cordialement.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      ici nous sommes sur un blog, je n’ai pas reçu vos documents, veuillez les transmettre à l’adresse suivante :
      jean-loup.frommer@orange.fr
      à réception, j’effectuerai de nouvelles recherches et je vous informerai des résultats.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  23. Sanchez Laetitia

    Bonjour je recherche des infos sur mon arrière grand-pere, Mr Le Breton Jean né le 26/10/1887 à Trévosan commune de Plumelec dans le Morbihan, ayant participé à la 1ére guerre mondiale, et ayant été décoré. Classe de mobilisation : 1907, numéro de matricule : 1403.
    Je sais qu’il aété décoré de plusieurs médailles et j’aimerais connaitre l’histoire de ses récompenses, et son parcourt lors de ses états de services. Son livret militaire étant introuvable tout comme ses précieuses médailles, je me tourne vers vous pour m’aider dans mes démarches.

  24. Anonyme

    Ambroise raphael Lucien François brochet .Acte de naissance numéro 817.né le 17octobre 1901 à france (st Louis rue Villeneuve)

    • Jean-Loup FROMMER

      merci de préciser le département de naissance.
      Cdlt

  25. ait sellamet malika

    je cherche des nouvelles sur mon grand pere maternel ancien combattent 14-18 qui s apelle HIDJA MOHAND OUALI caporale medailles milittaires blesse a son bras droit puis empute de se dernier

    • Jean-Loup FROMMER

      Merci de préciser les date et lieu de naissance, ainsi que le pays d’origine.
      Cdlt

  26. Derbez

    Bonjour
    Je suis à la recherche de documents concernant mon arrière grand oncle :
    Maurice Henri Charles BELLEY
    J’ai trouvé une fiche sur « Mémoire des hommes » où il est fait mention d’une légion d’honneur et d’une croix de guerre en date du 1.3.1915 et citation armée du 1.3.1915
    Or, je ne trouve rien ni sur la base Leonore ni ailleurs.
    Pouvez-vous m’aider ?
    Avec mes remerciements
    Christine Derbez

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir, :

      il faut trouver sa fiche matricule malheureusement, les archives départementales de la Marne n’ont pas numérisées encore la classe 1906 (1886+20), cela s’arrête à la classe 1901.

      Voici la citation de son inscription au tableau spécial de Légion d’Honneur, pour prendre rang à compter du 18 mars 1915:

      « BELLEY (M-H-Ch), lieutenant au 5° Régiment de Chasseurs: le 23 septembre 1914 pendant une attaque que l’escadron avait reçu l’ordre d’effectuer, a été gravement blessé de plusieurs éclats d’obus dont quatre au visage et un grave à la jambe gauche; a conservé le commandement de son peloton et n’a été se faire panser à l’ambulance qu’après avoir rejoint l’escadron qui se repliait sous un feu violent de l’artillerie ennemie. Vient de rejoindre le front en janvier. »

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  27. Pasquier

    Bonjour Monsieur
    Je n’arrive pas a trouvé la médaille militaire croix de guerre avec étoile d’argent
    mon mari a un oncle qui a fait la guerre 14/18 il est mort pour la France Craonne dans l’Aisne il est au carré militaire d’Armentiéres mais cette médaille n’est pas sur son monument
    J’aimerais que cette médaille y figure et comme les responsables ne me donne pas de réponse a mes demandes je pense acheter cette décoration moi-même merci de votre réponse

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      un carré militaire, tout comme une Nécropole Nationale, répond à des normes bien précises qui font l’objet d’un règlement pour les sépultures de Soldats qui bénéficient d’une concession perpétuelle à la charge de l’Etat Français.
      Que ce soit du simple Soldat au Général, ils bénéficient tous d’une sépulture identique, où sont rappelés leur :
      – nom
      – prénoms
      – grade
      – unité
      – date de décès
      aucune distinction, aucune décoration, ne sont de mise; ils sont tous égaux dans la mort.
      Alors si vous voulez honorer cette personne, allez consulter la base de données de Genweb/mémorial, recherchez le et compléter sa ou ses fiches concernant le carré militaire d’Armentières, mais arrêtez d’effectuer des demandes que le service des Sépultures de Guerre ne peut agréer.
      Suivez ce lien pour trouver la personne :
      http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=59017&dpt=59&idsource=53070&table=bp08

      Si comme je le pressens, ce Soldat fait partie du « Carré de corps restitués aux familles », il ne bénéficie plus d’une concession perpétuelle de sépulture, la famille ayant demandé la restitution du corps. Il incombe alors à cette famille d’entretenir la sépulture. C’est pourquoi vous n’avez pas de réponse à vos demandes. Vous êtes en droit d’acheter et faire apposer ses décorations sur sa sépulture à vos frais, dans la mesure où cela reflète la réalité de son dossier militaire et de sa fiche matricule militaire.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  28. PENA Annie

    Bonjour, Pouvez me donner des renseignements sur mon grand père Charles André BESANCON, né le 2 avril 1894 soldat lors de la première guerre mondiale.
    Merci.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans son lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  29. je recherche des renseignements sur le frère de mon arrière grand pére qui a reçu la médaille d’argent inscrit à Bastia n° 4941 pour la guerre d’Indochine, son nom CASAZZA Paul, merci de votre aide c’est pour l’arbre généalogique de mes enfants

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      donnez-moi ses date et lieu de naissance pour les recherches, et pouvez-vous me préciser s’il a survécu à la Guerre d’Indochine ?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  30. HARTMANN PATRICE

    Bonjour,
    Mon grand pére , Auguste HARTMANN, décédé en 1966, a été décoré d’une médaille de  » Lieutenant Célerier  » de l’escadrille III en 1918. ( 1er groupe de Bombardement )
    J’ai toujours cette médaille et j’aimerai en savoir un peu plus sur cette distinction
    et surtout sur les exploits de cette escadrille. Je dispose de deux photos de mon grand pere en tenue d’aviateur devant ses avions.
    Merci d’avance

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      la personne la plus compétente pour vous donner des renseignements est M. Albin Denis. Vous pouvez le contacter à l’adresse suivante :

      denisalbin@free.fr

      je vous invite à consulter son site qui est exceptionnel. Je pense qu’avec vos documents vous pourrez l’aider à inscrire une page supplémentaire.
      Adresse du site :

      http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/page_recherches.htm

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  31. vieille

    bonjour,

    dans les médaillés militaires 14/18 , je ne vois pas le nom de mon grand père Vieille Charles André Arsène qui a été grièvement blessé et a reçu la croix de guerre avec palme.( voir registre matricule 1R878 volume 3 N°1333 ). Il est décédé 18 ans après la fin de la guerre mais avec des souffrances permanentes.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      comme je l’ai déjà expliqué et précisé dans les commentaires antérieurs, nous n’avons pas la prétention d’avoir publié une liste complète. Celle publiée ici, reprend les citations publiées dans des journaux de l’époque comme : l’Illustration, la Croix, etc… et le Tableau d’Honneur des morts pour la France de La Fare.
      Il faut savoir que les familles devaient payer pour voir publier les citations… ce qui n’était à la portée de toutes les bourses.
      Les références que vous donnez sont inutilisables pour des recherches, veuillez me communiquer, la classe et le bureau de recrutement afin d’accéder à cette fiche matricule, cela me permettra de rechercher si la Médaille Militaire lui a été attribuée.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  32. PARTY Nicolas

    bonjour
    j aimerais retracer le parcours militaire de mon grand père pendant la guerre de 1914 (FONAINE Louis Albert né le 25/12/1897 a Montigny 18250, je crois savoir qu’il a eu la médaille militaire pour acte de bravoure. je suis son petit fils (PARTY Nicolas 16/01/58) pourriez vous m’aider dans mes recherches. Nous avions son livret militaire que mon frère ainée à égaré.
    je sais aussi qu’il aurait pu être mobilisé en octobre 1914 et parti de la gare de Cosne-sur-Loire dans la Nièvre (58).
    voila merci

  33. François Michel

    Bonjour.
    Je profite de votre site pour vous signaler que je serais intéressé par toute information concernant la situation de mon grand-père aux armées pendant la guerre de 1914-18.
    Il s’agit de MICHEL Marius Joseph Célestin, né le 3 février 1893 à Barcillonnette (et non Barcelonette), Hautes-Alpes, décédé le 1er juillet 1977 à Gentilly (Val de Marne).
    Je sais qu’il a servi comme radio-télégraphiste, mais où et dans quelle unité et quel grade ? c’est maigre… Toute indication ou piste de recherche pour en apprendre plus m’intéresserait beaucoup, et je vous en serais très obligé.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      je ne vous oublie pas, je rencontre un pb avec les Archives départementales du 04, dont le logiciel de recherche ne reconnaît pas « Barcillonnette », je suis en attente de réponse de leur part, cela peut prendre plus ou moins du temps. A réception de leur réponse, je vous contacterai à nouveau.
      Compte-tenu d’un lieu de décès différent de son lieu de naissance, si vous connaissez sa résidence à ses 20 ans, donc vers 1913, cela peut m’aider à trouver sa fiche matricule, car les personnes non recensées dans leur commune de naissance, l’étaient dans celle de leur résidence à 20 ans. Vu son état-civil composé tout de prénoms, confirmez-moi que son patronyme est bien : MICHEL.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      en suivant ce lien vous accéderez à la fiche de cet instituteur, Directeur d’école publique, qui fint la première guerre mondiale au grade de sous-officier, sa fiche matricule n° 906 comporte 3 pages n°613 à 615, aux archives départementales des Hautes-Alpes (05) dans la classe 913 :

      https://www.archives05.fr/ark:/23599/vtaf38bcfb234904acd/daogrp/0/layout:linear/idsearch:RECH_589a3f8e14d72a9af44914f31d7b1d78#id:162520255?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00&center=2576.2626273280002,-987.0287831040001&zoom=9

      Je vous invite à lire les Journaux de marche et des opérations des différentes unités auxquelles il appartenu sur le site de mémoire des hommes, ainsi qu’à rechercher des historiques de ces régiments sur google et ou gallica, cela vous donnera une idée de ce qu’il a vécu.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  34. Vigouroux

    Bonsoir,
    Je fais des recherches sur mon arrière grand père Jean Le Breton né le 26/10/1887 à Plumelec dans le Morbihan. J’ai trouvé aux archives un Jean Le Breton mais la taille ne correspond pas et on y parle 3 enfants or il n’en avait pas. Un oncle m’a parlé du régiment des Zouaves. Je sais qu’il y avait un tableau avec lui en militaire et 5 ou 6 médailles, hélas, je n’ai pas le nom de ces médailles et le tableau a disparu. Pourriez vous m’aider dans mes recherches, je suis un peu perdu. Merci beaucoup

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      en suivant ce lien vous accéderez à sa fiche matricule n°1403 du bureau de recrutement de Vannes aux Archives départementales du Morbihan, elle comprend 4 pages du n°164 au n°167 :

      http://recherche.archives.morbihan.fr/ark:/15049/vta56aa666e6e9a4/daogrp/0/layout:table/idsearch:RECH_f4458d21b1aa8303c5c32f7db4a1be13#id:1067074596?center=1036,-1624

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      votre propos est paradoxal : « on y parle de 3 enfants or il n’en avait pas »
      Expliquez moi comment pouvez-vous être l’arrière petit fils, d’un homme qui n’a pas eu d’enfant ?
      La date, le lieu de naissance correspondent bien à votre recherche; quant à sa taille, la tradition orale familiale peut avoir embellie, ou déformée la réalité.
      Je ne serais pas étonné, si vous poursuiviez vos recherches sur l’état-civil, que vous trouviez un jour les actes de naissances de ses 3 enfants, qui devraient vous relier à votre grand père ou grand mère.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  35. Mayet Jean

    Bonjour

    Je souhaite svp des renseignements sur mon grand-pére
    Rignault pierre né vers 1877 dcd en 1957 décoré de croix de guerre 14/18
    Et mon grand oncle Rignault Adolphe décédé pendant la guerre 14/18 vers Montreuil aux Lions
    Merci infiniment.
    Respectueuses salutations
    Jean Mayet

  36. SADERI

    bonjour,

    Je recherche des renseignements sur mon grand pere
    Benhadada-bouazza -né présumé 1898 a Saint Maur- departement Oran -Algerie
    grade: soldat-unité :18e régiment de tirailleurs-matricule:38770-classe:1918-matricule de recrutement:32238
    conflit:levant-décédé le 07/10/1920 a adana,cilicie,mersine
    classe de mobilisation:18.920.1397 – mle:(1397)

    Merci

  37. Colson

    Bonjour. Je recherche des infos sur mon arrière grand-père COLSON Félix, il est né le 2 Mars 1874 à Ay-sur-Moselle et je sais qu’il s’est engagé volontaire dans la légion étrangère et qu’il a fait la guerre 1914/1918. Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Pascale Colson

    • Colson

      Bonsoir, je reviens vers vous parce que je viens de trouver dans les archives départementales de la Moselle un document parlant d’une « citation à ???? de l’Armée JO du 1907/1915 » pouvez vous me dire comment trouver la citation, merci.
      Plus bas dans la même rubrique ils disent que mon arrière grand-père Félix COLSON a été blessé par des balles ???? .
      Ce que je peux dire c’est que sur le document il y a comme n° de matricule de recrutement le N° 681
      Merci de m’aider et bonne soirée à tous.
      P Colson.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      votre arrière grand père est né Allemand (annexion de droit de l’Alsace-Lorraine en 1870 suite à la défaite de la France) si ses parents n’avaient pas opté de rester français, c’est ce qui explique son engagement dans la Légion Etrangère et sa demande de nationalité française.
      Il sert au 2° Régiment de Tirailleurs, passe Caporal le 10/11/1914, Sergent le 01/12/1914, puis Adjudant le 25/06/1915. Une montée en grade très rapide, qui au vu de sa citation s’explique, mais qui se trouve stoppée par une rétrogradation (perte de grade) le 07/07/1916… Est-il redevenu un simple Soldat, à la suite d’une très grosse erreur ?
      Il serait intéressant de voir si un PV de Conseil de Guerre existe, car il donnerait les circonstances et les raisons de cette rétrogradation.
      Votre arrière grand père a été blessé par « une balle séton aux 2 fesses » à l’attaque du Fort de Douaumont :
      « Blessure, plaie en séton = Blessure, plaie qui a un trajet sous-cutané et qui comporte deux orifices, provoquée par une arme blanche, un projectile ou un corps étranger ».

      Voici sa citation à l’ordre de l’Armée, exacte est publiée au JORF du 19/07/1915 en page 4955, alors qu’il a 42 ans et qu’il est Sergent au 2° Régiment de Tirailleurs, en suivant ce lien vous y accéderez:

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6349084h/f3.item.r=colson.zoom

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Colson

      Merci, Monsieur Jean-Loup FROMMER. où peut on se renseigner pour le PV de Conseil de Guerre pour sa rétrogradation. Bonne soirée..
      P Colson

    • Jean-Loup FROMMER

      Je pense qu’il faut consulter sur place son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, mais je n’en suis pas certain.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  38. Gazeau Gérard

    Bonjour
    Bravo pour la présentation
    Je recherche le soldat Pamard Victor : Classe 1917 ou 1918, cité 2 fois à l’ordre de l’armée pour coups de mains en 1918, dont une : A prendre rang en date du 12 août 1918. déjà cité 6 fois …

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  39. Bourdon Nicole

    Bonjour, mon grand père Edmond Bourdon (classe 1912, canton d’Avesnes sur Elpe) figure sur la liste des soldats ayant reçu la médaille militaire. Je voudrais savoir où il s’est trouvé pendant la guerre. Il était artilleur au 25 é RA ou RAC puis au 168e RAC. Ces régiments d’artillereie se sont-ils distingués dans un lieu ou un autre? Je suppose qu’il a fait la bataille de la Somme parce qu’il a parlé de Maurepas. mais ne sait pas s’il était à Verdun.
    Merci

  40. hérin rené

    bonsoir
    je recherche des info sur mon ar grd père qui etais du 77régiment d’infenterie de cholet
    soldat hérin alphonse 2cl à la 10compagnie du 77 r i matricule 14725
    je sais juste qu’il a été cité à l’ordre du 77 r i croix de guerre étoile de bronze ) n 189 du 27 octobre 1916 .
    et qui a eu la chance de revenir.
    merci d’avance

  41. Je recherche des infos sur mon arrière grand père, Henri de Pontbriand, né le 14/02/1883 et décédé le 28/07/1921suite a des blessures de guerre.
    Il etait lieutenant au 25e RD de Nantes. Je souhaiterai savoir où il a combattu, été blessé, soigné.
    D’avance merci

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      certains de Pontbriand sont originaires de Bretagne, voire Saint-Brieuc, mais j’aurai besoin du lieu exact de naissance de votre arrière grand père.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  42. LABBANI

    bonjour.je cherche des information au sujet de mon grand pere.qui a fait la guerre de 14/18.
    bléssé de guerre hospitalisé pour bléssure.
    je voudrais quel médaille a eu mon grand pere paternel.
    ( né en ALGERIE).
    merci.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      tout d’abord, il faut donner les:
      – nom, prénoms (un grand père peut avoir un nom différent quand il s’agit de la branche maternelle),ensuite
      – les date et lieu de naissance sont très importants pour les recherches.
      Il faut savoir que les archives des anciennes colonies ont été en partie détruites lors de l’accession de ces pays à l’indépendance. Il est toujours difficile d’aboutir dans des recherches concernant ces cas là.
      J’attends vos informations, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  43. hubert vannier

    je recherche les documents et médailles que mon grand-père zucherini à obtenu par Poincarré quand il est mort en ce lançant à la tete d’une tranchée allemande entre 1914 à 1918

  44. mechkour khadra

    je cherche mon grand pere mechkour adda ne en 1883 adar bosri ancien combattant g 1418

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.
      C’est encore plus difficile pour les combattants originaires des anciennes colonies, car beaucoup d’archives ont été détruites lors des indépendances.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  45. daniel bibas

    cher ami bonjour,
    je me rappelle etant enfant avoir tenu dans mes mains les medailles (au moins 4 ou 5) que mon grand pere Salomon bibas alors residant en algerie avait recu pour bravoure lors de la premiere guerre mondiale.
    ces medailles ont ete prises par mon oncle lors du deces de ma grand mere et depuis disparues.
    pourriez vous m’aider a decouvrir quelles sortes de decorations il a alors recu?
    merci d’avance.
    daniel bibas

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.
      De plus étant en Algérie , beaucoup d’archives ont disparu lors de l’indépendance.
      Par contre j’ai trouvé mention d’attribution de la Médaille d’Argent de la Famille Française, Algérie – Oran, dans le Journal Officiel de la République Française du 25 février 1932 à la page 2115 à :

      -BIBAS Salomon née KRIEF (Zahra) à Sidi-Bel-Abbès pour 8 enfants.

      suivre ce lien:

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6546021j/f67.item.r=bibas.zoom

      Il y a d’autres BIBAS qui ont été tués pendant la Guerre de 1914-1918, comme ce Sous-Lieutenant BIBAS Joseph Louis du 155° RI, cité, décoré la Légion d’Honneur et de la Croix de Guerre avec Palme.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  46. arnaud

    je cherche à en savoir + sur mon grand père Alexis ROBERT artilleur (canon de 75) qui a fait toute la guerre de 14 à 18 et qui aurait participé à Verdun, je crois. Il était né dans le Puy de Dôme à Saint Agoulin, petit village dont il a ensuite été maire pendant plusieurs mandats dans les années 1960 et 1970

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne peux pas vous aider.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  47. Petiot

    Je ne trouve. Pas mes oncles,petiot pierre mortpour la france le 22 aout 1914 à cons la grandville meurthe et moselle et georges petiot blessé par balle à la tête et trepane en allemagne réforme et proposé pour pension permanente d’invalidité de 50 %

  48. PAGES

    bonjour
    Mon grand père a eu une concession de la Médaille militaire intervenue en faveur de Benjamin, Joseph, Laurent PAGES, par décret du 27 mars 1919, publié au Journal Officiel du 30 mars 1919, pour prendre rang du 16 octobre 1918, en qualité de caporal au 24ème régiment d’infanterie coloniale.
    Il est né le 30 mars 1890 à PALAU DEL VIDRE-66.
    A t’il eu d’autres médailles? citation? avez vous par hasard des photos ou écrits ce cet homme. Merci

  49. peultier

    je recherche des informations sur joseph Autissier, armée d’orient, artillerie de montagne, décoré pour avoir réparer les lignes téléphoniques (transmissions ?).
    Sur une carte postale il y à un mot que je ne situe pas « camenita 1918 »
    peut-on en savoir plus ? merci !

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      pour vous aider, donnez-moi ses date et lieu de naissance.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      Camenita est une ville Roumaine, située à 490m d’altitude par rapport au niveau de la mer. Elle est située à environ 106 kms de Belgrade à son Ouest-Sud-Ouest.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  50. BEN

    Bonsoir ,
    comment pourrai je avoir des renseignements sur mon père BEN Louis né le 26 juin 1914 à CALAIS lui aussi engagé comme son père dans les troupes coloniales.
    Bureau de ST-OMER il était de la classe 1934
    Merci
    Cordialement

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      je ne pourrai pas vous aider, car les états signalétiques de service plus récents, qui peuvent contenir des informations à caractère médical, ne sont librement communicables que 120 ans après la naissance des personnes, c’est à dire dans votre cas 1914+120 = 2034 …
      Essayez de contacter les Archives Départementales du Pas-de-Calais pour de plus amples informations.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  51. Guy LARGY

    Quelqu’un pourra peut-être m’aider… Nous sommes un groupe d’historiens qui nous intéressons à la 1ère guerre mondiale dans notre village de la Somme et ses environs
    Dans un journal local de 1919 : Un TROUPIER de 12 ANS
    On annonce de Dieppe qu’un gamin de 12 ans qui a fait la guerre 4 ans avec les Tommies, a été remis aux autorités françaises par le commandant des troupes britanniques de Martin-Eglise.Il se nomme Daniel VASSEUR et habitait en 1914 avec sa mère à Bernaville. Il a été blessé et porte sur sa vareuse la médaille interalliée des combattants et la médaille anglaise de guerre.
    Le journal anglais le Daily Mail assure de la réalité de sa conduite.
    Ledit Daniel VASSEUR est né le 19 mai 1907 à Outrebois (Somme) fils de Marthe Vasseur impossible de retrouver sa trace – pas de mention marginale à son acte de décès
    Quelqu’un pourrait-il nous aider à retrouver où? quand? pourquoi il a été décoré….?
    Par avance merci pour tout « coup de main » Guy LARGY

  52. bonjour, je fait des recherches depuis plusieurs jours et je n’obtient rien sur mon arrière grand père qui à été mobilisé le 31 aout 1914 et affécté au groupe territorial du 12 ème régiment d’artillerie .
    chagnot eugène né le 22 octobre 1874 Paris XIV DEPT SEINE.
    Le 1 janvier 1916 il rallie le 3 ème régiment d’artillerie à pied 14 batterie.
    Le 1 avril 1916 il rallie le 9 ème régiment d’artillerie à pied 84 ème batterie.
    Le 16 octobre 1916 il rallie le 5 ème régiment d’artillerie à pied  » 21 batterie ou brigade » ala cote 120 à la ferme de la Ceuse et à Vaudelincourt sous les ordrs du capt Frocop ou Procop .
    Promu maréchal des logis le 13 décembre 1916.
    Mars 1917 participe à l’attaque d’Aubérives
    Juin 1917 arrive à Dugny puis Brocourt pour l’attaque de la cote 304 a Verdun .
    Suive ensuite plusieurs périples et batailles qui lui vaudra le 15 juillet 1918 un citation de la 5 ème armée et la croix de guerre .
    comment se fait il que je ne trouve aucune trace de mon arrière-grand-père dans aucune archives.
    Je n’ai pas réussi à trouver sa carte ancien combattant, ni le lieu de sa mobilisation.
    Pouvez-vous m’aider dans mes recherches en sachant que toute ses informations citer ci-dessus sont manuscrite de la main de mon arrière-grand-père et qu’il a obtenu la carte de combattant le 29 avril 1930 carte n° 262.729

  53. Mon grand père Pierre Marie Le Dez né le 5 octobre 1895 à Trégunc (Finistère) a été soldat en 14/18 et a reçu plusieurs décorations dont la légion d’honneur des mains du Général de Gaulle.
    Pourrais-je en savoir plus sur ses citations ?
    Avec mes remerciements.
    Brigitte Thiédey

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      il n’y a pas de dossier en ligne à la Légion d’Honneur (LH), cela doit être dû au fait que le dernier document de ce dossier date de moins de 75 ans (effectivement 1958+75= 2033); peut-être en invoquant votre filiation directe (petite fille) pourrez-vous le consulter en vous adressant à la Grande Chancellerie de la LH?
      Votre grand père est répertorié aux Archives Départementales du Finistère dans la classe 1915, au bureau de recrutement de Quimper, et sa fiche matricule porte le n°819 elle est sur 5 pages n°482 à 486. Il y a beaucoup de renseignements, comme ses blessures, ses citations, ses décorations et la référence qui lui attribue la « Rouge », suivez le lien ci-dessous:

      http://mnesys-portail.archives-finistere.fr/?id=viewer&doc=accounts%2Fmnesys_cg29%2Fdatas%2Fir%2Fserie_r%2FFRAD029_00000001R.xml&page_ref=58990&lot_num=1&img_num=1&index_in_visu=

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  54. Ludovic

    Bonjour j ai trouver en vidant une maison de famille une citation ou tous est effacer par le temps je sait qu elle été à Victor lhotel née le27/06/1873et mort en 1938 il a combattu à Verdun je voudrai en savoir plus sur la citation son matricule et autre merci

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      pour vous aider, donnez moi son lieu de naissance.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  55. Plessy

    Bonjour ,
    Je suis à la recherche de L’aumonier Jean GARDETTE du 36 ieme régiment artillerie
    il a été Brancardier et aumonier et à été cité
    Il était de la région stéphanoise ,a cette époque diocèse de Lyon
    Je voudrais trouver plus d’infos sur lui et surtout cmprendre comment il était parent à mon grand père
    Toute aide m’est précieuse
    Merci Cordialement
    Madeleine

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      pour vous aider, il me faut ses date et lieu de naissance.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

    • Plessy

      Bonjour ,
      Hélas ,je ne sais rien de plus ,je sais juste qu’il aurait été cité pour sa bravoure ,,c’est bien maigre
      et qu’il était de la région de St Etienne
      Merci si vous me trouvez qq chose
      Cordialement

  56. BEN

    Bonsoir,
    Merci pour les renseignement sur mon grand père

    Pourriez regarder si vous avez des information sur le grand père de mon épouse
    DAUNAY Jules Isidore née le 9 MARS 1870 a NEUVILLE dans le CALVADOS

    Vous faites aussi pour les soldats de 1939 1945 ?
    Merci
    Cordialement

    • Jean-Loup FROMMER

      Par acte n°2 du 06/03/1870 de la mairie de Neuville, canton de Vire, est né le 05/03/1870 à 09 heures et demie du soir, Jules Isidore DAUNAY, fils légitime de DAUNAY Aimable Isidore âgé de 36 ans, cultivateur, résidant au hameau de la Papillonnière, et de PORET Marie Victorine, son épouse, âgée de 31 ans, occupée au ménage.
      En marge de l’acte de naissance, il est porté la mention suivante:
      Par acte en date du 29 janvier mille neuf cent dix-huit inscrit le même jour à la Mairie de Vengeons, le dénommé dont la naissance est constatée dans l’acte ci-contre a contracté mariage avec LEVALLET Marie Augustine dont mention faite par nous Greffier du Tribunal de Vire, le 11 avril 1918.
      S’il s’agit bien de Vengeons (car la lecture est difficile sur l’acte), il s’agit donc d’une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le 1er janvier 2016 une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sourdeval-Vengeons.

      Je n’ai pas trouvé son nom sur les répertoires alphabétiques de la classe 1890 des bureaux de recrutement de Caen, Falaise et Lisieux.
      Peut-être est-il recensé dans une autre classe.

      Si les archives de la Première guerre mondiale permettent de trouver beaucoup d’informations, quand les fiches matricules ont été bien tenues, l’état de déliquescence du pays en 1939-1945, rappelons le occupé pendant 4 ans, n’a pas permis d’avoir d’avoir des fiches aussi détaillées.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • BEN

      Bonsoir ,
      comment pourrai je avoir des renseignements sur mon père BEN Louis né le 26 juin 1914 à CALAIS lui aussi engagé comme son père dans les troupes coloniales.
      Bureau de ST-OMER il était de la classe 1934
      Merci
      Cordialement

  57. je recherche des renseignements sur mon grand-père : LHERMIGNY Emile-Gaston-Honoré.
    Adjudant au 4 éme régiment de zouaves pendant la guerre de 1914/1918.
    Je ne connais pas sa date de naissance ni son lieu de naissance ni son matricule.
    Il a obtenu deux citations :
    -1423 du 23/12/14 à l’ordre de l’armée.
    – 247 du 14/09/18 à l’ordre de la division;
    il serait décédé en Tunisie.
    en vous remerciant.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,

      en consultant TOUTES les bases nominatives de données du Ministère de la Défense, il n’apparaît pas dans les fiches de décès et de sépultures, voir le lien ci dessous où figurent 3 autres LHERMIGNY :

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/recherche_transversale/bases_nominatives.php

      Par contre, j’ai trouvé une citation liée avec l’attribution de la Médaille Militaire sur le JORF du 19/09/1915 page 6672 :

       » LHERMIGNY (Emile) Adjudant de réserve au régiment de marche du 1er Zouaves; a fait preuve du plus grand courage en conduisant une charge à la baïonnette dans la nuit du 11 décembre 1914, sur une tranchée occupée par l’ennemi. A enlevé son peloton décimé par un feu violent, a sauté le premier dans la tranchée, engagé le combat corps à corps et fait de sa propre main un prisonnier. »

      Quant à la seconde citation, je pense que seules les citations à l’ordre de l’Armée était publiées au JORF.
      Je vous conseille de reprendre vos livrets de famille, voir auprès des mairies de vos parents, grands parents en commençant par les tables décennales, et de chercher ses date et lieu de naissance, car c’est seulement avec ses informations que vous pourrez rechercher sa fiche matricule, qui elle devrait contenir plus de renseignements.

      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  58. piacentino

    bonjour je cherche des renseignements sur mon arrière grand-père challet gustave il a fait tout la guerre et revenue vivant et tout se que je sais de lui c’est son régiment 139ème ri et je voudrais savoir ou exactement ou il sait battu ou il a été blessé et les citations qu’il a eu merci pour votre réponse

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne puis vous aider.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • piacentino

      merci pour votre aide

    • Jean-Loup FROMMER

      M. Piacentino,
      mon aide est liée à un minimum de renseignements, à savoir :
      – nom, prénom, date et lieu de naissance.
      Je pense que ce blog vous démontre, qu’avec ce minimum j’arrive à donner un petit coup de pouce à ceux qui me donne ces renseignements.
      Retrouver un arrière grand père est assez facile, si les Allemands n’ont pas dynamité votre ville et détruit l’état-civil comme dans la mienne.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  59. DELCAMBRE DIDIER

    je fais des recherches sur mon grand pere decore lors de la grande guerre de la legion d’honneur de la croix de guerre avec palme de la medaille militaire de l’insigne special blesse de guerre ainsi qu’une citation a l’ordre de l’Armee No 9464D Ma question est que je n’arrive pas a comprendre ou etait le regiment de mon g .pere lors qu’il a fait son exploit cite le 17 novembre 1916 a REMBERCOURT comme soldat courageux et d’un devouement a toute epreuve alors que son regiment le33e RI etait dans la Somme Que signifi sur sa citationPOUR PRENDRE RANG LE 30 AOUT 1918 Mon g.pere etait le matricule 3816 Incorpore a compte du 14 Novembre 1914 a ARRAS Dans l’attente de vous lire veuillez agreer mes salutations

    • Jean-Loup FROMMER

      Tout d’abord commencez par me donner son Nom, Prénoms, date et lieu de naissance… un grand père peut avoir un autre patronyme.

      En trouvant et étudiant son dossier, je pourrai peut-être vous répondre. Gardez à l’esprit qu’il puisse avoir une erreur dans la date publiée.
      Exemple le Ministre de la Guerre a décerné la Croix de Guerre à ma ville en ces termes, et cela a été publié au Journal Officiel de la République Française :

      « Placée aux avant-postes de la frontière vosgienne, a héroïquement supporté l’occupation française au début de la guerre ; fréquemment bombardée après sa délivrance, n’a cessé de faire preuve, malgré la menace constante de l’ennemi, d’un moral élevé et d’un ardent patriotisme. »

      Paris, le 27 juillet 1920. Signé : André LEFEBVRE. Ministre de la Guerre

      il s’agissait bien sûr de « l’occupation allemande » !!

      Pour prendre rang = veut dire que cela prend effet à compter du ….
      Cela permet en cas de décès : de décorer, de citer, d’avoir une promotion de son vivant.
      De nos jours, cette formule permet de planifier les promotions des militaires sur une année civile, suivant la vacance des postes…. et lorsque qu’il n’y a pas assez de postes vacants pour un tableau d’avancement, les intéressés sont mis en liste ancienne sur le tableau suivant.

      Quant au 33° RI, avez vous lu tous les Journaux de marche et d’opérations de cette unité ?
      Un régiment est composé de bataillons, qui vous dit que tous les bataillons ont été engagés au même endroit ??

      A la Légion d’Honneur, j’ai trouvé à peu près dans des dates qui pourraient correspondre un:

      DELCAMBRE Raphaël né le: 09/04/1894 à (Nord) Lille, cote du dossier: 19800035/1065/22570
      mais dossier non consultable.

      Donc envoyez-moi les renseignements demandés, et de là nous verrons.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • DELCAMBRE DIDIER

      merci de me repondre. Ils’agit bien de mon g.pere J’ai pu consulter son dossier de la Legion d’Honneur sur lequel sont notees ses medailles et sa citation Quant au JMO j’en ai consulte un trouve sur internet qui va de 1914 A 1917 Sur sa feuille matricule sont notees ses deux blessures une le 1er mai 1916 a Calon sur meuse(ville introuvable) l’autre le 14 septembre 1916 a Rancourt dans la Somme Il a eu sa citation le17septembre 1916 ( au journal officiel le 21 septembre 1918)J’ai essaye de voir par le service de sante mais la aussi pas de trace Alors votre aide est la bienvenue Cordialement

    • Jean-Loup FROMMER

      Si vous n’avez pas consulté sa fiche matricule la voici elle comporte 2 pages, n°578 et 579, à rechercher aux AD 59 – Classe 1914 – Fiche matricule n°3816 – Bureau de Lille:

      http://www.archivesdepartementales.lenord.fr/?id=viewer&doc=accounts%2Fmnesys_ad59%2Fdatas%2Fir%2FRegistres%20militaires%2FFiches%2Ffiches_matricules.xml&page_ref=14115&lot_num=1&img_num=1

      Aucune référence et mention de ses décorations et citations.

      En suivant ce lien vous accéderez au JMO du 33° RI:

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?fam=3&ref=6&le_id=2

      ici un historique :
      http://horizon14-18.eu/wa_files/historique_20du_2033e_20RI.pdf

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  60. Lemasson

    Bonjour
    Je voudrais savoir si mon grand père Mr Pigace Auguste
    Grade clairon
    Corps régiment d infanterie coloniale du Maroc
    No 019617
    Cl 1905
    Mle 82
    Recrutement st lo
    Mort France 18/07/1918
    A la ferme montramboeuf
    Dans l Aisne
    Ne 12/06/1885 à tessy s/vire
    S il a reçu une médaille de la légion d honneur et la photo de mon grand père
    Et d autres renseignements
    Combien recevez de pension
    Une veuve de guerre à l epoque
    Merci d avance

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      en général la Légion d’Honneur est attribuée aux Officiers, pour les Soldats et Sous-Officiers c’est la Médaille Militaire qui leur était décernée. Il n’y a pas un seul PIGACE dans le site de la Légion d’Honneur, voir le lien ci-dessous qui indique : « PIGACE terme inconnu » :

      http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr

      Pour les pensions de Veuves et Orphelins de Guerre, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, tout d’abord :
      – le grade du militaire
      – les conditions du décès:
      . maladie, accident en service commandé – ce qui n’implique pas la mort sur le champ de bataille,
      . décès suite de blessures reçues à l’ennemi,
      . mort sur le champ de bataille.

      Par décret du 8 février 1917, une pension est accordée aux veuves dont les maris sont décédés des suites de maladies contagieuses, épidémiques ou endémiques ou d’accident survenu en service commandé :

      Veuve de Soldat : 375 Francs
      Veuve de Caporal : 450 Francs

      une pension est accordée aux veuves ou orphelins dont les maris ou pères sont décédés des suites de blessures reçues à l’ennemi :

      Orphelin de Soldat : 563 Francs
      Veuve de Soldat : 563 Francs
      Veuve de Caporal : 675 Francs
      Veuve de Sergent : 825 Francs
      Veuve de Sergent-major : 900 Francs
      Veuve d’Adjudant : 975 Francs
      Veuve d’Adjudant-chef : 1 050 Francs
      Veuve de Sous-lieutenant : 1 150 Francs

      une pension est accordée aux veuves ou orphelins dont les maris ou pères ont été tués sur le champ de bataille :

      Veuve de Sergent : 825 Francs
      Veuve de Sergent-major : 900 Francs
      Veuve d’Adjudant : 975 Francs
      Veuve de Sous-lieutenant : 1 150 à 1 450 Francs
      Veuve de Lieutenant : 1 500 Francs
      Veuve de Capitaine : 1 650 à 1 850 Francs

      Cela vous donne une petite idée, comme quoi il valait mieux être veuve d’un Officier que d’un Soldat….

      Quant à une photo de votre grand père, je n’en ai pas; peut-être en existe-t-il une d’identité dans son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, à consulter sur place et en ayant préparé votre visite à l’avance.
      En suivant le lien ci-dessous vous accéderez à sa fiche matricule n°82, il n’est pas fait état de décoration, mais souvent jusqu’à la fin des années 1920, des décrets ont attribué la Médaille Militaire et la Croix de Guerre aux Poilus « Morts pour la France » à titre posthume avec une citation:

      http://recherche.archives.manche.fr/?id=viewer&doc=accounts%2Fmnesys_ad50%2Fdatas%2Fir%2Farchives%2Fmoderne%2FR%2FFRAD050_00053.xml&page_ref=3032&lot_num=1&img_num=1

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  61. benoit

    je cherche la citation à l’ordre de l’armée de Benoit Amédée Cyr Auguste, 76ème R.I, blessé en 1915, décoré de la médaille militaire.
    Merci.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      sans ses date et lieu de naissance, je ne puis vous aider.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • piacentino

      la date de naissance c’es le 21 janvier 1895 lieux de naissance mérindol vaucluse 84360

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      si le nom est bien : BENOIT, il n’apparaît pas dans les tables alphabétiques des classes 1910 à 1920 des Archives départementales du Vaucluse. Il était peut-être dans un autre département lors de ses 20 ans; ce qui ne me permet d’aller plus loin.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • benoit

      bonjour,
      Amédée Cyr Auguste est né le 17/08/1891 à Meaux en Seine et Marne.
      Cordialement.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      pour la retrouver, il faut rechercher sa fiche matricule aux Archives Départementales 77 en ligne avec les critères suivant :
      – classe 1911
      – bureau de recrutement Coulommiers
      – fiche matricule n°546
      en suivant ce lien vous aurez accès à sa fiche matricule qui comporte 3 pages, n°77 à 79 :

      http://www.archinoe.fr/cg77/visualiseur/visu_affiche.php?PHPSID=10a883ce4a2e62b5eb9d792fbae76269&param=visu_2&page=1#

      les citations, décorations sont sur la page n°79, on peut en déduire que le ruban de sa Croix de Guerre portait une étoile d’argent pour sa citation à l’ordre de la Division.

      Bonne lecture, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Rectificatif lire page n°78

    • BENOIT Gérard

      merci pour les informations qui m’ont permis de retrouver la citation de mon Père, sa blessure lors des combats de la Chalade et sa conduite dont je puis être fier.

  62. vahe

    bonjour
    je n’ai pas trouvé le nom de mon grand père DOUAI marc né le 9 aout 1893 qui d’après son matricule, N°238 bureau D’Arras 1913, à reçu la croix de guerre en 1917.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      c’est normal, comme je l’ai déjà expliqué et précisé dans les commentaires antérieurs, nous n’avons pas la prétention d’avoir publié une liste complète. Celle publiée ici, reprend les citations publiées dans des journaux de l’époque comme : l’Illustration, la Croix, etc… et le Tableau d’Honneur des morts pour la France de La Fare.
      Il faut savoir que les familles devaient payer pour voir publier les citations… ce qui n’était à la portée de toutes les bourses. De même, quand vous étudiez les personnes qui sont publiées au éditions La Fare, vous constaterez que beaucoup de personnes sont issues de l’ancienne aristocratie et de milieu très aisé, ayant de hautes fonctions. La source la plus sûre est la publication des citations, des attributions des décorations (Légion d’Honneur, Médaille Militaire, Croix de Guerre) dans les journaux de la République Française. Les soldats, morts pour la France, ont fait l’objet d’attribution de décorations assorties de citations à titre posthume jusqu’à la fin des années 1920.
      Les grands invalides de guerre -pensionnés à 100%-, lorsqu’ils avaient survécu, ont été faits Chevalier de la Légion d’Honneur dans les années 1930-1935, et certains élevés au grade d’Officier de la Légion d’Honneur.
      En ce qui concerne votre grand père, compte-tenu de son parcours, il a fait partie de l’Armée d’Orient, puisque blessé à la bataille du Skraa le 04 novembre 1917 :

      « Le Skra di Legen est un massif montagneux qui se trouve près de la frontière entre la Serbie et la Grèce à l’ouest du Vardar. La position de Skra-di-Legen était un point culminant et stratégique, permettant de contrôler le passage d’une armée et offrant un excellent poste d’observation, situé à proximité du village actuel de Skra, alors nommé Lioumnitza. La configuration du terrain était très accidentée avec pentes abruptes, ravins, cimes inaccessibles, rochers à nu et zones infranchissables ; ces défenses naturelles avaient été renforcées par d’importantes fortifications.
      La position avait déjà subi une offensive par les forces franco-grecques en mai 1917, qui n’avaient réussi à emporter qu’une partie des positions ; la situation s’était stabilisée après plusieurs mois de combats, les deux camps réalisant des travaux d’aménagement. Les forces bulgares avaient organisé leur défense à la fois dans une fortification militaire, dans de profonds retranchements, et des abris derrière des lignes de barbelés. »

      Ce qui a dû lui valoir la Médaile commémorative avec agraphe « Orient »:

      http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.memorial-poiresurvie.fr/Decorations/Images/Med_commemo_armee_orient.gif&imgrefurl=http://www.memorial-poiresurvie.fr/Decorations/medaille_commemoration_orient_dardanelles.htm&h=150&w=100&tbnid=G7-uM6Z-rIW-dM:&tbnh=90&tbnw=60&docid=ghxeIYqkps_xVM&usg=__VRIeDylptovXK6O3rhvA7ZTDSyc=&sa=X&ved=0ahUKEwiypI3KxpLLAhWCuxQKHU-sDgAQ9QEINTAJ

      Aux archives départementales en ligne du Pas-de-Calais il existe 3 pages n°413, 414, et 415 pour la fiche matricule n°238 du bureau d’Arras de la classe 1913.

      Citation n°122 du 17 janvier 1919:
      « Au front depuis le début de la campagne a toujours fait preuve de zèle et de dévouement et a été blessé dans l’accomplissement de son devoir. »
      Blessé le 04 novembre 1917 à Krissa pour l’attaque du Skraa en Macédoine grecque, blessures multiples côté droit et bras droit par éclats d’obus.

      Beau parcours pour un scieur de pierres.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  63. mon grand père et decedes a heideneau en Allemagne il et ne le 26/07/1883 regiment le 68 r i je voudrais savoir si il a eu le diplôme d honneur matricule 906 le blanc

    • Jean-Loup FROMMER

      Je vous ai fourni tous les renseignements possibles en ma possession, et il semble que vous ne les avaient pas lu …….. puisque vous insistez avec heideneau, alors que la fiche décès comme je l’ai écrit fait état d’un décès suite de maladie en captivité en Allemagne à : WEIDENAU;
      Quant à un éventuel diplôme d’Honneur, je n’en ai pas connaissance. Ce sont souvent des diplômes issus d’associations d’anciens combattants, qui ne sont pas reconnu officiellement et non de valeur que pour les adhérents de ces dites associations.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Correction :
      « vous ne les avez pas lus »

    • Jean-Loup FROMMER

      correction :
      « qui ne sont pas reconnus officiellement et n’ont de valeur que pour les adhérents de ces dites associations. »

  64. AUBERT François

    Monsieur Frommer,

    Je recherche des photos de mon grand-père Marius AUBERT (Sergent) né en 1894 à Bourg-Lastic (63) qui a été décoré de la médaille militaire, de la croix de guerre en 1918. 146è régiment d’infanterie.
    Il reçu la citation à l’ordre du régiment n°172 (XXè C.A. ; 39è D.I.)
    La citation a été signée le 02 août 1918 par le Lt-colonel Grussen.

    Pouvez-vous m’aider dans cette démarche?
    Bien à vous.
    François Aubert

  65. AUBERT François

    Monsieur Frommer,

    Je recherche des photos de mon grand-père Marius AUBERT (Sergent) né en 1884 à Bourg-Lastic (63) qui a été décoré de la médaille militaire, de la croix de guerre en 1918. 146è régiment d’infanterie.
    Il reçu la citation à l’ordre du régiment n°172 (XXè C.A. ; 39è D.I.)
    La citation a été signée le 02 août 1918 par le Lt-colonel Grussen.

    Pouvez-vous m’aider dans cette démarche?
    Bien à vous.
    François Aubert

  66. musseau

    bonsoir
    je recherche des reseignement sur mon arrière-grand pere MUSSEAU jean adrien qui a participer a la guerre de 14 18

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      sans les date et lieu de naissance, je ne puis vous aider;
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • AUBERT François

      Merci Monsieur,

      Mon grand-père Marius Armand Aubert est né le 25-05-1894. Il est revenu de Verdun, a été décoré de plusieurs citations. Il est décédé en 1963. Je vais demander à mon père s’il détient sa fiche matricule.

      Merci beaucoup.
      Bien à vous
      François Aubert

  67. BEN

    Bonjour,
    J’aurai voulu avoir des information et si il y a des photos sur mon grand père BEN Louis Gustave née le 6 novembre 1886
    5e Régiment infanterie colonial de 1904 a 1909 (CHERBOURG)
    8e régiment infanterie de ST omer 2 août 1914
    25e régiment infanterie ligne le 1 juillet 1915
    4e régiment infanterie colonial 5 avril 1917
    médaille militaire

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      sans le lieu de naissance, je ne puis vous aider; et je n’ai pas de photos.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • BEN

      Bonsoir,
      il est née le 6 novembre 1886 a calais
      merci
      Cordialement

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      sacré parcours que celui de votre grand père : Adjudant, 3 fois blessé, Médaille Militaire, Croix de Guerre, Médaille commémorative Serbe …. par contre je n’ai pas de photo. En suivant ce lien vous aurez accès à sa fiche matricule n°1221 du Bureau de recrutement de Saint-Omer dans la Classe 1906, il y a 2 pages, n°319 et 320 aux Archives Départementales du Pas-de-Calais :

      http://archivesenligne.pasdecalais.fr/console/ir_seriel_visu.php?SID=0v4m1sg0u5kcfulrqstouvea46&id=171768399&l=1664&h=819&titre=171768399#

      Pour info, il y a d’autres BEN, peut-être apparentés à votre famille comme:

      BEN Marcel Classe 1906 – Bureau de St-Omer – Fiche matricule n°2174 – AD 62 en ligne
      BEN Charles Louis Joseph Classe 1906 – Bureau Béthume – Fiche n°576 – AD 62 en ligne
      BEN Eugène Alfred Joseph Classe 1906 – Bureau Béthume – Fiche n°505 – AD 62 en ligne

      et sans doute en trouverez-vous d’autres dans les différentes classes et bureaux de recrutement.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  68. Maudru Camille

    Bonjour,
    Camille Maudru est mort dans l’ambulance le 20/09/1916 à Senoncourt prés de la ferme de Maujouy,il était né à Neuviller sur Moselle le 12/06/1886 il faisait parti du 367° RI matricule 377 Toul,il est inscrit au monument aux morts de Bayon ( 54),je recherche dans quelles conditions il est mort et l’état civil de ses parents avec qui j’aurai une parenté,
    Cordialement

  69. mon grand père nabon auguste est decedes en Allemagne le 30/09/1918a heideneau comment savoir si il a eu le diplôme d honneur il été caporal au 68 reg infanterie ne le 26/07/1883 a genillé indre et loire
    cla 1903

  70. delamarre

    Bonjour mon Grand père Joseph Drouhin à participer à la grande guerre ( chemin des dames verdun etc) il a été décoré de la croix des belges , de la croix de guerre et de la médaille militaire ( médaille que j’ai en a possession il a eu aussi de nombreuses citation que j’ai égaré ( déménagements à répétition) j’aimerai povoir retrouver des copies de ces citations . est ce que c’est possible?

    Merci pour votre aide

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      oui, cela semble possible, mais pas de copie.
      La première chose est de trouver sa fiche matricule, pour cela il me faut ses date et lieu de naissance. Si la fiche matricule ne donne pas de résultat, il faudra chercher dans les Journaux officiels de la République Française de l’époque…. et c’est un travail de fourmi !!!
      Donc priorité à la fiche matricule.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  71. Ma généalogie se trouve sur le site internet de FamilySearch et je recherche des informations sur mon Grand-Père, François Massela qui a fait la guerre 14-18 classes 1911. Il est né 7 mars 1891 à Hussein d’Ey en Algérie. Il a été blessé et a obtenu une carte de mutilé de guerre des Alpes-Maritimes où il a vécu après la décolonisation. Je recherche des informations sur ses blessures de guerre. J’ai trouvé dans le grand mémorial la référence de son matricule militaire aux ANOM (cote FR ANOM 1RM 135). Quelqu’un pourrait-il me photographier ce document et me l’envoyer? Merci pour toute information pouvant m’aider à creuser son histoire.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour Jean-Pierre,
      j’ai bien trouvé la Fiche matricule de votre grand père, d’ailleurs il y a 4 pages. J’ai fait des captures d’écran (en tout 14) de façon qu’elles soient lisibles et bien identifiées, pour vous les envoyer veuillez m’adresser un message à l’adresse suivante : jean-loup.frommer@orange.fr
      je passerai certainement par: « we transfer » qui permet d’envoyer plus de quatre photos, et c’est gratuit.
      A noter que sur la table alphabétique il est repertorié sous le nom de : MASSELAT François, classe 1911 – Bureau de recrutement d’Alger – Fiche matricule n°1204.
      Vous avez une chance supplémentaire, c’est que je suis à peu près à 10 kms de l’endroit où il a reçu sa première blessure et je vous expliquerai le contexte historique.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Depuis le 23 février dernier, je vous ai proposé les documents demandés. A ce jour vous n’avez pas donné signe de vie, par conséquent j’en déduis que cela ne vous intéresse plus et je vais libérer mes fichiers des documents en question.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  72. BRUNEAU

    je recherche des informations sur mon grand-père paternel: Monsieur Dubreuil Henri sergent au 85ièm R.I pendant la première guerre mondiale.
    Cordialement.
    Et peut-être une photo de sa compagnie.

  73. Garnier

    Bonjour,

    Je recherche toutes les informations concernant mon arrière grand-père Marcel GARNIER (né en 1881 à Montereau Fault Yonne – décédé en 1960 à Montereau Fault Yonne).
    Il me semble qu’il avait le grade d’adjudant à la fin du conflit et qu’il était décoré de la médaille militaire ainsi que de la croix de guerre 14/18.
    Merci de votre aide.
    Cordialement.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,

      effectivement il est nommé Adjudant (13° Régiment de Dragons) le 14/12/1918, puis classé en affectation spéciale auprès du Ministère de l’Intérieur, il sera promu Lieutenant des Sapeurs Pompiers de Fontainebleau le 27/01/1928.
      Il faut rechercher aux Archives départementales 77 en ligne sa fiche matricule avec ces renseignements suivants :
      – Classe 1901
      – Bureau de recrutement: Fontainebleau
      – Fiche matricule n°584 – attention il y a 2 pages n°216 et 217
      en suivant ce lien vous accéderez à ces pages:

      http://www.archinoe.fr/cg77/visualiseur/visu_affiche.php?PHPSID=dfa64eef5c6db7ce6308c50e54513be8&param=visu_5&page=1#

      Il n’est pas fait état de décoration sur la fiche matricule, vous pouvez toujours essayer de rechercher dans les journaux officiels de la République Française les décrets lui attribuant des décorations sur : gallica site de la BN de France en tapant Journaux officiels, puis affiner la recherche en tapant : GARNIER ……. travail de fourmi !!!

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  74. je viens de découvrir que mon grand père Xavier Vogt 11 rue de Chaudanne à Besançon servait dans l’ambulance du Mont Frenet dirigée par le médecin principal jean Tanton et ce en 1918
    Avez vous des archives photos ou autre
    bien cordialement

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      pas de photos à vous proposer, avec ses date et lieu de naissance peut-être arriverai-je à trouver plus d’informations?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  75. Anonyme

    Merci d’avoir pris le temps de chercher. Dommage que vous ne l’avez pas trouvé.
    Cordialement

  76. LEMASSON NÉE PIGACE

    BONJOUR
    MON GRAND PÈRE PATERNEL EST NÉ EN 1885
    DECEDE EN 1918
    EST IL POSSIBLE DE SAVOIR S IL A ÉTÉ DÉCORÉ DE LA LÉGION D HONNEUR OU AUTRE
    IL S AGIT :
    DE MR PIGACE AUGUSTE NE À TESSY SUR VIRE
    MERCI DE VOTRE AIDE
    CORDIALEMENT

  77. REGAUD

    vous mentionnez deux DEVALZ
    ils ont apparentés
    puis je avoir plus d’informations ?
    d’avance merci

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      il est mentionné :

      DEVALS E.
      DEVALZ capitaine.10è hus.

      Ce ne sont pas les mêmes noms;
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • REGAUD

      bien reçu en effet l’orthographe est différente
      celui qui m’intéresse est le devalz capitaine
      aves vous plus d’infos
      d’avance merci

    • Jean-Loup FROMMER

      Oui,
      suivez ce lien vous aurez accès à son dossier d’Officier de la Légion d’Honneur avec pas mal de renseignements, qui vous permettront ensuite de rechercher sa fiche matricule aux Archives départementales de la Gironde:

      http://www.culture.gouv.fr/LH/LH101/PG/FRDAFAN84_O19800035v0023187.htm

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  78. Anonyme

    Bonjour,

    J’aimerais avoir des informations sur Léon Emile Mignon né le 25 août 1861 à Amiens. Il a par la suite vécu au Havre et y est mort pendant la 2nde guerre mondiale. Sans doute était il trop vieux pour participer à la 1ère guerre mondiale bien que manquant d’hommes, l’armée française a parfois ratissé large …

    Avec tous mes remerciements

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      je n’ai pas trouvé trace de cette personne sur les registres alphabétiques de la classe 1881 dans les bureaux d’Amiens et d’Abbeville aux Archives Départementales de la Somme en ligne. Cela peut s’expliquer s’il ne résidait plus dans la Somme à ses 20 ans, ou s’il est enregistré dans une autre classe.
      Il me semble aussi qu’une partie des registres matricules de la Somme ont été détruits.
      Comme vous dites: « ratissé large » il faut garder à l’esprit que certains anciens, qui devaient être versés dans des Régiments d’infanterie territoriale en raison de leur âge, ont demandé et obtenu d’aller en première ligne, j’ai l’exemple d’un sous-officier de 62 ans tué au combat en première ligne. Le sens du devoir et le patriotisme n’étaient pas de vains mots pour nos Anciens.
      Désolé de ne pouvoir vous aider plus;
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  79. CAZZOLA

    Je recherche des photos du 3° régiment d’infanterie. En effet je suis en cours de reconstitution de la carrière militaire de mon grand oncle maternel SIGAUD Auguste Marius dont j’ai retrouvé de nombreux documents et photos lors de la période de 1914 à 1919. Je souhaiterai que son nom soit ajouté à la liste des poilus. Voici un résumé de sa carrière : 04 Août 1914 – Mobilisé au 203° Régiment d’infanterie
    27 Avril 1915 – Blessé à la tranchée de Calonne « Plaie médius droit par balle »
    25 Septembre 1915 – Passé au 3° Régiment d’infanterie 5° compagnie – 2° classe
    21 Mars 1916 – Blessé dans le secteur de Malancourt Vaucourt.
    Médaille et inscription au Livre d’or des soldats de Verdun n° D6298
    31 Mai 1917 – Blessé dans le secteur de Nieuport par éclat de torpille.
    10 Juillet 1917 – Visite médicale à Lamballe « Plaie pénétrante de la cuisse gauche face postérieure par éclat de torpille » Evacué en congé de convalescence.
    23 Juin 1917 – Cité à l’ordre n°292 du 3° Régiment d’infanterie « Très bon soldat signbaleur de compagnie, a été blessé en observant les lignes ennemies sous un violent bombardement. Déjà blessé un première fois aux Eparges » Croix de Guerre. Etoile de bronze.
    20 Octobre 1917 – Passé à la 15° section de C.O.A
    20 Novembre 1917 – Passé à la 8° section de C.O.A
    11 Janvier 1918 – Affecté au parc à bétail des E.M.E du 8°G.A
    14 Mars 1919 – envoyé en congé illimité
    11 Novembre 1968 50° anniversaire de la victoire « Ancien combattant classe 1904 203° et 3° Régiment d’infanterie, trois fois blessé à Verdun côté 304, sur l’Yser et en Argonne »

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      pour des photos, je vous conseille de voir du côté de blogs genre « Guerre 14-18 » ou des sites spécialisés sur tel ou tel Régiment.
      Quant à l’ajout de votre grand oncle sur la liste, la décision revient à Clément Bècle qui est le père de ce site.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  80. GERARD Marie Françoise

    Bonjour Clément.

    Je recherche tout document ayant trait à un grand-oncle BAUDOT Augustin « Emile » né le 26 mai 1892 à Ville-Houdlémont(54), résidant à Nouzon(08) – j’ai sa fiche matricule classe 1912 – Charleville(08)- n° 1149- fils de Eugène Louis BAUDOT x Collignon Noémie.

    C’est dans sa fiche matricule que j’ai trouvé les renseignements suivants :
    Il a servi contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 15 août 1919 et a été blessé 2 fois.
    Il a été affecté entre autres à la 2ème DCA , puis au 3ème Régt DCA le 10-04-23, au 38ème Régt d’aviation le 01-01-1924, au 403ème Régt DCA – en tant que mécanicien si j’ai bien compris.
    Il a été cité de l’Aéronautique en date du 12-03-1918 :
     » Bon soldat ayant toujours eu une belle conduite au feu. A été blessé deux fois dans l’accomplissement de son devoir  » – Croix de guerre –

    Vous est-il possible de me faire parvenir le(s) document(s) en rapport avec ladite citation ainsi que la croix de guerre … et photo éventuellement ?
    Merci de me lire et merci déjà par avance pour ce qu’il vous sera possible de faire pour moi.
    Marie-Françoise.

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,

      Il semble que les Journaux officiels de l’époque n’ont pas publié cette citation. Il ne vous reste plus qu’à aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes. Attention avant d’y aller, il faut préparer votre venue, pour les modalités allez consulter le site du SHD.
      En suivant ce lien vous aurez une photographie et définition de la Croix de Guerre:

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_de_guerre_1914-1918_%28France%29

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Jean-Loup FROMMER

      Vu qu’il a servi dans l’Aéronautique, recherchez au SDH si son dossier est dans la section Armée de l’Air ou Armée de Terre ?

  81. CERF Didier

    Je recherche le dossier de la demande de Croix du Combattant qui a été attribué à son ancêtre.
    Sa carte du combattant a le numéro 21.721
    Pouvez-vous m’aider ?
    Cordialement
    Didier CERF

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      je ne peux pas vous aider, par contre il faudrait connaître le Département qui a délivré cette carte… et si possible la date. Avec ces renseignements, il faut vous adresser au Service Départemental de l’Office National des Anciens Combattants de la délivrance de cette carte, et peut-être aurez-vous la chance de trouver le nom de son bénéficiaire.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  82. serraille

    mon grand pére LOUIS SERRAILLE né en 1899 habitant Larajasse dans le rhone appelé sous les drapeaux de 16 à 18 rentré blessé j’aimerai savoir ou il a passé, je croix le chemin des dames mais je sais trop peu de chose avez vous des détails merci d’avance

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      mes recherches aux Archives Départementales du Rhône en ligne, dans la classe 1919, ne m’ont pas permis de trouver votre grand père dans les Tables alphabétiques. Seules personnes trouvées, sur le bureau de : Rhône-Sud :
      – SERRAILLE Johannés Marius – Fiche matricule n°1417
      et
      – SERAILLE Tonny – Fiche matricule n°793

      Aussi, je vous conseille tout d’abord de rechercher les renseignements les plus précis concernant votre grand père Louis, à savoir son acte de naissance avec filiation (voir livret de famille de vos parents, mairie de naissance, sépulture familiale, etc. ), ainsi que ses différents lieux de résidence. Car quelques fois la fiche matricule n’est pas établie dans le département de naissance, mais dans celui de la résidence lors des 20 ans de la personne.
      Si votre grand père a survécu à la Grande Guerre, c’est sa fiche matricule, si elle a été bien renseignée, qui vous donnera les renseignements recherchés.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  83. Dimitri

    Bonsoir,

    Je suis en possession d’une plaque d’identification de la première guerre mondiale trouvée en Deux-Sèvres (79).
    Il y figure: Capitaine Motais – 18ème Régiment d’infanterie – Pau BP Billierre
    Serait-il possible d’avoir des informations sur cette personne svp? Afin d’en savoir plus et éventuellement retrouver ses descendants.

    Cordialement,

    Dimitri

  84. HUBAUT

    Je recherche tous renseignements sur mon grand père :

    HESSE Albert
    né le 01/09/1886 Amiens
    Il a fait son service militaire et a été rappelé en 1914
    Je ne possède aucun renseignement militaire la concernant
    Après vérifications aux Archives départementales d’Amiens, il ressort que les registres de la classe 1906 ont disparu- Comment puis faire pour retrouver ses états de service et éventuellement à quel organisme puis m’adresser-

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      vu l’impossibilité de trouver la fiche matricule, il ne vous reste plus qu’à aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes. Attention avant d’y aller, il faut préparer votre venue, pour les modalités allez consulter le site du SHD.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  85. Bonjour
    J’écris actuellement un livre sur un personnage assez curieux, qui possédait des ateliers de fabrication métallique à Courbevoie entre 1890 et 1900 environ. Il s’est cependant distingué pendant la première guerre mondiale, et a été nommé successivement chevalier puis officier de la Légion d’honneur. Son nom est Bibiano DUCLOS, né au Brésil le 30.12.1853, mort à Reims probablement le 10.12.1925.
    En fait je connais pas mal de choses à son sujet, pas mal de références sur sa vie, mais j’aimerais, pour illustrer mon livre, un portrait du personnage. J’ai essayé 36 pistes, en pure perte.
    J’ai une copie de son dossier de la Légion d’honneur, j’y ai trouvé de nombreux renseignement quant à sa vie.
    Je puis fournir d’autres renseignements, je suis à votre disposition, mais essentiellement je répète que je suis à la recherche d’une photo du personnage.
    Merci de votre bienveillante attention.
    Marc Braham

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonsoir,
      je ne vous serai pas de grande utilité.
      Avez-vous consulté son dossier militaire au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes ? Peut-être y trouverez-vous une photographie?
      De même avez-vous essayé de trouver un annuaire des anciens de l’Ecole centrale des arts et manufactures ?
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  86. Mickaël Coeugnet

    Je possède un dessin familial de quelqu’un qui a fait la première guerre mondiale au 163ème régiment d’infanterie. J’ai montré ce dessin à quelques personnes de ma famille qui me disent que c’est un Pruvôt (originaire de Bourthes, canton d’Hucqueliers, Pas-de-Calais). J’ai recherché tous les livrets militaires de mes ancètres Pruvôt mais je ne trouve personne qui était au 163ème régiment. Comment faire pour trouver son prénom ? Merci par avance pour votre aide.

  87. caubet liliane

    PS , suite à ma demande de renseignements sur mon grand père Pierre CAUBET, j’ai oublié de préciser son état civil :

    CAUBET Pierre, Eugène né le 06 août 1897 à Paris, 10e
    de CAUBET Louis Etienne et de GOUYOU Marie Louise.

    N’est pas décédé pendant la 1ere guerre ni la seconde mais a servi dans les deux.
    A probablement devancé l’appel pour la 1ere, il n’avait pas 18 ans, ou tout juste.

    Merci, si vous pouvez retrouver où il a servi, son grade, et où il a combattu.
    Cordialement,
    L.C.

  88. caubet liliane

    Bonjour, je recherche des traces de mon grand-père paternel, que j’ai connu et dont je sais qu’il a servi pendant les deux guerres mondiales.
    Son nom : Pierre CAUBET.
    Je sais qu’il était notamment à Verdun pendant les combats, je sais aussi qu’il fut prisonnier pendant la seconde guerre mondiale.
    Au sujet de la 1ere guerre, je souhaite savoir s’il est possible de retrouver son nom quelque part, dans un régiment, sur un terrain de combat.
    J’ai en ma possession une photo en uniforme avec le numéro 138 cousu sur le col.
    J’ai aussi une photo de groupe que je ne saurais situer géographiquement, sur un site monumental apparemment en permission, en visite.
    J’ai une croix. (Je sais qu’il en avait plusieurs mais celle que j’ai date de la 1ere guerre je crois.)
    Je peux photographier ces éléments numériquement et les envoyer.
    Pensez-vous qu’il me serait possible de le retrouver. Je le recherche sur le Net parfois, en espérant qu’une liste fasse apparaitre son nom mais pour le moment : rien.

    Merci de votre réponse.
    Sa petite fille, L.C.

  89. GAUTHIER Jean-Yves

    Bonjour, je recherche les date & lieu de naissance et de mort de mon grand oncle, le colonel Claude CADOUX ainsi que les noms et prénoms de ses parents et aïeux. Merci. Cordialement. JY Gauthier

    • Jean-Loup FROMMER

      Bonjour,
      je pense qu’il s’agit de CADOUX Henri Claude, né le 30 décembre 1855 à Vézelay (Yonne), décédé le 03 juin 1930 à Paris. Général de Brigade, Commandeur de la Légion d’Honneur.
      Fils de Jean Baptiste CADOUX et d’Elyse ROUGEOT, domiciliés à Troyes (Aube); marié le 11 juin 1889 avec Mlle. Marie Louise ROBERT domiciliée rue de la Paix au n°55.
      A sa naissance son père Jean Baptiste était : Gendarme Impérial et résidait à Vézelay (Yonne) et était âgé de 29 ans, donc né vers 1826, sa mère sans profession était âgée de 25 ans donc née vers 1830.
      En suivant ce lien vous pourrez consulter son dossier à la Légion d’Honneur où figure dans ses pièces un intéressant état signalétique de ses services:

      http://www.culture.gouv.fr/LH/LH032/PG/FRDAFAN83_OL0403007v001.htm

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  90. lerebourg

    Bonsoir,

    Je suis enseignant dans un lycée professionnel à Tourlaville dans la manche. Pour la deuxième année consécutive, je « marche dans les pas du premier colonial » avec mes élèves. Nous réaliserons prochainement des panneaux pour l’année 1915. L’un d’eux portera sur les citations et les soldats ayant figuré sur les tableaux d’honneur. Auriez-vous des éléments à nous communiquer sur ce régiment.
    Bien cordialement.
    Philippe

  91. sabine périssat

    Je voudrais trouver la citation de mon grand-père, Adolphe Périssat, qui a eu la croix d’honneur en Novembre 1918. Il était dans l’artillerie, 14ème régiment d’artillerie. Son régiment a aussi gagné la fourragère en Octobre ou début Novembre 1918.
    Merci beaucoup!

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      donnez au moins ses date et lieu de naissance si vous voulez que l’on vous aide.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  92. RODET

    je recherche le régiment de mon grand père
    il s’est engagé en 1915 il avait 17 ans

    RODET Louis né a jeu les bois dans l’indre

    merci

  93. RODET

    Mon grand père a 17 ans en 1915 c’est engagé. il habitait jeu les bois dans l’indre. RODET Louis. Je ne sais pas dans quel régiment.

    Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      à l’impossible nul n’est tenu ….
      Donnez au moins ses date et lieu de naissance si vous voulez que l’on vous aide.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  94. POINCLOU

    Bonjour,
    Je recherche des informations , documents ou autre concernant mon arrière grand-père, Alphonse ROUX, soldat et décédé au cours de la première guerre mondiale. Je n’ai que peu d’informations le concernant si ce n’est qu’il fait partie des « tué à l’ennemi » et qu’il habitait sans doute à Dijon quand la guerre a été déclarée car ma grand mère a vécu dans cette ville et y est certainement née.
    Je ne sais si vous trouverez quelque chose le concernant mais je vous remercie d’avance du temps que vous consacrerez à ma demande et à sa mémoire.

    Mme POINCLOU

  95. Anonyme

    Bonsoir,

    Je recherche la fiche matricule de Jean Auguste Bultey né à Manneville la Raoult (Eure) le 28/10/1856 et décédé le 15/07/1930 dans le même village.
    J’aimerais aussi savoir avec qui il était marié et s’ils ont eu des enfants.
    Ils ont à priori passé toute leur vie à Manneville.

    Merci

  96. Anonyme

    TASTE Alban

  97. Grand

    Je ne sais si ce site est toujours en activité.
    Peut-être pourrez-vous m’apporter quelques précisions sur les états de service de l’un de mes grands-oncles, pour lesquels je n’ai qsue des renseignements partiels.
    Il s’agit de JOBARD Georges-Emile. Né le 10/4/1888 à Chaumont (HteMarne) et décédé le 27/1/1971 à Sartrouville.
    Il aurait été incorporé au 15ème bataillon de chasseurs à pieds et rappelé le 1er août 1914 au 21ème bataillon. Adjudant-chef le 14/11/1915 puis, je crois, sous-lieutenant.
    Blessé le 21/8/1914 au tunnel de Chavannes…
    Peut-être « cité à l’ordre n° 315 de la division le 12/11/1917, inscriptions presque effacées d’un manuscrit dans les archives de la famille.
    En 1915 (Févier ?) il aurait été cassé de son grade puis regagné petit à petit ses galons.
    Peut-être aurez-vous quelques lumières à m’apporter sur cet ancêtre ?
    D’avance, merci de votre contribution à mes recherches.
    F Grand-Marseille

  98. je viens de trouver mon grand pere sous son mon initial de Louis GENIN (charles etant son autre prenom) né le 01/03/1896 et décédé en 1988
    mais comment je peux connaître la date du decret de sa nomination pour la legion d honneur
    merci d’avance
    gilles genin

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,

      je n’ai pas trouvé votre grand père dans les légionnaires en ligne du site :
      http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr
      Vous pouvez écrire à la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur pour avoir des informations sur le dossier de votre grand père, précisez votre filiation directe, car la non publication en ligne du dossier est peut-être lié au fait que sa promotion est trop récente art. 213-2 (- 75 ans).
      Une autre voie consiste à chercher dans les Journaux officiels de la République Française sur le site Gallica (site de la Bibliothèque Nationale) :
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378481r/date
      mais au-delà de 1946…. pour affiner votre recherche tapez : GENIN, cela réduira le nombre de JORF à consulter.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  99. j ‘avais oublié de vous donner mon adresse mail
    desolé

  100. genin gilles

    bonjour, je voudrais inscrire ma fille à l ecole de la chancellerie en montrant que son arrière grand père GENIN CHARLES a été décoré de la médaille militaire et de la légion d’honneur (devant la préfecture de Lyon) pour ses faits militaires de la guerre de 14, mais je ne trouve pas les références
    pourriez vous m ‘aider
    merci davance

  101. le rol jean-louis

    bonjour,suite a de nombreuses recherche je ne parviens toujours pas a retrouver le lieu d’inhumation d’un poilus mort a Mesnil-les- Hurlus le 17 juin 1915, voici quelque renseignements soldat le rol jean-louis né a Hennebont 56 Morbihan le 16 octobre 1891 du 15em régiment d’infanterie, n matricule 3767 au corps,cl 1911,1599 au recrutement Lorients,mort pour la france le 17 juin 1915 a Mesnil -les -Hurlus (Marne),genre de mort: bléssures de guèrre…merci pour toutes information le concernant …m le rol j-louis

  102. Mendes Anthony

    bonjour je voudrais plus de information sur MR klein julien ancien 14 18 merci

  103. Bouricha/mekious Gérard

    Bonsoir Jean loup je recherche des informations sur mon arrière arrière grand père qui s’appelle Mekious chabanne ben ramdane d’après mes recherche il aurait peu etre combattut au côté du lieutenant-colonel Octave Meyniet je sait qu’il est mort le 13 avril 1918 mais je ne sait pas où et ma mère sa petite fille détient un diplôme quil aurai recu comme quoi son supérieur ayant été blessé il a pris le commandement et à livré bataille..Je voudrait savoir s’il y a un vrai lien avec le lieutenant octave Meynier qui aurait subit une grave blessur au poignée gauche le 5 avril 1918..je fait ces recherches pour sa memoire et pour ma famille car nous somme fier de lui et de tous ces hommes mort pour notre liberté…merci de votre aide Jean loup…

  104. LEGRAND Marie

    Bonjour,

    Un soldat 2è classe de la 24è section d’Infirmiers militaires nommé GUILLER Jean Marie Joseph a été décoré de la médaille d’honneur des épidémies (argent) le 2 février 1917 (mention sur sa fiche matricule).
    Mort pour la France le 21 septembre 1918 à l’hôpital d’évacuation 13/52 à Coincy (Aisne) des suites de maladie contractée en service commandé.
    Cette décoration devrait paraître au Journal Officiel malheureusement je ne la trouve pas sur le site Gallica. Pouvez-vous m’apporter votre aide, merci.
    Cordialement,
    Marie

  105. Rouaux Patrick

    Bonjour, je jouais quand j’étais petit avec 2 médailles militaires ‘bronze, et ruban, fine rayure rouges et verte) que mon grand père aurait eu à Verdun. Il est revenu de cette boucherie. Il ne parait pas dans la liste que vous publiez, Je ne doute pas de l’honnêteté de l’histoire de ma grand mère, mais…! Les soldats cités dans le journal sont-ils les seuls à avoir été décorés? ou est-une liste incomplète? Pouvez vous m’aider à trouver ces renseignements?
    ROUAUX Marcel Noel né le 27/12/1892 Paris XV, Classe 1912, matricule 1818, photos dans une tranchée de VERDUN signe artillerie sur la manche grenade de l’infanterie sur le casque et 166 brodé sur le col.
    Merci et tous mes voeux

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      comme nous l’avons précisé dans les commentaires antérieurs, nous n’avons pas la prétention d’avoir publié une liste complète. Celle publiée ici reprend les citations publiées dans des journaux de l’époque comme : l’Illustration, la Croix, etc… et le Tableau d’Honneur des morts pour la France de La Fare. Il faut savoir que les familles devaient payer pour voir publier les citations… ce qui n’était à la portée de toutes les bourses. De même, quand vous étudiez les personnes qui sont publiées au éditions La Fare, vous constaterez que beaucoup de personnes sont issues de l’ancienne aristocratie et de milieu très aisé, ayant de hautes fonctions. La source la plus sûre est la publication des citations, des attributions des décorations (Légion d’Honneur, Médaille Militaire, Croix de Guerre) dans les journaux de la République Française. Les soldats, morts pour la France, ont fait l’objet d’attribution de décorations assorties de citations à titre posthume jusqu’à la fin des années 1920.

      En ce qui concerne votre grand père, il faut trouver sa fiche matricule, mais en ligne ce n’est pas possible vous devrez la consulter sur place aux archives départementales de Paris. Pour cela, je complète les renseignements que vous avez besoin:
      Classe : 1912
      Fiche matricule : n°1818
      Bureau de recrutement: Seine 2° Bureau
      vous trouverez ci dessous le lien où il apparaît sur les Tables alphabétiques:

      http://canadp-archivesenligne.paris.fr/autres_archives_genealogiques/_etat_signaletiques_services_militaires/ts_visu_img.php?registre=D3R1_225&type=TS&vue_tranche_debut=AD075TS_D3R1_225_0052&vue_tranche_fin=AD075TS_D3R1_225_0063&ref_histo=23130&cote=D3R1%20225

      Ensuite, quand vous connaîtrez son régiment, vous pourrez rechercher sur Mémoire des Hommes, le Journal de Marche et des Opérations (JMO) le concernant et lire ce qu’il a vécu. Mais regardez bien la fiche matricule, car il se peut qu’au cours du conflit il ait été muté dans différents régiments. Alors en fonctions des dates d’affectation, il faut rechercher le JMO concerné.
      Autre voie, vous pouvez rechercher sur google en tapant « historique du 166° XX » des recueils historiques. (XX = RI ou RA ou RAC ou RAL, terme à utilser en fonction de son régiment)
      Si vous ne pouvez pas vous déplacer à Paris, vous pouvez essayer de trouver ses décorations en allant sur le site Gallica (Bibliothèque Nationale), tapez « Journaux Officiels de la République Française », ensuite affinez votre recherche en tapant « Rouaux », et avec de la chance, de la persévérance vous trouverez les décrets liés à ses décorations, c’est un travail de fourmi.

      Conseil :
      allez toujours consulter le début du décret pour connaître le type de décoration (le décret pouvant commencer par la Légion d’Honneur, puis être suivi par la Médaille Militaire), regarder aussi la mention « Pour prendre rang à compter du … « , et à la fin du décret, car souvent il est précisé que : « le présent décret donne droit au port de la Croix de Guerre avec palme ou étoile de bronze ».

      Bonnes recherches, avec mes meilleurs voeux, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  106. Anonyme

    Bonsoir,

    Je vous souhaite une bonne année 2016.
    Grâce à vos recherches, j’ai appris ce qui était arrivé à mon aieul Louis Ernest Désiré Lecâble mort pour la France le 26 mai 1915 à Neuville Saint Vaast. Sur sa fiche, il est inscrit qu’il était le fils de Louis Benoni Lecâble et d’Ernestine Rosalie Moutier. J’aimerais savoir d’où venaient ses parents. Je suppose qu’ils étaient de Normandie (vraisemblablement pas nés à Bourneville comme lui car je n’ai rien trouvé dans les archives départementales pour Bourneville Eure en ligne). A la naissance de mon aieul, sa mère avait 34 ans et son père 30 ans. Je ne sais pas où ils se sont mariés non plus ni quand ils sont décédés (sans doute dans les années 20). Comment faire pour avoir les renseignements?

    Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      merci de vos bons voeux, recevez en retour les miens, particulièrement de santé.
      En ce qui concerne LECABLE Louis Ernest désiré, il s’est marié à Conteville (Eure) le 04/11/1902 avec BISSON Marthe Marie Léonore. Sur les tables décennales de Conteville, je n’ai pas trouvé mention – sauf erreur de ma part – du mariage. Alors faites une demande (si vous êtes proche allez à la mairie) d’extrait de mariage à la mairie concernée, et précisez votre filiation directe afin d’obtenir un acte COMPLET, cela vous donnera plus de renseignements pour vous permettre de rechercher. Souvent dans les actes de mariage on trouve la filiation de chacun des époux et la résidence de leurs parents; le problème c’est que des journaliers bougeaient beaucoup.
      Alors, si rien ne sort, il vous faudra écumer les différentes tables décennales de l’Eure et relever les actes en rapport avec les noms des familles, puis consulter les actes afin de recomposer le puzzle.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  107. Brunet

    Bonjour,je recherche des infos sur mon arrière grand père Noël Étienne caron marier à Louise blanch je n ai pas d autre renseignement désolé merci d avance

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      sans les date et lieu de naissance, il n’est pas possible de vous renseigner. Commencez par rechercher avec les livrets de famille de vos parents, grands parents ou auprès des personnes les plus âgées de votre famille, qui eux, sont la mémoire familiale. Autre voie, si votre famille a des sépultures, relevez les informations inscrites, demandez au préposé des sépultures de la commune à consulter les registres d’enregistrement, qui sait si vous n’obtiendrez pas des renseignements.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  108. Duperray Lionel

    je viens de découvrir que l’un de mes ancêtre, CHAUMONT André, vicaire, avait laissé sont ministère pour s’engager comme brancardier-infirmier en 1914. Après cinq années de guerre il a reçu la croix de guerre. avez vous des éléments pouvant compléter mes informations.
    bien à vous
    Lionel Duperray
    06.69.95.72.64

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      avez-vous trouvé sa fiche matricule ?
      Veuillez me communiquer les date et lieu de naissance, cela m’aidera à trouver des informations.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  109. GARREAU Roger

    Un grand merci pour les éléments communiqués qui vont me permettre d’élargir mon champ d’investigation. En relisant mon message précédent, je me rends compte d’une erreur commise. Ce n’est pas les JMO du 48ème RIT que je recherche, mais ceux du 72ème RIT de l’année 1916.
    Bien cordialement.

    Roger GARREAU

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      étant pas mal pris, je ne puis chercher plus avant.
      Aussi, je vous recommande de lire à nouveau la fin du JMO de 1914, page 13; il est précisé:  » la 172° Brigade (Brigade Michel)….. (dont fait partie le 72° RIT) … LE 72° RIT se mettra à la disposition du 13° Corps d’Armée pour relever le 22° RIT », c’est ce qui peut expliquer pourquoi vous ne trouvez pas le JMO de 1915-1916.
      Aussi votre recherche doit s’orienter sur le JMO des Grandes Unités « 13° Corps d’Armée », ainsi vous pourrez peut-être retrouver votre 72° RIT ……… qui sait sous une nouvelle appellation ?
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  110. GARREAU Roger

    Bonjour Monsieur,
    j’essaie de suivre le parcours de mon Grand père Louis VIAU durant la guerre 14/18. Je n’arrive pas à trouver les JMO du 48ème RIT pour les périodes janvier 2015 à décembre 2016 et de juillet 2017 à mars 2018. Je possède ceux d’ août 1914 à décembre 1914 et de janvier 1917 à juin 1917.
    Je sais que mon Grand père a eu la Croix de guerre pour un acte de bravoure dans la nuit du 7 avril 1916, à Verdun très vraisemblablement comme agent de liaison.
    Avez-vous la possibilité de retrouver ces JMO que je recherche, surtout celui de janvier à juillet 1916? J’ai ceux des 48ème, 123ème et 71ème RI où il a combattu par la suite. Je sais aussi qu’il est mort pour la France gazé le 16/07/1918 et qu’il est inhumé à la nécropole de Royallieu à Compiègne mais j’aimerais bien le suivre grâce à ces fameux JMO manquants.
    Je pense que la mission est difficilement réalisable mais je l’espère fructueuse malgré tout.
    Par avance, merci.

    Roger GARREAU 6, rue des Pommiers 44700 Orvault – tél. 02 40 59 71 09

  111. PERRIN SANDRA

    POUVEZ VOUS TROUVER DES DOCUMENTS CONCERNANT MON ARRIERE GRAND PERE
    JEAN DECIUS GIOVANNONI
    373 EME RI
    MORT POUR LA FRANCE
    A LA CHAPELOTTE
    LE 8 AOÛT 1915

    MERCI D AVANCE

    AMITIES

    SANDRA PERRIN

  112. A. BOUVET

    Bonjour, dans mes archives j’ai une photo d’un officier de ma famille, du 274 ème, prise chez un photographe à Nancy. Pour l’instant je ne sais pas qui il est. Je ne suis pas expert en costume militaire de 14-18. Comment peut-on déjà identifier son grade et ce que dit son costume, afin d’avoir une piste pour le chercher. J’ai néanmoins une idée floue. Son nom de famille pourrait être PIERRON ou LUCIE et serait lieutenant ou sous lieutenant ?
    J’avais pensé mettre la photo sur internet, mais je ne sais comment faire ? Que me conseillez-vous ?
    Merci
    Bien cordialement
    A. Bouvet

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,

      il faut regarder les cols de veste, le képi, pour trouver le n° de régiment. La coupe, les parements sont différents suivant les armes, et bien souvent on peut prendre pour des galons ce que l’on appelle des brisques, qui correspondent au temps passé au front. Vous pouvez scaner cette photo et me l’envoyer à l’adresse suivante, même si je n’identifie pas l’uniforme, nous avons des spécialistes qui pourront peut-être le faire:
      jean-loup.frommer@orange.fr
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  113. Pons Karine Angèle

    Bonjour monsieur, pourriez-vous me donner quelques renseignements sur mon arrière grand-père,Mr Laurent Jean,natif de Saint Martin du Puy, Gironde; s’il vous plait, prenez avec considération ma requête.
    Ma soif de connaissance sur mes « anciens » m’est chère.De plus nous venons de découvrir, dans un vieux tiroir une compilation de lettres écrites par mon ancêtre à Alice, sa futur femme..mon arrière grand-mère maternelle..
    Mr Laurent Jean est né Laurent Roger, tout le monde l appelai Jean, jusque sur son hommage aux monument aux morts!..ou alors c ‘était peut être le contraire..!?!
    Quant à Monsieur, 7 ans de front d’après les dires de 1914 à 1921; je ne sais pas, c ‘est pour cela que je me tourne vers vous.
    Voilà ma petite et grande histoire qui a aussi formé La Notre.
    En vous remerciant par avance.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      le plus important c’est l’année de naissance, et si possible la date entière, cela facilitera les recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  114. hamdi

    Message:
    j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir m’orienter vers un organisme
    qui va m’aider afin d’établir un diplôme d’honneur de mon arrière grand
    père paternel monsieur hamdi salem ben hammadache engagée pendant dix sept
    ans au cote des francais dans la guerre 1914/1918,en suite il est mort suite
    a des blessure au combats a la commune de semidi (Ardennes),car même j’ai
    contacter même le Chef du département reconnaissance et réparation
    DGONACVG ,mais sans aucune suite positif.
    Dans l’attente d’une suite de votre parts, veuillez agréer mes sincères
    salutations a votre égards.

  115. Luc COLLIN

    Bonjour Monsieur,
    Je sollicite votre aide quant aux renseignements que vous pourriez me donner sur mon grand-père maternel, Emile ARSON, né le 30/12/1894 à Compiègne, ayant participer à la grande guerre et titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 1914-1918. Je ne trouve rien le concernant, lui ou ses récompenses.
    D’avance un grand merci pour votre aide.
    Respectueusement, cordialement,
    Luc Collin

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      en suivant ce lien vous accéderez à sa fiche matricule, qui comporte 2 pages. Il n’y a aucune mention de décoration:

      http://ressources.archives.oise.fr/cg60v3/visu_affiche.php?PHPSID=fee0e9daadfe0a6afbbc96c8d8d096c8&param=visu&page=1

      Si, vous êtes certain de ces décorations, il faut chercher dans les journaux officiels de la République Française sur le site Gallica, le décret et les citations liés aux décorations (il se peut que le décret de la Médaille Militaire donne droit à la Croix de Guerre avec étoile de bronze en fin de décret). Affinez votre recherche en tapant ARSON.
      Votre recherche devra couvrir la période 1915 à 1923-1924; c’est un travail de fourmi…
      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      J’oubliais de vous signaler, comme il était Marin, regardez les décrets de la Marine de Guerre.
      Cdlt

  116. Anonyme

    Effectivement, être dans une ferme semble beaucoup mieux que d’être dans un camp ou un stalag. Peut être qu’il n’est pas resté 6 ans dans une ferme comme cela a été dit dans la famille et qu’il y a été un temps et qu’après ils l’ont mis ailleurs et c’est ça qui l’aurait traumatisé. Je ne l’ai jamais entendu en parler lui même. J’ai entendu d’autres membres de la famille en parler et parfois les gens supposent des choses qui n’ont pas forcément eu lieu.
    S’agissant de son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, je ne peux pas m’y rendre malheureusement car je n’habite pas en métropole. Je ne pense pas que leurs informations soient consultables en ligne.

    Merci quand même

  117. Recherche mon pere qui était Sergent-chef Ribet René(croix de la valeur militaire avec palme j’ai un journal qui date de 1961 du Mardi 14 novembre 1961 il etait à Neuf-Brisach Haut-Rhin 36 ème Génie

    • FROMMER Jean-Loup

      Désolé, l’accès des fiches matricules aux archives départementales nécessitent que les personnes soient décédées depuis plus de cent ans.
      A moins de consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, je ne vois pas d’autre voie. Faites état de votre filiation directe.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      je connais l’ex-Président du Souvenir Français de Neuf-Brisach, ancien d’Indochine, comme c’est un ancien peut-être pourra-t-il vous renseigner s’il a connu votre père. Ecrivez-lui en joignant une copie du journal du 14 novembre 1961, si un article concernait votre père. Ce monsieur a des difficultés visuelles, aussi écrivez lui avec une police plutôt à 14, 16 qu’à 10, et recommandez-vous de moi en précisant que j’habite Saint-Dié-des-Vosges.
      Il s’agit de:

      M. Aloïse BRUNSPERGER
      16, rue de Colmar
      68 600 Neuf-Brisach

      On ne sait jamais ……, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Ce site a une Photothèque, qui pourrait vous intéresser…
      http://36eme-bataillondugenie.fr/
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  118. Anonyme

    Bonjour,

    Le frère de ma grand mère Léon Roverch né le 11 décembre 1921 au Havre a été emmené de force en Allemagne pendant la 2nde guerre mondiale où il y est resté prisonnier pendant 6 ans dans une ferme à travailler. Comment savoir dans quelle région / ville d’Allemagne il était? On ne sait pas comment il est revenu en France non plus à la fin de la guerre. Comment connaitre son parcours?
    Il est décédé en 2011 à 90 ans. Il en avait gardé de très très mauvais souvenirs et n’en parlait pas.

    Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      à moins de consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes, je ne vois pas d’autre voie.
      Je suis un peu étonné de vos propos, car quand on lit les témoignages d’anciens prisonniers qui ont travaillé dans des fermes en Allemagne, ce qui revient régulièrement, c’est qu’ils préféraient être dans une ferme où souvent ils mangeaient à leur faim, trouvaient des conditions de prisonniers bien plus clémentes que de travailler dans des usines, des carrières ou rester dans un stalag. Mais cela n’empêche pas, qu’étant privé de sa liberté, on pouvait très mal le ressentir, et en garder un très mauvais souvenir.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  119. Anonyme

    Bonjour,

    J’aimerais avoir les fiches militaires de mes ancêtres suivants s’il vous plaît:

    1. Jean Onésime Goulain né le 10 mai 1861 à Fiquefleur Equainville (Calvados)
    2. Léon Emile Mignon né le 25 août 1861 à Amiens
    3. Gustave Aldolphe Lair né le 3 février 1866 à Maizet (Calvados)
    4. Yves Marie Jacob né le 17 avril 1858 à Lézardrieux (Côte du Nord aujourd’hui appelé Côtes d’Armor).

    Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      êtes-vous certain de vos renseignements ……. lieux , dates ?

      Fiquefleur-Equainville est situé dans l’Eure = 27
      – GOULAIN Jean Onésime né le 12 mai 1861 à Fiquefleur-Equainville – Fiche matricule n°450 – Classe 1881 – Bureau de Bernay semble être la personne recherchée:
      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1881_40R18/viewer.html

      – LAIR Alphonse Gustave né le 02 février 1866 à Maizet – Fiche matricule n°469 – Classe 1886 – Bureau de Lisieux, semble être la personne recherchée:

      http://archives.numerisees.calvados.fr/cg14v3/visualiseur/visu_matricule.php?id=140046249&PHPSID=66627e1f516fe8be682e8180a3d0beba&w=1680&h=945#
      semble être la personne recherchée.

      Pour les autres, beaucoup de difficultés à accéder aux registres, peut-être dues à des « bugs » temporaires, je verrai plus tard.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Anonyme

      Bonsoir,

      Avez vous pu chercher à nouveau les fiches matricules pour:
      1. Léon Emile Mignon né le 25 août 1861 à Amiens
      2. Yves Marie Jacob né le 17 avril 1858 à Lézardrieux (Côte du Nord aujourd’hui appelé Côtes d’Armor).

      Je pense que les noms, dates et lieux sont exacts. C’est ce qu’on a pu retrouver en faisant l’arbre généalogique.

      Merci
      Cdlt

    • FROMMER Jean-Loup

      Désolé mais je n’ai rien trouvé dans les classes concernées de ces personnes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  120. GERMAIN Jocelyne

    Grâce à vous, j’a retrouvé des renseignements bien appréciés à propos de mon Grand-Père paternel, Monsieur GERMAIN Jules (Allier).
    Aujourd’hui je vous sollicite concernant mon arrière Grand-Père maternel (même génération que mon Grand-Père paternel) qui a été lui aussi confronté à la Grande Guerre :
    Il s’agit de Monsieur NADAUD Alexandre, né le 21 JUILLET 1989 à LE GRAND BOURG en Creuse (23240).
    Je vous remercie d’avance.
    Jocelyne Germain

    • GERMAIN Jocelyne

      Pardon, mon arrière Grand Père, Monsieur NADAUD Alexandre est né le 21 JUILLET 1889 à LE GRAND BOURG en CREUSE et non 1989, bien sûr. Veuillez excuser mon erreur. Merci d’avance

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      vous m’avez donné bien du mal, car je pense qu’il s’agit du 21 juillet 1885, comme date de naissance; ainsi j’ai pu trouvé une fiche matricule n°186 – classe 1905 – au nom de : Alexandre NADAUD aux archives départementales de la Creuse – Recrutement de Guéret-Magnac-Laval ; il a passé 4 ans 5 mois et 3 jours en captivité. Il faisait partie du 278° R.I, quand il fut fait prisonnier le 20 septembre 1914 à Touvent (Oise) – Décorations: Médaille de la victoire et commémorative.
      Suivez ce lien:

      http://archives.creuse.fr/arkotheque/arkotheque_visionneuse_archives.php?arko=YTo0OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMTUtMTItMTEiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6MTYwO30=

      Abréviations:
      CS = campagne simple = 1 jour est compté 2 pour la pension
      CD = campagne double = 1 jour est compté 3 pour la pension

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      il ne faut pas faire une fixation sur la liste du Tableau d’Honneur, car souvent la liste est issue des parutions dans des magazines comme « L’Illustration, La Croix », et le Tableau d’Honneur des morts pour la France des éditions La Fare:
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55869486
      souvent les familles devaient payer pour voir publier le nom de leurs défunts avec leurs citations. Quand vous consulterez le lien ci-dessus,vous verrez que ce sont rarement des enfants de famille modeste qui y figurent.
      Dans le cas de votre arrière grand père maternel, je pense qu’ayant été fait prisonnier tôt dans le conflit, il n’a pas pu faire l’objet d’une citation à titre militaire, ce qui peut expliquer qu’il n’apparaît pas dans la liste.
      Comme je vous l’ai écrit, il a passé plus de 4 ans en captivité… c’est presque exceptionnel qu’il soit revenu vivant après une si longue détention; d’autant qu’il faut savoir qu’à l’époque, un militaire prisonnier était privé de sa solde pendant toute sa captivité. Un moyen de pression, sans doute, pour inciter les prisonniers à s’évader.
      A Sarrebourg, il existe une Nécropole Nationale française qui s’appelle: « Prisonniers de guerre 1914-1918 », où reposent 13221 personnes. Elle rassemble les corps de prisonniers de guerre exhumés des cimetières provisoires de camps disséminés sur le territoire allemand et rapatriés en France:
      http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=57630&dpt=57&idsource=40285&table=bp06
      Décédé à 65 ans, ayant eu la douleur de voir une nouvelle guerre, mais avoir vécu assez longtemps pour voir une nouvelle victoire, je pense que cela a dû le réconforter quelque peu.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Voici un historique de son régiment le 278° R.I :

      http://tableaudhonneur.free.fr/278eRI.pdf

      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  121. pech

    bonjour,
    je recherche la remise de la croix de guerre du Sergent COLLE Augustin Camille.
    Merci
    Cordialement F. PECH

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      n’ayant pas de date et lieu de naissance, à vous de chercher sa fiche matricule – voir commentaires anciens – avec un peu de chance vous aurez le décret d’attribution de la décoration.
      Si vous ne l’avez pas, il vous faudra rechercher les JORF.
      Allez sur le site : Gallica, et affinez la recherche en tapant : Journaux officiels, puis Colle. Il faut couvrir la période de 1914 à 1923 et même plus quelques fois. C’est un travail de fourmi………
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Comme cette personne est décédée, j’ai quelques éléments:
      voici sa fiche de décès:

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YToxMDp7czoxMDoidHlwZV9mb25kcyI7czoxMzoic3BlY2lmX2NsaWVudCI7czoxMDoic3BlY2lmX2ZjdCI7czoyMzoiQXJrTURIVmlzaW9ubmV1c2VJbWFnZXMiO3M6MTg6InNwZWNpZl9uYXZfcGFyX2xvdCI7czoyMjoiQXJrTURITmF2aWdhdGlvblBhckxvdCI7czoxMzoibWRoX2ZvbmRzX2NsZSI7aToxO3M6NDoicmVmMiI7czo2OiIzMDc2NTgiO3M6MTI6ImlkX2Fya19maWNoZSI7czo2OiIzMDc2NTgiO3M6OToicHlyYW1pZGFsIjtiOjA7czoxMjoiaW1hZ2VfZGVwYXJ0IjtpOjA7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_move=748.38330078125%2C74&uielem_islocked=0&uielem_zoom=31&uielem_brightness=0&uielem_contrast=0&uielem_isinverted=0&uielem_rotate=F

      voici où il repose :

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/detail_fiche.php?ref=2516847&debut=0

      Vu qu’il est Vosgien, nous n’aurez pas accès à sa fiche matricule via le net, car comme je le déplore notre Département des Vosges reste parmi les derniers à ne pas avoir mis en ligne les registres et fiches matricules de ces valeureux anciens. Aussi, il vous faudra vous déplacer sur place aux Archives Départementales à Epinal pour les consulter, avec les renseignements suivants:

      – Classe : 1910
      – Bureau de recrutement : Epinal
      – Feuille du registre : n°1201

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • GERMAIN Jocelyne

      Bonsoir,
      Vous êtes vraiment formidable. Je viens de regarder à nouveau le livret de famille de mon arrière Grand-Père et effectivement, ce que j’ai pris pour un 9 doit bien être un 5. Si je ne l’ai pas connu, puisque mon arrière Grand-Père est décédé en 1950 donc 5 ans et 12 jours avant ma naissance, j’ai profité des genoux de son épouse pendant presque 10 ans mais on me jugeait trop petite pour avoir des explications sur cet arrière Grand-Père que je savais décédé puisque son épouse n’a jamais quitté les vêtements de deuil jusqu’à ce qu’elle décède à son tour, en 1965. Plus tard j’ai sû qu’il avait fait la Grande Guerre mais sans plus de détails et j’avais envie de connaître sa vie pour avoir une idée plus précise de lui. Je sais que dans la vie civile il était maçon.
      Ce qui est sûr c’est qu’il a laissé une empreinte indélébile en moi puisque j’ai souhaité donner son prénom à mon fils….
      Par contre, comment se fait-il qu’il n’apparaisse pas sur la liste des tableaux d’honneur comme l’est mon Grand-Père GERMAIN Jules (Allier)?
      Je vous remercie très sincèrement pour tous ces renseignements qui nous permettent de mieux connaître nos valeureux aïeux qui, pour ma part, me manquent tant, surtout mon Grand-Père avec qui j’avais des liens très étroits. Merci encore.
      Jocelyne Germain

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      j’ai trouvé un article qui vous intéressera sur le JORF du 02 février 1920, page 5277, concernant le Sergent COLLE Augustin Camille du 318° RI, il s’agit d’une requête en décès présentée au Procureur de Remiremont.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • GERMAIN Jocelyne

      Bonsoir,
      Je vous remercie très sincèrement pour tous ces renseignements et toutes ces explications.
      Je ne faisais pas vraiment de fixation sur le fait de ne pas retrouver le nom de mon arrière Grand-Père maternel sur ce tableau d’honneur mais je m’interrogeais sur le fait que le nom de mon Grand-Père paternel apparaisse et pas le sien. Je ne voyais pas ce qui pouvait les différencier. Grâce à vous, je comprends mieux.
      L’essentiel est qu’effectivement il ait eu la chance d’échapper à la mort au combat puis en captivité, même s’il n’a, ensuite, pas toujours nagé dans le bonheur puisqu’il a eu 3 fils dont un est décédé à l’âge de 6 ans suite à un violent coup sur la tête porté par un instituteur.
      Mon arrière Grand-Père était, aux dires de ma Mère décédée également, très courageux et travailleur et est décédé à 65 ans, debout, appuyé sur la fourche qu’il tenait pour aider ses voisins à faire les foins…
      Je vous dis encore merci.
      Bien cordialement.
      Jocelyne Germain

    • GERMAIN Jocelyne

      Re bonsoir
      Je vous remercie beaucoup pour ce document.
      Bien cordialement.
      Jocelyne Germain

    • pech

      Bonjour,

      Merci pour votre réponse, je vais donc me lancer dans la recherche sur Gallica
      Cordialement F. PECH

  122. CHRETIENNE-HANTZ

    Bonjour
    Je recherche des informations sur mon arrière grand-père Auguste Léon Alexandre LEGALLOIS
    Ce dernier ne figure pas dans ce tableau et pourtant j’ai trouvé la mention d’une citation dans son matricule et d’une décoration : Croix de guerre – étoile de bronze
    Cité à l’Ordre du Régiment du 453e régiment d’artillerie lourde (n° 57)
    « Bon, servant, courageux et très travailleur. A fait toute la campagne. A été blessé à Verdun le 25/10/1916 après avoir servi dans l’artillerie de tranchée. S’est encore distingué à la dernière offensive de Champagne du 26 septembre au 7 novembre 1918. »
    Auriez-vous des informations sur cet ancien combattant ?
    Dans l’attente de vous lire
    Bien cordialement

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      si vous avez pris connaissance de sa fiche matricule, alors non.
      Vous pouvez toujours consulter sur Mémoire des Hommes le journal de marche et des opérations de son régiment et chercher sur google un historique de ce régiment.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  123. je dispose de renseignements sur mes ancêtres Robert Arsène Emile (médaille militaire), Eugène (anneau de la mémoire de Nd de Lorette), Jean Baptiste, et 1/2 frère Ernest, mais je n’ai pu trouver à quel titre mon grand père lui même fut décoré au titre de la guerre alors que j’étais enfant : Jean Baptiste Léon Paul joseph Marie Robert, né le 17/9/1884 à St Méen le gd (35) S’agit-il du Robert Jean Baptiste qui figure dans votre liste et si oui pouvez-vous me renseigner ? Cordialement.

  124. je dispose de renseignements sur mes ancêtres Robert Arsène Emile (médaille militaire), Eugène (anneau de la mémoire de ND de Lorette), Jean Baptiste, et 1/2 frère Ernest, mais je n’ai pu trouver à quel titre mon grand père lui même fut décoré au titre de la guerre alors que j’étais enfant : Jean Baptiste Léon Paul Joseph Marie Robert, né le 17/9/1884 à St Méen le Gd (35) S’agit-il du Robert Jean-Baptiste qui figure dans votre liste et si oui pouvez-vous me renseigner ? Cordialement.

  125. Anonyme

    Bonsoir,

    Je n’ai pas de moyen de trouver les lieux et dates de naissance pour Louis Emile Gibon et Octave Dehaye donc je ne pense pas qu’on pourra faire de recherche.

    Par ailleurs, comment peut on effacer mes anciens messages déjà envoyés sur le site et auxquels vous avez répondu? J’écris régulièrement depuis septembre et j’aurai dû le faire anonymement.

    Merci

    Cordialement

  126. Anonyme

    Bonsoir,

    Serait il possible de savoir si Emile Gibon dédédé à Ablon (Calvados) le 26 octobre 1943 a participé à la 1ère guerre mondiale.
    Son beau frère Octave Dehaye y est mort. Je ne sais ni sa date de naissance ni de décès mais il est mort pour la France lors de la 1ère Guerre. Il était originaire de l’Eure ou du Calvados aussi. Comment savoir sur quel champ de bataille et en quelle année il est décédé?

    Cordialement

  127. bougault

    je possède la medaille militaire de mon grand-père arsène bougault et je souhaiterais savoir comment je pourrais avoir le diplome car il a du être perdu.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      je doute que ce soit possible de récupérer le diplôme attenant à la Médaille Militaire de votre grand père.
      Si on se base actuellement sur l’attribution de cette décoration, le récipiendaire reçoit son diplôme de la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur.
      Aussi, une des premières opérations à effectuer est de retrouver le décret d’attribution de la décoration sur le journal officiel de la République Française (JORF). Avec ce décret, essayez de demander à la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur qu’on vous établisse un duplicata – précisez que vous prenez les frais d’envoi et d’établissement à votre charge -, mais il se peut que cela ne soit pas possible.
      Pour rechercher les JORF allez sur le site : Gallica, et affinez la recherche en tapant : Journaux officiels, puis Bougault. Il faut couvrir la période de 1914 à 1923 et même plus quelques fois.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      J’oubliais, avec un peu de chance vous pouvez peut-être trouver le décret sur sa fiche matricule, voir dans les commentaires antérieurs, comment chercher une fiche matricule dans les Archives Départementales en ligne.
      Cdlt.
      Jean-Loup FROMMER

  128. Bonjour

    Je recherche des informations sur mon grand Père Mr PAUL ROBINET commerçant en vin qui habitait 14 Rue Klébert à Mohon , mort des suites de la Guerre 14 – 18 gazé par les obus et mort en 1922 à l hôpital militaire et enterré au cimetière militaire de VERDUN car originaire de Verdun – Mohon commerçant –
    Je ne l’ai jamais connu – c’est mon père qui m’ a raconté – aujourd’hui décédé depuis longtemps –

    J’ai 66 ans et je voudrais aller sur sa tombe à VERDUN

    SVP Aidez moi

    Grand Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour vous aider – comme il est décédé en 1922 – j’ai besoin de connaître ses date et lieu de naissance.
      J’ai bien trouvé plusieurs ROBINET Paul, mais ils sont décédés pendant le conflit.
      Dans la base des sépultures de guerre, ce qui veut dire que ces Soldats bénéficient d’une « concession perpétuelle » dans une Nécropole Nationale, ou dans un Carré militaire à l’intérieur d’un cimetière communal, je n’ai pas trouvé votre grand père à Verdun.
      Etes-vous certain qu’il bénéficie d’une telle sépulture?
      A bientôt avec les renseignements demandés, je rechercherai sa fiche matricule, qui je le pense devrait donner plus d’informations.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Re bonjour,
      en suivant ce lien, vous accéderez aux relevés des Nécropoles Nationales de Verdun:

      http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultetat.php?dpt=55&lettre=V

      vous verrez qu’il existe 2 Robinet qui y figurent mais pas avec le prénom Paul et à des dates de décès différentes.
      – N.N. de Beveaux : ROBINET Alphonse Alexandre du 104° R.I.,
      – N.N. de Faubourg Pavé : ROBINET Marius Paul du 94° R.I..
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  129. Anonyme

    Bonjour,

    J’aimerais savoir Alphonse Louis Armand Lair né le 15 août 1892 à Foulbec (Eure) est décédé pendant la 1ère guerre mondiale.

    Comment savoir si mes arrières grands mères ont été pupilles de la nation. Leurs pères sont morts respectivement en 1915 et 1916 à cause de la guerre. Elles avaient 13 ans. Comment retrouver leurs dossiers d’adoption?

    Merci

    Cendrine Bultey

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,

      en suivant ce lien vous aurez accès à la fiche matricule n°555 du bureau de recrutement de Bernay – classe 1912; il était Réformé n°2, et différentes commissions confirmeront la mention en mars et septembre 1914, puis en 1917. Il est décédé le 7 septembre 1918 au Havre.

      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1912_40R112/viewer.html

      En ce qui concerne les dossiers d’adoption, je ne puis vous renseigner. Quant à la notion de « Pupille de la Nation », peut-être trouverez-vous dans les Journaux officiels de la République Française après le décès de leur père un décret qui leur attribue cette mention. Voir le site Gallica, journaux officiels.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  130. hocine aissa

    Je cherche tout document concernant un aïeul ancien combattant 14/18,invalide de guerre,mutilé,bras arraché….. il s’agit de OTMANE SLIMANE né en 1886 à Béni-Mansour département d’Alger et décédé en 1956.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,

      je suis désolé mais quand il s’agit d’anciens combattants originaires d’Algérie, Maroc, Tunisie et autres anciennes colonies, je ne sais pas où rechercher leur fiche matricule. Il reste la possibilité d’aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  131. JACQUOT

    Bonjour ,

    Je recherches mon grand oncle , CHARLES JACQUOT , mort en 1916 d’apres ce que je sais , dans votre tableau est present JACQUOT C. est il possible d’avoir des precisions ?

    D’avance merci

    Christian JACQUOT

  132. pech

    Bonjour,

    Je recherche des renseignements sur le Sergent Colle Augustin Camille ,mort pour la France le 29/12/1916, 312ème R.I . Par ailleurs il a été blessé entre 1914 et juillet 1916 et aurait séjourné dans un hôpital de Sète.Son registre matricule militaire est vierge. Je ne sais ou chercher,il a bien du être médaillé?
    Merci cordialement
    F. PECH

  133. le goff dominique

    je recherche mon arrière grand père qui serait décédé mort pour la France 14/18.
    il s’agit de BAUDRY théophyle charles jacques dans la région de la rochelle.
    Sa fille (ma grand mère) a été adoptée par la nation en 1919, donc il est bien mort pour la nation?Merci de vos réponses

  134. Max

    Bonsoir,
    J’ai retrouvé la fiche matricule de mon arrière grand père.
    Je cherche à analyser cette dernière mais les termes employés, les abréviations, et l’écriture manuscrites rendent ma compréhension difficile. Pourriez vous, s’il vous plaît, m’aider à la décrypter?
    Il s’agit de Monsieur TOSTIVINT Émile, né le 30/03/1897 à La Chapelle Blanche (22). Il porte le numéro 384 du bureau de recrutement de St brieuc (classe 1917).
    Je sais qu’il a été décoré mais je n’y trouve pas mention dans la fiche, je souhaiterais également savoir qu’elles ont été ces affectations successives pour retracer son parcours.
    Si vous pouviez m’aider dans ce sens…
    Par avance merci.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      vous avez tous les renseignements demandés sur la fiche matricule n°384 du bureau de recrutement de Saint-Brieuc – Dinan dans la classe 1917….. seulement il faut tourner les pages … ainsi vous avez la page 603, puis la page 604 qui note qu’il est décoré de la Médaille Militaire – décret du 07/10/1932.
      Compte-tenu de la teneur de ses 2 citations, il a du être décoré de la Croix de Guerre, avec peut-être 1 palme (citation à l’ordre de l’Armée) et une étoile (citation à l’ordre du Régiment), voir lien ci-dessous:

      http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/RM/rmx/consult.aspx?image=141993879522850

      A vous de rechercher sur les journaux officiels cette décoration et ces citations par Gallica à compter du 13 octobre 1917, comme la publication du décret de la Médaille Militaire au JO du 20/10/1932;
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Max

      J’ai recherché au JO du 10/10/1932, malheureusement les citations ont fait l’objet d’une pagination spéciale qui n’a pas été numérisée…
      J’ai une photo de mon arrière grand père avec ses médailles, pourriez vous m’aider à les identifier ou savez vous comment je pourrais procéder pour le faire?

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      je suis un peu débordé, mais je travaille à votre demande pour déchiffrer les affectations. Pour les décorations envoyez-moi une ou plusieurs photos en couleurs à mon adresse :
      jean-loup.frommer@orange.fr
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      TOSTIVINT Emile, Eugène, Paul, Marie né le 30/03/1897, est incorporé à l’âge de: 18 ans 9 mois 2 jours.

      – 11/01/1916 – arrivée au corps et incorporé le même jour au 23° Régiment d’Infanterie Coloniale, qui se déplace du 6 au 12 janvier à destination du camp de Crèvecœur-le-Grand (département de l’Oise en Picardie) pour faire de l’instruction. Grade: soldat de 2° classe.( voir l’historique avec le lien ci-dessous)
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6344557s/f1.image

      – 06/11/1916 – passe au 3° Régiment d’Infanterie Coloniale – le 26 février 1916 vers 15h00 : plus de la moitié du régiment (5 compagnies) périt en mer, après le torpillage du Provence 2, à destination de Salonique – c’est peut-être ce qui a motivé son affectation en vue de reconstitution du Régiment (voir l’historique avec le lien ci-dessous)
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6331485j.r=.langFR

      – 21/04/1917 – Promu Soldat de 1° classe

      – 24/04/1917 – passe au 24° Régiment d’Infanterie Coloniale (voir l’historique avec le lien ci-dessous)
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6352672g.r=.langFR

      – 16/06/1917 – passe au 22° Régiment d’Infanterie Coloniale (voir l’historique avec le lien ci-dessous)
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6227182m

      – 07/01/ 1919 – passe dans la Réserve de l’Armée active

      – 25/02/1919 – Promu Caporal

      – 06/05/1919 – passe au 10° ETEM (Escadron du Train des Equipages Militaires – Auto) voir l’historique avec le lien ci-dessous :
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6327138f.r=%22escadron+du+train%22.langFR

      – 30/09/1919 – Mis en congé d’armistice, démobilisé (info sous réserves au vu de l’original)

      – 06/02/1920 – passe au Dépôt Mobilisateur du 10° ETEM

      – 01/01/1924 – passe au 19° ETEM (Auto)

      – 01/06/1928 – passe au Centre Mobilisateur Artillerie Coloniale n°321

      – 06/11/1930 – Passé à la 1° classe de la 2° Réserve comme « Père de 3 enfants » – sans affectation

      – 31/05/1933 – Passé dans la Dernière Classe de la 2° Réserve et Mobilisation comme « Père de 5 enfants », voir l’article 58 de la Loi du Recrutement du 31 mars 1928 ci-dessous.

      Position « Hunding » = voir avec ce lien
      https://books.google.fr/books?id=CNY4AgAAQBAJ&pg=PT951&lpg=PT951&dq=position+hunding&source=bl&ots=xmp73K2ZCg&sig=lz4PJxpz70NWlY03eD9BXd_9zy0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjw6IzWkZ_JAhVL5xoKHaY2DWsQ6AEISzAG#v=onepage&q=position%20hunding&f=false

      Combat de Herpy, voir ce lien:
      http://hindenburgardenn.e-monsite.com/pages/combats-sur-la-ligne.html

      Loi sur le recrutement du 31 mars 1928 :

      Art. 58. — Les hommes de la disponibilité et des réserves, ainsi que les hommes dispensés de la présence effective sous les drapeaux par application des articles 98 et 99 de la présente loi, peuvent se marier sans autorisation. Ils restent soumis néanmoins à toutes les obligations du service imposées à leur classe.

      Tout homme des réserves père de deux enfants vivants est classé, dès la naissance de son deuxième enfant, dans la classe de mobilisation plus âgée de quatre ans que sa classe d’incorporation.
      Tout homme des réserves père de trois enfants vivants est classé, dès la naissance de son troisième enfant, dans la plus jeune classe de la deuxième réserve ; à partir du moment où la classe de mobilisation plus âgée de six ans que sa propre classe d’incorporation passe dans la deuxième réserve, il en suit le sort.
      Les pères de quatre et cinq enfants vivants sont classés, dès la naissance de leur quatrième enfant, dans la classe la plus âgée de la deuxième réserve.
      Les bénéficiaires des dispositions des trois alinéas qui précèdent attendent dans la dernière classe de la deuxième réserve le moment où leur classe d’incorporation est libérée de toute obligation militaire.
      Les pères de six enfants vivants et d’un nombre plus élevé d’enfants sont libérés de toute obligation militaire dès la naissance de leur sixième enfant.

      Il n’est pas tenu compte, en matière de changement de classe, des déclarations qui n’ont pas été faites dans le délai d’un mois avant la publication du décret de mobilisation, sauf dans le cas où ces déclarations résultent d’une situation nouvelle.

      Signification des abréviations:
      D.M = Décision Ministérielle
      U.Ctte = Unité Combattante
      Camp. Double = Campagne double = chaque jour de service effectué par le militaire est compté pour trois jours dans le calcul de sa pension
      Cité àl’% = Cité à l’ordre de…

      Les TOSTIVINT décorés de la Légion d’Honneur, suivre ce lien :
      http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr

      Espérant vous avoir apporté l’éclairage demandé.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  135. Hauchard

    Bonjour,
    je suis à la recherche de tous documents ou preuve de la participation à la guerre 14-18 par deux aïeuls :
    COURTOIS Julien Louis né le 20/09/1886 à Messy et décédé le 30/09/1971 à Livry Gargan

    FOULON Hippolyte né le 20/05/1885 à Saint Léger du Bourg Denis décédé pendant la guerre à Neuville Saint Vaast le 14/05/1915

    Merci

  136. HUBAUT

    Bonjour-

    J’ai constaté que le nom de HESSE apparaissait dans votre liste-
    N’ayant que peu de renseignements sur ce grand père- Archives départementales détruites- pourriez vous me donner plus de détail sur la personne suivante

    HESSE Albert – Classe 1906 – Recensement AMIENS

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      je n’ai pas de renseignements concernant Hesse Albert, il vous faudra consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  137. Bonjour
    Mon grand père à participé à la 1ere guerre mondiale et à reçu la croix de guerre pou acte de bravoure ayant sauvé 2 de ses camarades au front.
    Il est décédé en 1975,et je suis étonné de ne pas le voir dans votre tableau.son nom:LEVEUGLE ARTHUR NE EN 1894.Pourriez vous me fournir plus d’information??
    Cordialement. L.BOUSSEMART.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      toutes les personnes citées au cours de ce conflit n’apparaissent pas dans cette liste, car souvent à l’époque les familles devaient payer pour voir publier les citations dans les journaux de l’époque comme : l’Illustration, la Croix, etc… Après 1918, les Soldats décédés ont, en général, été cités et le chef de corps de leur régiment – ou du régiment auquel ils ont été rattachés suite à la dissolution de nombre de régiments – les ont proposés pour la Médaille Militaire avec attribution de la Croix de guerre avec étoile de bronze;
      Afin de trouver des informations, veuillez me préciser la date et le lieu de naissance de votre grand père, ainsi en retrouvant sa fiche matricule, peut-être aurons-nous plus d’informations ?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  138. BENOUISSA SAAD

    mon grand pere decore croix de guerre

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pouvez-vous me préciser ses nom, prénoms, date et lieu de naissance, afin d’essayer de trouver sa fiche matricule ?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  139. Anonyme

    Bonsoir,

    Un grand merci pour m’avoir répondu si vite et m’avoir donné les informations que je recherchais.
    Je vais effectivement écrire à l’ONC-VG de Caen pour que le dossier de mon arrière arrière grand père: Ernest Eugène Duclos soit étudié et qu’il puisse éventuellement obtenir la mention  »Mort pour la France ».
    Sur sa fiche matricule (http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1898_40R69/viewer.html) pouvez vous me confirmer qu’il a été réformé pour  »bacillose » car je n’arrive pas vraiment à lire le terme.
    Est ce une forme de la tuberculose?

    D’autre part, pouvez vous m’indiquer où se trouve  »le Bois de la Folie » car un autre membre de ma famille y avait été gravement blessé par des éclats d’obus et une grenade. Quelle en est la ville la plus proche?

    Bien cordialement

    Cendrine B.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      il faut reclasser les informations chronologiquement:
      _ 04/08/1914 – Mobilisation Générale, rappelé et arrivé au 17° Régiment d’Infanterie Territorial
      – 12/08/1914 – Réformé n° 2 pour bacillose
      – 11/06/1915 – Pris Bon service armé – Conseil de révision de l’Eure (arrêté du 09/04/1915)
      – 10/09/1915 – Rappelé à l’activité et arrivé au 19° Régiment d’Infanterie Territorial à Falaise
      – 15/03/1916 – Réformé temporairement n°1 par commission de Falaise pour traumatismes chroniques
      – 15/07/1916 – Décédé à Manneville-la-Raoult.
      Ce qui correspond bien aux campagnes inscrites contre l’Allemagne à l’intérieur et à la :
      – Période de non activité du 12/08/1914 jusqu’au 10/09/1915.
      Si au début du conflit on pouvait se permettre de laisser les « réformés » de côté, l’intensification, et les pertes énormes en hommes – le 22 août 1914 ce sont 28 000 hommes qui sont tués – ne le permettent plus, les réformés repassent devant des commissions, qui, avec des critères plus larges, les déclarent « apte au service armé ».

      C’est bien bacillose, qui est une maladie due à un bacille comme la tuberculose pulmonaire. C’était le nom donné autrefois à cette maladie, et aussi sous d’autres vocables comme: Phtisie, Coxalgie.

      Le Bois de la Folie : Neuville-Saint-Vaast
      suivez ce lien vous y trouverez quelques cartes et récits le concernant:

      http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pagesvecuesrecitstemoignages/Combattants/septembre-offensive-folie-sujet_382_1.htm

      Espérant avoir répondu à vos questions, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  140. Anonyme

    Bonjour,

    Serait il possible d’avoir des informations sur deux de mes aieux qui seraient peut être décédés lors de combats pendant la 1ère guerre mondiale. C’est ce qu’on cherche à savoir justement.
    Le 1er est Ernest Eugène Duclos né à Manneville la Raoult le 7 novembre 1878? Il est décédé en 1916. Je n’en sais pas plus.
    Le 2ème est Louis Ernest Désiré Lecâble né le 21 juin 1878 à Bourneville (Eure). On ne connait pas sa date de décès car il a disparu un beau jour.
    Merci de votre aide pour résoudre ces 2 mystères.

    Cordialement
    Cendrine B.

  141. DERAMBURE

    Bonjour,

    Ma recherche concerne le Lieutenant André Marie Joseph DERAMBURE matricule 891

    Né à Pendé (Somme) le 27 février 1891 (acte de naissance joint)
    Décédé le 06 décembre 1926 à l’Hôpital militaire de vannes
    Inhumé le 11 décembre 1926 à Lanchères (Somme) .

    Décoré de la Légion d’Honneur (Officier)
    Décoré de la croix de guerre 14-18 avec trois citations
    Décoré de la médaille commémorative de 14-18
    Décoré de la médaille inter alliée
    Dans le JO du 07 avril 1927 figure page 3913 au tableau du concours pour la médaille militaire

    j’ai retrouvé sur le site des archives de la grande Guerre (archives de la Somme) un document le concernant comportant 4 feuillets.
    Le premier feuillet portant son nom, son matricule, et quelques informations de famille, et 3 autres feuillets comportant des informations ne le concernant absolument pas .

    Je suis à la recherche d’ informations concernant mon grand Père d’une part , et d’informations concernant ses décorations, dates auxquelles elles ont été remises.
    Voici ce que je connais se son parcours militaire :

    Année 1912 : Liste des militaires de l’Artillerie admis au titre d’élève officier de réserve d’ artillerie à la suite du concours de 1912 – Derambure, deuxième canonnier conducteur au 29 ème régiment d’artillerie
    Année 1913 : Eleve Officier de réserve, nomination au grade de sous-Lieutenant de réserve et , affectation du 29 ème régiment d’Artillerie au 18 ème régiment d’Artillerie.
    Année 1916 : Artillerie Armée d’active, Passage du 43 ème régiment, au 1er régiment (centre d’instruction des canons de tranchée) .
    Année 1918 : Artillerie Armée d’active, Nomination de Lieutenant à titre temporaire, le 24 juin 1918 au 250 ème régiment.
    Année 1920 : Passage du 159 ème régiment au 9 ème régiment (armée du Rhin)
    Année 1922 : Lieutenant du 9 ème régiment d’Artillerie, hors cadre train automobile, adjoint à l’inspecteur
    Année 1925 : Lieutenant hors cadres, adjoint à l’inspecteur du matériel automobile de la deuxième inspection à Amiens – Classé au 6 ème bataillon d’ouvriers d’artillerie (pour ordre) 2 ème inspection du matériel automobile à Metz à compter du 1 er juillet (service)
    Année 1926 : Derambure A,M,J du 6 ème bataillon d’ouvriers d’artillerie (pour ordre), 2 ème inspection du Matériel automobile de Metz. Affecté au 163 ème régiment d’artillerie

    Par ailleurs je possède un album photos lorsqu’il était en garnison à Germersheim en aout et septembre 1920, dans l’Armée du Rhin.
    Par avance je vous remercie pour votre aide pour rétablir les informations concernant mon Grand père.
    Mon adresse email est la suivante : derambure.jp@gmail.com
    Cordialement

    Jean Paul Derambure

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      en suivant ce lien vous accéderez aux dossiers de la Légion d’Honneur au nom de DERAMBURE

      http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr

      Votre grand père n’y figure pas.
      Après lecture de la fiche matricule n°891-Abbeville des AD 80 en ligne, il n’y a pratiquement pas d’informations.
      Il serait utile de prendre contact avec la Grande Chancellerie de la LH, car souvent dans les dossiers des légionnaires figurent des états signalétiques et des services, où, on trouve beaucoup d’informations. Faites état de votre filiation directe, cela peut vous ouvrir des portes. N’oubliez pas qu’une LH est en général toujours publiée au JORF et avec la citation qui l’accompagne, quelques fois en fin du décret il est précisé que: « le présent décret donne droit au port de la croix guerre avec palme ». Recherchez sur Gallica en tapant « journaux officiels », et affinez votre recherche en tapant: « citation Derambure » et ou « décoration Derambure ». C’est un travail de fourmi car vous devrez couvrir la période 1914-1927.
      Je reste plus dubitatif quant à la Médaille Militaire. Le document dont vous parlez est bien: « Tableau de concours pour la Médaille Militaire – Année 1927 – Armée d’Active », or votre aïeul était décédé en décembre 1926, il ne pouvait concourir qu’à titre posthume me semble-t-il? Sauf, si le décret qui lui accorde cette décoration lui faisait prendre rang à une date où il vivait encore. Et un tableau de concours n’est qu’une proposition, il serait opportun de rechercher les décrets de nomination de la Médaille Militaire publiés après le 7 avril 1927.
      Il reste ue autre voie en dehors de la Grande Chancellerie de la LH, c’est d’aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes; car avec l’erreur d’inscription sur sa fiche matricule, c’est la certitude d’avoir accès aux informations recherchées, et c’est peut-être la plus facile mais il faut préparer votre consultation du dossier en amont et surtout vous déplacer sur place.
      Consultez aussi les différents Journaux de Marche et des Opérations (sur Mémoire des Hommes) des unités où il était affecté, ainsi que des Historiques de ces régiments via google et Gallica.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  142. mazars

    BONJOURE MON GRAND PERE ETAIT SOLDAT EN ALGERIE REGIMENT 11 EME CONPANIE DU TRAIN ET AU 6EME ET 58 EME ARTILLERIE EN ALGERIE DE 1898 A 1918 MATRICULE 1374 ET A ETé ASSASINe LE 30 AOUT 1919 A ORLEANVILLE on voudrait savoire si il ai decedé sous les drapeau ou civile on ai interesé part tout document le consernant surtout sa photo avec tout nos remerciment famille mazars

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      il existe 54 fiches de décès de soldats au nom de MAZARS, mais aucun de décédé en 1919, voir le lien ci-dessous:

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/base_morts_pour_la_france_premiere_guerre/resus_rech.php?&aff_tous=1

      Le traité de Versailles, qui met fin à la Guerre de 14-18 (improprement nommée ainsi, ce serait plutôt Guerre 1914-1919), a été signé le 28 juin 1919, or votre grand père a été assassiné le 30 août 1919. Je ne puis vous renseigner sur le fait qu’il est « mort sous les drapeaux » ou non.
      Je relève que votre nom est courant dans le département de l’Aveyron; il serait utile de connaître la date et le lieu de naissance de votre aïeul pour rechercher sa fiche matricule aux Archives Départementales de l’Aveyron, s’il en est natif.
      Avec sa fiche matricule, peut-être aurez-vous la réponse?
      A défaut, vous aurez des renseignements qui vous aideront à formuler votre demande auprès de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) de Caen, qui après étude du dossier, peut reconnaître s’il y a lieu d’accorder ou non, une mention « Mort en service commandé ».
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  143. Echailler Alexandra

    Bonjour,

    Merci beaucoup de votre aide.
    Les informations que vous m’avez donner mon beaucoup servie pour retrouver le recrutement militaire de mon autre arrière grand père.
    Savez vous ou je peux avoir des informations sur mon grand père qui a fait la seconde guerre mondiale ?
    Merci encore de votre aide.
    Alexandra

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      sur Mémoire des Hommes, seconde guerre mondiale, il n’y a pas de fiche le concernant, j’en déduis qu’il a survécu à ce conflit. Alors, essayez de trouver sa fiche matricule aux archives départementales du lieu de sa naissance avec tout d’abord les Tables alphabétiques:
      – cherchez sa classe: année de naissance+20 = classe
      – si, il y a plusieurs bureaux de recrutement, cherchez « Echailler » dans tous les registres des bureaux de recrutement de sa classe, afin de trouver son n° matricule de recrutement; ce qui vous permettra de trouver le n° de sa fiche matricule et d’y accéder .
      Attention, suivant sa date de naissance et donc de l’année de sa classe, il se peut que les registres soient pas accessibles aux Archives Départementales, renseignez-vous auprès d’eux pour savoir où ils sont conservés.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  144. Lucas Maurice

    Bonjour je recherche des information sur mon grand père : ex décorations et citations
    du régiment en 14/18 enfin tout ce qui est possible de conaitre
    de M.AGASSE jacques, Jean, François
    né le 13 09 1895 à FRONTIGNAN DE COMMINGES 31510 mort à Bordeaux le 25/04/1957
    Grand Blessé à Verdun en 14/18
    grade ex soldat unité: 4e régiment de tirailleurs algériens mention: MORT POUR LA FRANCE
    cote AC 36 N 00649

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      alors que votre grand père est décédé en 1957, il a été inscrit dans le fichier de Mémoire des Hommes avec la mention « Mort pour la France ». Cela démontre qu’une personne a fait une action en reconnaissance pour cette mention et a monté un dossier qui a été instruit à l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) de Caen, et qu’une commission a agréé ce dossier. Il faut soit vous adresser à cet organisme (ONAC-VG) pour avoir communication du dossier dont vous mentionnez la référence -cote AC 36 N 00649-, soit rechercher sa fiche matricule aux Archives Départementales de la Haute-Garonne (31). J’ai essayé de la retrouver, mais malheureusement, il semble que les registres matricules de ce département ne sont pas en accès libre via le net, aussi il vous faudra les consulter sur place. Cherchez à savoir quelle est la personne -peut-être dans votre famille- qui a entrepris la reconnaissance du décès de votre grand père, car elle doit détenir un dossier assez complet.
      Les fiches matricules, quand elles ont été bien renseignées, sont des mines de renseignements. Vous pouvez compléter vos recherches en cherchant le Journal de Marche et des Opérations des diverses unités auxquelles a appartenu votre aïeul, et aussi rechercher un historique de ces unités sur le net.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  145. je voudrais savoir si mon ancetre louis arbondin a était cité pendans la guerre 1914.1918

    • mon ancetre est né le 5 octobre 1883 a vitrac saint vincent canton de montemboeuf en charente16

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      mes recherches sur les tables alphabétiques des classes 1901 à 1906 sur les 3 bureaux de recrutement (Angoulême, Magnac-Laval,Périgueux) n’ont pas abouti. Je n’ai trouvé aucune personne au nom de: Arbondin.
      Etes-vous sûr de vos informations, nom, date et lieu de naissance?
      Si oui, votre ancêtre vivait-il dans un autre département à l’âge de 20 ans, et ou, était-il un engagé volontaire ?
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  146. GERMAIN Jocelyne

    Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour ce site.
    J’ai retrouvé le nom de mon Grand-Père sur votre liste.
    Il s’agit de :
    GERMAIN Jules
    2ème prénom : Marcellin
    né le 08 JUIN 1890 à Bézenet (Allier)
    Classe 1910 Matricule 627
    Campagne contre l’Allemagne 1er Novembre 1914
    Bureau de recrutement Montluçon (Allier)
    Pouvez-vous me dire si c’est bien de mon cher Grand-Père dont il s’agit et si vous avez d’autres détails le concernant. Je vous remercie par avance.
    Je garde de lui un souvenir merveilleux (il est dcd le 29 mars 1968) mais nous avions 65 ans d’écart et nous avons donc peu abordé le sujet de cette guerre.
    Merci encore

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      je ne saurai vous affirmer qu’il s’agit de votre grand père.
      En suivant ce lien vous accéderez à sa fiche matricule n°627 du bureau de recrutement de Moulins (Montluçon est rattaché à Moulins), il y a 2 pages, n°268 et 269.
      A priori, votre grand père a été gazé (cf. page 269) et a été détaché comme ouvrier mineur dans les houillères de Noyant.

      http://recherche.archives.allier.fr/ark:/84133/a011421829810Bql7pv/1/1

      Cordialement.

      Jean-Loup FROMMER

    • GERMAIN Jocelyne

      Je vous remercie de tout coeur pour les renseignements fournis sur mon Grand-Père, Monsieur GERMAIN Jules. Après la guerre, il était effectivement mineur à Noyant dAllier où sa fille Jeanine dcd à 3 mois a été inhumée en 1923. Cela me confirme qu’il s’agit bien de lui. Cela représente peut-être peu de choses de retrouver son nom sur cette liste mais cette reconnaissance me fait tellement de bien….
      Merci encore

  147. KURTZ

    bjr
    je suis en admiration sur votre site.
    en recherche sur mes ancêtres maternels (BRINET François, de la région Lyonnaise et ayant ensuite vécu en Algerie Française), et KURTZ Charles et Victor, ayant vécu en Alsace, puis en région parisienne pour le premier) ayant participé à 14-18, je ne retrouve dans votre liste que le Capitaine Kurtz…
    avez vous autre chose?

  148. Echailler Alexandra

    Bonjour,
    Je suis à le recherche d’informations et documents sur le parcours militaire de mon arrière grand père.
    Voici les informations que j’ai pu réunir sur mon arrière grand père :
    ECHAILLER Paul Joseph, né le 15 Aout 1883 à Asniére le Dijon (21), décédé le le 17 Avril 1967.
    Armé infanterie / classe 1903 / n° matricule au recrutement 1145.
    IL fut décorer de la légion d’honneur le 11 novembre 1960 et la médaille militaire le 11 avril 1930.
    Dans sont dossier des Archives Nationales j’ai découvert qu’il a été blessé 2 fois et cité 3 fois mais je ne possède aucune information sur ces citations.
    Serait-il possible d’avoir une copie ou accès a sont livret militaire ainsi que les documents sur ces citations ?
    Savez vous ou je pourrais avoir des information sur sa médaille militaire ?
    Merci par avance.
    Cordialement

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      voici le lien pour consulter sa fiche matricule n°1145 du bureau de recrutement de Dijon aux Archives Départementales de la Côte-d’Or en ligne, il y a 2 pages n°239 et 240, vous y trouverez beaucoup de renseignements ainsi que les citations et référence de sa médaille militaire

      http://www.archinoe.net/console/ir_ead_visu_lien.php?m=&ir=16304&id=235993685#

      Ensuite, à vous de rechercher sur Gallica les Journaux Officiels de la République Française pour plus d’informations, sachant que pour un décret sa publication est toujours postérieur à sa date.
      EO = éclats d’obus
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  149. Anonyme

    Bonsoir,

    Lorsque mon grand oncle a été « proposé HH le 6-3-73 », il était toujours vivant. Il est décédé en 1980. J’espère que vous pourrez trouver la signification de HH.

    Merci
    Cendrine B.

  150. Anonyme

    Bonjour,

    Je vous remercie de votre réponse rapide.
    Je viens de consulter le lien que vous m’avez envoyé concernant mon grand oncle Léon Henri Bultey.
    Que signifie  »proposé HH le 6-3-73 » et que sont les initiales avant le mot grenade dans la section  »blessures et citations »?

    Bien cordialement
    Cendrine B.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,

      E.O signifie : éclats d’obus.
      22° R.A.C en clair signifie : Régiment d’Artillerie de Campagne
      152° R.A.L.V.F en clair signifie : Régiment d’Artillerie Lourde Voie Ferrée
      C.M. Artillerie en clair signifie : Centre Mobilisateur d’Artillerie

      en ce qui concerne : « proposé H.H le 6-3-73 », je n’en connais pas la signification, pouvez-vous me confirmer si à cette date il était vivant?
      Je vais consulter d’autres collègues, qui je l’espère pourront me renseigner.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  151. FOURNAGE

    Bonjour,

    Dans le cadre d’une recherche familiale et privée, je souhaiterai trouver des documents relatifs au dossier militaire de mon grand père Louis FOURNAGE. Je ne connais pas son lieu de naissance précis Peut être la Commune de Pantin (75) ou il a vécu ou celle de Saint Maurice les Charencay ou il est enterré.

    Vous en remerciant par avance.

    Bien cordialement.

    Jean-Philippe FOURNAGE.

  152. martin xavier

    Bonjour,
    je recherche des informations/documents sur le parcours militaire de mon grand-père pendant la guerre 14-18. Voici quelques infos le concernant : Roger-Charles Marie MARTIN, né le 25 septembre 1894 à Paris (15ème arrondissement) et décédé le 23 mars 1956 à Paris (15ème arrondissement). Il fût décoré, entre autre de la légion d’honneur (chevalier puis officier dans les années 1950). Puis-je avoir accès à son livret militaire ? Ou ? Y-a-t-il d’autres endroits ou je peux avoir des renseignements (accès à des archives) concernant son passé militaire ?
    Par avance merci de votre aide.
    Bien amicalement.
    Xavier

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      à priori sur les Archives Départementales en ligne du 75, il apparaît sous le n° 1762 du 2° bureau de recrutement de la Seine, classe 1914, sous les noms et prénoms suivants: Charles Roger Marie MARTIN; en suivant ce lien vous pourrez consulter la table alphabétique où il apparaît:

      http://canadp-archivesenligne.paris.fr/autres_archives_genealogiques/_etat_signaletiques_services_militaires/ts_visu_img.php?registre=D3R1_235&type=TS&vue_tranche_debut=AD075TS_D3R1_235_0045&vue_tranche_fin=AD075TS_D3R1_235_0062&ref_histo=23241&cote=D3R1%20235

      malheureusement, la fiche matricule n’est pas en ligne, vous devrez consulter sur place, il y a souvent beaucoup d’informations sur ces fiches matricules.
      « Le numéro matricule du conscrit permet ensuite de consulter son état signalétique et des services militaires en salle de lecture, sous forme d’original (sous-série D4R1, registres matricules militaires) ».

      Par contre son dossier à la Légion d’Honneur est répertorié sous les nom et prénoms suivants: Roger Charles Marie MARTIN, en suivant ce lien vous accéderez à son dossier:

      http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr

      Dans ce dossier, il est fait état de 3 blessures et de 2 citations, ainsi qu’une belle tenue au feu. C’est pourquoi, il y a sans doute plus de détails sur sa fiche matricule.
      Je vous recommande aussi de chercher dans les journaux officiels de la République Française sur Gallica, les citations dont il a fait l’objet. Les publications sont postérieures à la date d’attribution.
      Pour connaître ce qu’il a vécu, essayez de rechercher un historique de son régiment sur Google, et recherchez le Journal de Marche et des Opérations de son régiment sur Mémoire des Hommes.

      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • Xavier MARTIN

      Bonjour,
      Un grand merci pour les renseignements relatif au passé militaire de mon grand-père (Roger Charles Marie MARTIN) que vous m’avez communiqué le 5 nov. Dans votre réponse vous me dite que
      « malheureusement, la fiche matricule n’est pas en ligne, vous devrez consulter sur place, il y a souvent beaucoup d’informations sur ces fiches matricules ». Pourriez-vous m’indiquer précisément ou dois-je me rendre pour consulter sur place ? Par avance merci de votre réponse et bon WE.
      Cordialement,
      Xavier MARTIN

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,

      vous trouverez ci-dessous la carte qui recoupe les mairies du 1° Bureau, je pense qu’il faut prendre contact avec une mairie pour être orienté vers la salle de lecture correspondant à la fiche matricule recherchée, du moins pourront-ils vous renseigner car sur le site en ligne je n’ai pas trouvé d’adresse précise :
      http://canadp-archivesenligne.paris.fr/carto_carte/arkotheque_carto.php?carte=ZXRhdF9zaWduYWxldGlxdWVz

      http://canadp-archivesenligne.paris.fr/autres_archives_genealogiques/_etat_signaletiques_services_militaires/index.php

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  153. Anonyme

    Bonsoir,

    Je recherche des informations sur mon arrière grand père paternel: Léon Pierre Bultey né à Manneville la Raoult le 27 mars 1865 et décédé à Beuzeville le 14 avril 1949 ainsi que son fils Léon Henri Bultey né le 16 mai 1895 à Manneville la Raoult et décédé à Equemauville le 29 novembre 1980. Je suis sûre que Léon Henri a participé à la 1ère guerre mondiale. Il a été blessé à la jambe. Je ne sais pas à quelle guerre a participé Léon Pierre, peut être celle de 1870-1871.
    Je vous remercie
    Cordialement

    Cendrine Bultey

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      à 5 ans on ne participe pas à un conflit …
      Léon Pierre n’a pas participé à la guerre de 14-18, il a été libéré de ses obligations militaires avant celle-ci. Il était Caporal dans la réserve, appartenait à la classe 1885, et son n° de recrutement est le n° 416 au bureau de Bernay. En suivant ce lien vous accéderez à sa fiche matricule des Archives départementales de l’Eure ( elle est en ligne) :

      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1885_40R30/viewer.html

      Léon Henri a participé à la guerre 14-18 où il a été gravement blessé, classe 1915, Bureau de recrutement de Bernay, n° 124 de recrutement. Il a été cité, ce qui laisse penser qu’il a dû recevoir la Croix de guerre avec une étoile de bronze.
      Il y a 3 pages de registres matricules le concernant – pages n°164,165,166 – dont vous aurez accès en suivant ce lien ci-dessous:

      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1915_40R120/viewer.html

      Je vous recommande aussi de chercher dans les journaux officiels de la République Française sur Gallica, la citation dont il a fait l’objet, à partir de décembre 1915. Les publications sont postérieurs à la date d’attribution.
      Pour connaître ce qu’il a vécu, essayez de rechercher un historique de son régiment sur Google, et recherchez le Journal de Marche et des Opérations de son régiment sur Mémoire des Hommes.

      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      M’étant fourvoyé avec les prénoms, veuillez ne pas tenir compte de ma première phrase, et veuillez accepter mes sincères excuses.
      Jean-Loup FROMMER

  154. bernard

    Bonjour, je recherche des renseignements sur le soldat : L.RENARD sa plaque a été retrouvé en ille et vilaine. Merci d’avance pour vos renseignements. Cordialement.

  155. BOISSONNADE

    Bonjour, sur le livret matricule de mon ancêtre Martinez Abelard Louis (qu’on peut trouver sur le site des anoms, classe 1918 territoire Algérie, ) il est écrit « cité à l’ordre du régiment numéro 66 du 6 novembre 1918. J’aimerai comprendre à quoi cela correspond ? et si possible retrouver la citation mais son régiment n’est pas préciser, seulement stipuler : « partis en renfort le 07 octobre 1918 » Pouvez-vous me répondre sur ma messagerie si vous pouvez m’aider, merci de votre aide.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      vous ne précisez pas si votre ancêtre a survécu à la guerre. Il existe 165 fiches de MARTINEZ figurant sur Mémoire des Hommes, mais les prénoms ne correspondent pas, regardez avec ce lien si par hasard un Louis pourrait être la personne recherchée, car il y a beaucoup de MARTINEZ originaires d’Algérie :

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/base_morts_pour_la_france_premiere_guerre/resus_rech.php?&aff_tous=1

      « cité à l’ordre du régiment numéro 66 du 6 novembre 1918 »
      signifie que votre ancêtre a eu un comportement exceptionnel ou a réalisé un fait d’armes, qui est concrétisé par une citation – qui peut lui avoir valu la Croix de Guerre 1914-1918 avec une étoile de bronze, car Régiment = étoile de bronze sur le ruban de la décoration – .
      Pour retrouver sa citation, il faudrait soit retrouver sa fiche matricule aux Archives Départementales, mais quand il s’agit de soldat originaire d’Algérie, je ne sais pas où chercher; soit rechercher par le biais des Journaux Officiels de la République Française (JORF) la publication de la citation. Pour cela, allez sur le site Gallica de la Bibliothéque Nationale, tapez : « journaux officiels », puis affinez votre recherche avec: « MARTINEZ ». C’est un travail de fourmi. Consultez les JORF à partir du 6 novembre 1918, car la publication d’une citation est postérieure à la date d’attribution de cette citation – il y a eu des publications jusqu’en 1923 et plus -. Regardez bien l’en-tête du décret et la fin du décret de publication, car souvent il y a des renseignements comme « pour prendre rang à compter du … » ou « ce décret attribue la Croix de guerre avec … » et vous trouverez peut-être son régiment. Ce qui vous permettra de chercher le Journal de marche et des opérations de son régiment sur Mémoire des Hommes, et sur google de rechercher un historique de son régiment; cela vous donnera une idée de ce qu’il a vécu.
      Si vous regardez certaines réponses anciennes, vous verrez que j’ai retrouvé des citations ainsi.
      Autre méthode, c’est de consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Bonnes recherches, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  156. Bondenet

    Bonjour je recherche des documents sur un soldats de la guerre 1418de Montreux jeunes. Lenoir Charles il venait de l armée se Belfort

  157. degalet kelly

    Bonjour,

    Je viens vers vous car je suis a cour d’idée pour chercher des informations . Pour les 60 ans de ma mère, je voulais retrouver la tombe de son grand père (ARTHUR DUTIN) ainsi qu’une photo de lui, ma grand mère ( la mère de ma mère ) avait seulement 4 ans quand il est mort et, la femme d’Arthur Dutin prétend n’avoir aucun document de son mari et qu’elle ne sait pas où il a pu être enterré car il parti en pleine nuit de son domicile pour aller se faire soigner d’une blessure auquel il serait mort . Je suis parti de 0, juste avec un nom, mais aucune trace ni document de cet homme . Par miracle je retrouve l’acte de mariage que des bénévoles ont mit en ligne, ce qui me donne , l’acte civile de naissance d’arthur dutin mais en aucun cas son décès est mentionné dans la marge. Aprés trois mois a chercher où il aurait pu être emmené, je retrouve son acte de décès en 1928 le 7 sept à Périgueux à l’hôpital civile et militaire ?. Mais la encore, il n’est pas dans la fosse commune, ni dans une tombe individuel et, sur cet acte Arthur est déclaré veuf ( alors que sa femme est toujours en vie ) mais c’est peut être une erreur de la mairie . Je retrouve son matricule et la, je vois qu’il a été engagé de 1914 à 1918 dans différents régiments mais il ne mentionne pas… ni son groupe, ni sa batterie ? je sais qu’il a reçu la médaille de la victoire, c’est écrit sur son dossier militaire ainsi que le livret de bonne conduite. Je ne le trouve pas dans les JMO, ni dans les sites gratuit généalogique de soldat et ni dans votre site sur le tableau d’honneur . Savez où je peux retrouver peut être un espoir …une photo ? existe t’il un hommage rendu au soldat vivant de la guerre ?

    Bien à vous .

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      il vous faut trouver sa fiche matricule, et pour cela il faut connaître sa date et lieu de naissance pour connaitre sa classe et bureau de recrutement:
      – la classe = année de naissance +20
      – lieu de naissance = département
      avec ces éléments vous irez consulter les Archives départementales du département de naissance, pour trouver son numéro et bureau de recrutement en regardant dans les tables alphabétiques de l’année de sa classe. Certains départements ont mis en ligne leurs archives militaires concernant les tables alphabétiques et fiches matricules. Tapez sur google : « ad XX en ligne »
      Dans la mesure où sa fiche a bien été renseignée, vous trouverez beaucoup d’informations.
      Une autre voie, est d’aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes. Compte-tenu de l’année de décès, il ne figure pas dans les fichiers de « Mémoire des Hommes » et de « Sépultures de guerre ». Il y a lieu de penser qu’il a sans doute été inhumé à Périgueux et que sa tombe a sans doute été relevée depuis.
      Si vous connaissez son ou ses régiments, cherchez sur google ou gallica (site de la Bibliothèque nationale) les historiques concernant ses régiments.
      Pour être sur le tableau d’honneur à l’époque il fallait payer certains journaux pour être publiés, comme l’Illustration, la Croix, etc.
      Quant aux survivants de cette guerre, hormis chaque 11 novembre, et les différents sites qui leur sont consacrés, il n’existe pas d’hommage particulier, si ce n’est que depuis 1914, nous célébrons le « Centenaire » de cette tragique période, qui voit une recrudescence des publications, comme les journaux qu’ont tenu certains Poilus durant le conflit.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  158. JACQUEL

    Bonjour,
    je recherche des infos sur le parcours de mon grand-père pendant la guerre 14-18.
    JACQUEL Jules Henri né en avril 1897 à Gérardmer 88400, dcd le 20 mai 1959 à Enval 63150.
    il a reçu les médailles suivantes :
    -médaille militaire
    -croix de guerre 1914-1917 avec palme
    -croix du combattant
    -médaille de Verdun 21/02/1916
    -médaille inter alliée « de la victoire »
    -médaille de la grande Guerre
    -Chevalier de la Légion d’honneur (ancien caporal au 3ème régiment de Zouaves) enregistré sous le n°54955 à Paris le 29 octobre 1951

    je vous remercie.

    christian Jacquel

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      les archives départementales des Vosges, concernant les fiches matricules sont numérisées depuis deux ans, mais toujours pas accessibles en ligne; aussi il faudra vous déplacer à Epinal pour trouver la fiche matricule de votre grand père.
      Pour retrouver sa fiche, consultez d’abord les tables alphabétiques de la classe 1917 (1897+20=1917), son bureau doit-être sans doute Epinal, vu qu’il est né à Gérardmer; ainsi vous aurez son numéro matricule de recrutement, ensuite il vous suffira de consulter le registre des fiches matricules de la classe 1917 du bureau d’Epinal où se trouve la fiche.
      Quand au site de la Légion d’Honneur, il n’y figure pas; ce qui ne veut pas dire qu’il n’a pas eu cette décoration.
      Je vous joins un lien à recopier ou à cliquer dessus, car il y a un JACQUEL Etienne, Sergent au 112°RI, né à Gérardmer le 12 août 1824, décédé le 07 mars 1877, titulaire de cette décoration et dont le dossier est fourni, qui sait si vous n’êtes pas apparenté ?

      http://www.culture.gouv.fr/LH/LH091/PG/FRDAFAN83_OL1340053v001.htm

      Une autre piste est d’aller consulter le dossier individuel de votre grand père au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  159. Le barzic yvon

    Je ne trouve pas dans la liste de décores 14/18 mon grand père louis, son frère Ferdinand, et son autre frère hyacinthe figurant sur le monument aux morts de locquirec (29)

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      comme il a déjà été écrit dans des commentaires plus anciens :

      « En fait la liste sur ce site (genbecle.org) ne nomme pas les légionnaires (détenteurs de la légion d’honneur) mais seulement les individus ayant eu une Citation pour un mérite quelconque et qui le plus souvent sont décédés lors de la première guerre mondiale.
      De plus il fallait que les familles envoient la citation et une photo à un journal de l’époque (l’Illustration, la Croix, etc.) qui se chargeait de la publication, souvent à titre payant ».
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  160. Brangier

    Je recherche des informations sur mon grand-père, Lucien, Isidore, Victor Pujeolle et Lucien, Auguste Pujeolle.
    Ainsi que pour mon grand père Bourdon Guillaume , et mon grand oncle Bayel Luois
    Si vous avez des renseignements, je vous remercie de me les communiquer.
    Cordialement
    Francine Brangier

  161. Patrick LASSIE

    Monsieur,
    Je fais des recherches sur mon grand-père Nestor Adrien MESPLEDE né le10/10/1892 (1892-1970), inscrit au bureau de Bordeaux sous le matricule 1058 (mais on retrouve aussi le chiffre de 9714 sur la fiche).
    Il est intégré le 07/08/1914 au 2è régiment du génie puis il rejoint le front d’Orient de août 18 à octobre 19. Il a reçu la croix du combattant et la croix de guerre avec deux étoiles.
    Je cherche des précisions sur son affectation (compagnie, bataillon, …) pour affiner l’historique et le journal de marche
    Merci par avance.

  162. field robinson

    bonjour, je recherche tout ce qui peut concerner mon arrière grand père, Lionel (Field) ROBINSON, docteur en médecine, croix de guerre, né à Bordeaux le 29 mars 1887, notamment des informations militaires. Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      j’ai beau rechercher sa fiche matricule aux Archives Départementales de Gironde, il n’apparaît pas dans la classe 1907 du bureau de Bordeaux, et cela jusqu’à la classe 1911. Sa date de naissance est-elle exacte ?
      Est-il Français (cf. prénom Field)?
      Regardez les commentaires antérieurs et essayez de le retrouver; pour info les tables alphabétiques s’obtiennent aux AD 33 en ligne en cherchant les registres matricule dans l’année de classe, ils sont en général à la fin des volumes des fiches matricules de la classe consultée.
      Si vous écumez toutes les années de classe, n’oubliez pas qu’à la fin des tables alphabétiques, quelquefois les oubliés des classes antérieurs peuvent y figurer. De même, regardez aussi les tables des autres bureaux de recrutement (ex: Libourne), et des engagés volontaires.
      Une autre possibilité, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Bonne recherche, cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  163. Soulié Frédéric

    Bonjour,
    Mon arrière grand père GERMAIN Alcide, a fait 14 -18
    né en 1880 proche SAINTES dép 17
    Service militaire promo 1900
    Matricule 1134
    comment puis-je en être certain ?
    Peux-t-on retrouver cela car ma mère (sa petite fille) me dit qu’il a participé à la bataille du CHEMIN DES DAMES ?
    Cordialement

  164. jai mon grand pere s’appelle TEGGAR abdaka ben bouziane

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pouvez-vous dire ce que vous recherchez?
      Car après consultation, des fiches de décès de la Guerre 1914-1918, il n’existe pas de fiche au nom de TEGGAR; donc votre grand père a peut-être survécu à cette guerre, ce qui expliquerait l’absence de fiche.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  165. VALDENAIRE FRANCOISE

    Votre site a retenu particulièrement mon intention , Je recherche de la documentation (photo, feuille de matricule) de mon grand père Victor Pierre Carré 25° Régt Infanterie 1ère Cie secteur postal 75. né le 12 janvier 1891 à Loroux (Ille et Vilaine ) Canton de Fougère- nord , registre matricule 1214 numéro de liste matricule 3528. Classe 1911 subdivision de Vitré. Mon grand père a participé à la Grance guerre et a reçu la médaille du combattant . Je vous remercie par avance de votre réponse
    F Valdenaire

  166. bonsoir je viens de découvrir la fiche matricule de l’arrière grand père de mon époustouflant un tel palmarès mais que de douleurs vécues auriez vous des petits plus sur ce personnage Yves bilien né 07 février 1893 à Peumerit (29) il appartenait au 116ème R.I il a couvert l’ensemble du conflit

    De plus auriez vous des renseignements sur un certain barnabé Nagat né le 26/05/ 1898 à Saint Barnabé (22) au 214ème régiment d’artillerie et sur son frère Joseph Louis marie Nagat né le 22/02/1896 affecté au 173ème R.I. Ces deux derniers sont respectivement mon grand-père et mon grand-oncle paternel

  167. Anonyme

    Bonjour,

    Etant toujours très intéressée par le passé et surtout par mes ancêtres proches, je recherche des informations militaires entre autre sur un de mes arrières grands pères.
    Il s’agit d’Auguste Léon Goulain né le 9 septembre 1900 à Manneville La Raoult dans l’Eure. Il est décédé à Deauville (Calvados) le 21 octobre 1971. Vu qu’il était adolescent pendant la 1ère Guerre Mondiale, j’ai supposé qu’il n’y avait pas pris part mais en fait je ne sais pas. Je me demande aussi s’il a fait un service militaire et si oui, où? Pendant la 2nde Guerre Mondiale, j’ai cru comprendre qu’il n’avait pas participé non plus mais je me demande pourquoi car il était en âge (ni trop jeune ni trop vieux). Comment peut on savoir? Quelles étaient les raisons qui faisaient que certains hommes ne partaient pas? Y avait il des tirages au sort? Il était marié et avait seulement 1 fille à l’époque. Ils avaient une ferme.
    Existe t’il des listes mentionnant les personnes exemptées? avec le motif?

    Je vous remercie
    Cendrine Bultey

    • PERD Jean-Marc

      Bonjour,
      vous trouverez sa fiche matricule aux archives départementales de l’Eure, en lignes (le lien ci dessous)
      bureau de recrutement de Bernay, classe 1920, tome 2, matricule 730.
      A participé à la campagne d’orient du 31/03/1921 au 05/12/1921.
      Appelé le 05/09/1939 et réformé le 08/09/1939.

      http://archives.cg27.fr/tab-results.html?base=ead&form-display-modes=tab%3Bmosaic%3Bcdc&form-display-only-media=true&name=registres-matricules&linkBack=true&n-start=0&champ1=root-id&query1=FRAD027_404142R&cop1=AND&hidden1=true&cop2=AND&champ2=fbureau&query2=Bernay+%28Eure%2C+France%29&cop3=AND&champ3=id_annee&du3=1920&db3=&de3=&cop4=AND&champ4=fgenreform&query4=

      Bonne recherche
      Jean-Marc

    • Anonyme

      Bonsoir,
      Je vous remercie infiniment pour votre réponse à mon message d’hier. Je suis très contente d’avoir la fiche matricule de mon arrière grand père. Malheureusement, il y a beaucoup de choses qui ne me sont pas familières et j’ai du mal à la comprendre.

      1. Il est mentionné qu’il est en possession du certificat de capacité pour la conduite de véhicules automobiles militaires. Peut on alors supposé que son rôle a été de conduire les véhicules sur le front? Qu’y avait il à l’époque? des chars? camions?

      2. Son niveau d’instruction est de niveau 2. A quoi cela correspond t’il?
      Un autre de mes arrières-grands-pères avait le niveau 3. Où peut-on avoir un tableau des classifications des compétences?

      3. Que signifie  »affecté au 3ème train …, passé au 2ème train (auto) le 1er juillet 1923 puis encore affecté au 3ème train (auto) le 1er janvier 1924 ….. ?
      Désolée pour mon ignorance !

      4. Je ne comprends pas tellement non plus pourquoi il y avait toujours un front en Orient dans les années 20 alors que la guerre s’est arrêtée en 1918. Quand je cherche sur internet, je trouve des informations sur le front d’orient pour les années 1915 à 1918 ou 1919 mais pas au delà. Que se passait il là bas de 1919 à 1921? Est ce que ça a continué au delà de 1921? Où exactement en Orient était mon arrière grand père et qu’y faisait-il exactement?

      5. Il est aussi écrit sur sa fiche qu’il est maintenu au service armé avec une pension d’invalidité de 15 % par la commission …. L’état lui a t’il versé de l’argent à cause des problèmes de santé qu’il a attrapé au front? A combien s’élevait cette pension et pendant combien d’années était elle perçue?

      4. comment est ce que les soldats étaient amenés de la France aux Balkans? par voie maritime ou terrestre? et comment en sont ils revenus?

      5. Deux questions bêtes mais pourquoi précise t’on  »service armé »? Qu’est ce que ça aurait pu être d’autre vu le contexte? et qu’est ce que la réserve de l’armée active?

      Je vous remercie pour le temps que vous passez à nous aider à mieux comprendre.

      Cordialement
      Cendrine Bultey

    • PERD Jean-Marc

      Bonjour,
      il y a eu une armée d’occupation Française en Cilicie en 1921 ainsi des prisonniers Française jusqu’en novembre 1921, vous trouverez quelques renseignements en suivant le lien ci-dessous.
      http://www.eliecilicie.net/index.htm
      Pour les niveau d’instruction, vous trouverez le détail en suivant le lien ci-dessous.
      http://combattant.14-18.pagesperso-orange.fr/Pasapas/E306RM.html
      Bonne recherche
      Jean-Marc

  168. GUILLEMOT

    Je recherche des informations sur mon arrière grand-père:MOREAU Antonin, André,Henri (Caporal Fourrier)né le 29/07/1886 et blessé (date?) à la guerre de 1914/18; et son Frère: MOREAU Gilbert,Henri né le 13/01/1889 et mort pour la France dans le bois de Bollande (Meuse) le 2/05/1915

  169. Bouziane

    Bonjour mr frommer,j’attends toujours votre réponse concernant mes e mails du27/07et du10/08 merçi.

  170. Franchetti

    Bonjour, pour un travail je dois trouver des infirmier(e)s militaires (et non pas appelé(e)s à faire la guerre) qui se sont illustré(e)s sur le champ de bataille.
    Sauriez vous où je peux trouver ce genre de renseignements ?
    Merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pendant la guerre de 1914-1918, les séminaristes et les prêtres étaient versés en général dans les SIM (Section d’Infirmiers Militaires) des régiments, cela leur permettaient de faire leur devoir sans avoir à porter les armes; mais il eut des exceptions.
      En cherchant dans le Tableau d’Honneur des morts pour la France : guerre de 1914-1918 publié en 1921 aux éditions La Fare, sur le lien ci-dessous, vous trouverez peut-être quelques citations concernant des infirmiers:
      http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&p=1&lang=FR&q=Tableau+d%27honneur%2C+morts+pour
      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  171. sazé

    Bonjour
    Je recherche des informations sur le soldat reserviste Bertrand du 24 régiment d infanterie coloniale cité et décoré de la médaille militaire en septembre 1914.. Malheureusement j ignore son prénom…
    Peut être que vos archives ou votre sagacité pourront m aider !
    Cordialement
    Frédéric Saze

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      il vous faut retrouver sa fiche matricule aux archives départementales de son lieu de naissance, pour cela il vous faut connaître:
      – sa classe (année naissance+20),
      – le département de naissance.
      Passez par les tables alphabétiques de la classe recherchée, puis relevez toutes les références (n° fiche matricule) des personnes nommées BERTRAND, procédure à effectuer pour chaque bureau de recrutement. Ensuite allez consulter toutes les fiches matricules des BERTRAND, et peut-être aurez-vous la chance de trouver la personne concernée ?
      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      En complément, je vous conseille de lire cet historique du 24° RIC en suivant ce lien, vous aurez une idée ce qu’on fait ces soldats, malheureusement il manque 4 pages en fin de volume. Souvent ces dernière pages reprennent tous les tués du régiment pendant la guerre. Suivez ce lien :
      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6352672g/f1.image.r=.langFR
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  172. Anonyme

    Bonjour,

    Je reviens vers vous concernant mes 2 grands pères dont j’aimerais connaitre des informations. Ils n’ont pas participé à la 2nde guerre mondiale bien qu’ils avaient l’âge d’y participer et j’aimerais savoir pourquoi. Ils sont morts tous les 2 maintenant.

    le 1er s’appelle Marcel Michel Bultey né le 31 mars 1919 à Beuzeville (Eure) et décédé le 6 février 1967 à Beuzeville (Eure). Il a fait son service militaire. Certains disent qu’il avait un rhumatisme au cœur et que c’est peut être pour cela qu’il n’a pas participé à la seconde guerre mondiale. J’aimerais en avoir confirmation et savoir où il a fait son service et pendant combien de temps.

    Mon autre grand père est Maurice Alphonse Louis Lair né le 25 janvier 1921 à Conteville (Eure) et décédé le 15 juillet 1998 à Conteville (Eure). Je ne sais pas s’il a fait son service militaire.
    Comment savoir s’il l’a fait et pourquoi il n’a pas participé non plus au conflit?

    Je vous remercie

    Cendrine Bultey

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour votre grand père Lair, il ne sera pas possible de consulter les AD 27 en ligne car les tables s’arrêtent à la classe 1940. Né en 1921, si l’on se réfère à son année de naissance 1921, en 1941 la France a signé l’Armistice et je pense que durant l’occupation du pays par les Allemands, il n’y avait plus de conscription …
      Par contre, il faudra regarder l’état-civil de votre second grand père car sur les tables alphabétiques de la classe 1939, il apparaît ainsi:
      – BULTET Marcel Michel matricule n°981, (reste à trouver le bureau de recrutement qui doit être Subdivision Evreux)
      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/SUBDIVISION_EVREUX_1939_42R63T/viewer.html
      malheureusement la numérisation des fiches matricules s’arrête en 1921.
      Comme toujours dans ce genre de cas (archives non en ligne), il faut effectuer une consultation sur place pour accéder à la fiche matricule, dans le second cas (classe 1941), en écrivant pour demander un état signalétique et des services ou une copie de sa fiche matricule, à Pau au bureau central des archives administratives militaires (BCAAM) de la direction du service national (DSN).
      Bonnes recherches, cordialement
      Jean-Loup FROMMER

  173. Anonyme

    Merci infiniment pour la fiche matricule de mon arrière grand père Maurice Gustave Désiré Lair.
    N’habitant pas en France, je ne pourrai pas me rendre au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes. Leurs documents sont ils consultables par internet?
    Comment trouvait d’éventuelles photos de mon arrière grand père lors de son service?

    Bien cordialement

    Cendrine Bultey

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      hélas, il n’est pas possible de consulter les archives du Service Historique de la Défense par internet. Une consultation sur place nécessite aussi une certaine préparation voir le lien ci -dessous:
      http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/sinscrire-0
      Pour trouver éventuellement des photos, il faudrait vous inscrire sur des blogs spécialisés de la guerre 1914-1918, quelques fois on peut trouver des photos de groupes de certains régiments, mais rien n’est moins sûr. Le dossier personnel de votre arrière grand père doit au moins comporter une photo genre identité.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  174. bjr
    je chercher mon ocle decede en 1916 mort pour la france a rayot 63 mon pere lieutenant derrar abdelkader
    qui a fait les deux guerre mondail 14/18/39/45 son dosier au servise historique
    de la defense
    merci de votre reponse rapide
    svp

  175. Michel DAOUDAL

    Bonjour Monsieur,
    Je recherche la fiche matricule ou tout autre document de mon grand-père.
    Yves François Marie DAOUDAL, né le 19/09/1889 à Elliant (29).
    Année de recrutement 1909, bureau de Quimper, matricule 66.
    Il était soldat du 304ème RI. Il a été décoré de la légion d’honneur, de la médaille militaire, de la croix de guerre 14/18, de la médaille de Verdun, de l’insigne des blessés militaires, de la médaille d’ancien combattant et de la médaille du combattant et de 2 autres que je ne connais pas. Décédé le 26/02/1939 à Massiges (51).
    Merci d’avance.
    Cordialement.
    M. Michel DAOUDAL.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      à priori sa fiche matricule n°66 n’est pas consultable en ligne, il vous faudra vous déplacer aux Archives départementales du Finistère pour la consulter sur place.
      Quant au site de la Légion d’Honneur, le seul Daoudal répertorié n’est pas votre grand père. Rien ne vous empêche si vous êtes en possession de son diplôme de Chevalier de la LH, ou des références du décret lui accordant cet ordre, de demander à consulter son dossier auprès de la Chancellerie de la Légion d’Honneur, car souvent dans le dossier constitué, il existe un état signalétique des services avec les affectations, les grades successifs, les blessures, les citations, les décorations, etc…
      Vous pouvez aussi rechercher sur gallica, le site de la Bibliothèque Nationale, dans les Journaux officiels de la République Française, les citations qui lui ont attribué ses décorations… mais c’est un travail de fourmi !
      Sur mémoire des Hommes, allez rechercher le Journal de marche et des opérations de son régiment, ainsi vous pourrez appréhender ce qu’il a vécu, vous pouvez aussi rechercher via google un historique du 304° RI.
      http://chtimiste.com/regiments/ligne301-400.htm
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  176. Anonyme

    Bonjour,

    Je viens d’apprendre que mon arrière grand père Maurice Gustave Désiré Lair né à Foulbec (Eure) le 14 février 1894 et mort au Havre le 30 mai 1954, avait participé à la première guerre mondiale. Il était dans les tranchées à Verdun et aux Dardanelles. Il aurait même attrapé le palu là bas et aurait continué à faire des crises de palu toute sa vie après. Je n’ai aucune autre information et j’aimerais en apprendre autant que possible à son sujet.
    Je vous remercie pour votre aide.
    Cordialement

    Cendrine Bultey

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      en dehors d’aller consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense à Vincennes, vous pouvez essayer de trouver sa fiche matricule aux archives départementales de l’Eure,
      pour cela il vous faut :
      – la classe (année naissance+20) soit 1914
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Certaines fiches peuvent être incomplètes, et dans certains départements, les registres matricules ne sont pas encore en ligne.
      Vous pouvez compléter votre recherche en consultant un historique des différents régiments – sur le site Gallica, ou via google – auxquels il a servi et en consultant les Journaux de marche et des opérations du ou des régiments dans lesquels il a servi sur Mémoire des Hommes.
      Bonnes recherches.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      voici le lien de sa fiche matricule :
      http://archives.cg27.fr/img-viewer/registres_matricules/BERNAY_1914_40R118/viewer.html
      sa fiche matricule ne faisant pas état des lieux de stationnement pendant la guerre de 1914-1918, je vous recommande de lire les journaux de marche et des opérations des différents régiments auxquels il a appartenu – dans les périodes d’affectation -, c’est à dire:
      – 155° RI du 06/091914 au 22/04/1915,
      – 154° RI du 23/04/1915 au 07/05/1915,
      – 150° RI du 08/05/1915 au 09/01/1918,
      – 58° RI du 10/01/1918 au 10/09/1919.
      Il est bien affecté par le paludisme.
      La recherche des historiques des régiments mentionnés ci-dessus, sur google pendant la guerre de 1914-1918, peut vous apporter d’autres renseignements.
      Autre piste: aller consulter son dossier au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  177. Clouet

    Bonsoir,
    Je recherche des renseignements au sujet de mon arriere grand pere, Clouet Maurice, soldat du 2eme regiment de zouaves, decede a creil le 17 octobre 1918. Il a recu 2 medailles durant la grande guerre 1914-1918.
    Merci d’avance pour votre aide.

  178. Evelyne Cunial Planteline

    bonjour, je cherche des renseignements sur mobn arrière grand père Joseph Aristide SEVIN ; je sais qu’il a été gravement blessé pendant le conflit 14-18 , je voudrais savoir si il a recu une ou plusieurs décorations ? je suis interessée par tout renseignement complémentaire.
    je vous remercie d’avance

    Evelyne Cunial Planteline

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      il vous faut trouver sa fiche matricule, pour cela vous devez connaître :
      – la classe (année naissance+20)
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Il existe encore des départements qui n’ont pas mis en ligne les Registres matricules, si c’est le cas, il vous faudra les consulter directement aux Archives Départementales.
      Une autre possibilité, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Vous pouvez compléter votre recherche en consultant un historique des différents régiments – sur le site Gallica, ou via google – auxquels il a servi et en consultant les Journaux de marche et des opérations du ou des régiments dans lesquels il a servi sur Mémoire des Hommes.
      Bonnes recherches.
      Jean-Loup FROMMER

  179. PARSY

    Bonjour
    Je voudrais transmettre un hommage à mes enfants sur mon grand-père LOCQUET Charles ou LOQUET CHARLES.
    Né le 8 mai 1889 à Marquette en Ostrevent (Nord) – classe 1909 – sergent au 1er régiment d’infanterie – numéro matricule 743 – lieu de recrutement : Valenciennes (Nord) – 1ère division d’infanterie – 2ème brigade. J’ai contacté les archives départementales du Nord, malheureusement suite à des bombardements sur Cambrai beaucoup de documents ont été détruits dont ceux de mon grand-père. Comment puis-je obtenir son parcours militaire? Je vous remercie pour toute l’aide que vous me fournirez.
    Evelyne PARSY

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      avant toute chose, veuillez vous assurer de son patronyme enregistré à l’état-civil de son lieu de naissance, ainsi vos recherches seront plus aisées (voir livrets de famille aussi).
      Ensuite, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Vous pouvez compléter votre recherche en consultant un historique des différents régiments – sur le site Gallica, ou via google – auxquels il a servi et en consultant les Journaux de marche et des opérations du ou des régiments dans lesquels il a servi sur Mémoire des Hommes.
      Bonnes recherches.
      Jean-Loup FROMMER

  180. gras Charles justin

    Bonjour je suis à la recherche sur la période passer de mon grand père pendant la guerre 14 18 de l,incorporation à la libération ainsi que son grade final et les décorations cordialement Michel iglesias

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      votre demande me laisse dans l’expectative, car je ne saisis pas bien quels sont les nom et prénoms de votre grand père. Pouvez-vous préciser :
      – nom, prénom, date et lieu de naissance,
      s’il est décédé au cours de la guerre, ou s’il était vivant après ce conflit ?
      Pour trouver le parcours de votre aïeul, il faut rechercher sa fiche matricule auprès des Archives départementales de son département de naissance, pour cela, il vous faut connaître :
      – la classe (année naissance+20)
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Il existe encore des départements qui n’ont pas mis en ligne les Registres matricules, si c’est le cas, il vous faudra les consulter directement aux Archives Départementales.
      Une autre possibilité, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      Vous pouvez compléter votre recherche en consultant un historique des différents régiments – sur le site Gallica, ou via google – auxquels il a servi et en consultant les Journaux de marche et des opérations du ou des régiments dans lesquels il a servi sur Mémoire des Hommes.
      Bonnes recherches.
      Jean-Loup FROMMER

  181. GAVREL René

    Recherche tableau d’honneur concernant le caporal Arthur Herbomel du 21ème BCP, mort pour la France le 30 novembre 1918 à Orfeuil.

  182. Bouziane

    Bonsoir monsieur frommer pour voir les décorations de bouzian salah ben belgacem:tapez:relevé n’9352.la calle.livre d’or du ministère des pensions par bernard buttet.merçi.

    • FROMMER Jean-Loup

      Merci, j’ai bien trouvé la fiche sur Genweb, il y a juste une petite correction à faire dans la rubrique « autres informations », car il existe bien une fiche sur MdH concernant Bouzian Salah ben Belgacem.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  183. Anonyme

    berrabah zidane benhafsi ex soldat guerre 14/18 mle 13598 de la 2eme compagnie 3 em regiment a verser le sang pour la france suite au amputation de l avant brs gauche

    • drici

      berrabah zidane benhafsi ex soldat guerre 14/18 eme regiment grievement blesse suite ai violent bombardement de la guerre de verdun ampute de l avant brat gauche soldat francais par le versement du sang pour la france

    • drici

      tout d abord bonsoir je viens par ce commentaire chercher la nationalite de mon grand pere ex soldat guerre 14/18 blesse de guerre suite au violent bombardement par les allemands amputer de l avant bras gauche mon grand pere il est francais par le sang verser il s agit de berrabah zidane benhafsi mle 13598 de la 2eme compagnie du 3.eme regiment d infanterie bon terailleurs je desire sa nationalite et sur qu el document il est inscrit francais par le sang verser ( insere par la loi n°99-1141 du 29decembre 1999 art 1 jorf du 30 decembre 1999 qui dit que la nationalite francaise est conferee par decret sur propositiondu ministere de la defense a tout etranger engage dand les armes francaises qui a ete blesse en mission au cours ou a l occasion d un engagement operationnel mes salutations les plus destinguees merci

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour 1914-1918, il n’y a pas de BERRABAH Zidane Ben Hafsi de décédé, voir lien ci-dessous:

      http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/recherche_transversale/bases_nominatives_resultats_recherche.php?fonds_cle=1

      Aussi, faut-il en déduire qu’il a survécu à cette guerre. Le mieux est de rechercher son dossier individuel sur place au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes; peut-être y-trouverez-vous le document que vous cherchez.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • bonjour je sais bien que mon grand pere berrabah zidane benhafsi né le 29/03/1895 a la calle algerie a vecu la guerre il a etait blessé et rejoind la lgerie en 1918 decede decedé en algerie en 1973 je cherche et ce que mon grand pere lors de son incorporation dans les rangs de l armée francais c est un cetoyen francais parceque il est né durant l occupation dela l algerie par la france je demande tous simplement sa nationalité francaise ou bien je peut envoyer les extraits de naissance accompagnie de l attestation des services armés et copie de la carte d invalide a nante pour le transcrire de nouveau et ensuite j aurai la nationalite de mon grans pere ce dernier averser le sang suite au amputation de son avant bras gauche donc mon grand pere a fini sa vie avec un seul bras et celui de la droite tous ca si pour la france

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir Monsieur,

      bien lu votre message du 21 octobre 2015. Si vous cherchez la nationalité française, je ne puis vous aider car ce site essaye de renseigner les personnes dont les parents ont combattu pendant la Première Guerre Mondiale.
      Aussi, si vous résidez en Algérie, je vous conseille de vous rapprocher du Consulat Français de l’Ambassade de France à Alger, afin d’expliquer votre démarche en montrant vos documents; je pense qu’ils pourront vous aider dans vos démarches, et au mieux vous renseigner et indiquer auprès de quel organisme vous devez vous adresser pour effectuer votre démarche.
      Bien cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  184. Dupont

    bonsoir,

    dans votre tableau, vous avez cité un caporal Buet 56è corps d’infanterie. mais vous n’avez pas précisé son prénom. mon grand père se nommait Buet et a été récompensé de la medaille militaire et de la croix de guerre 14-18 que j’ai en ma possession. il était blessé de guerre. son prénom d’état civil était Marie-Emile mais il préférait qu’on l’appelle Emile vous comprendrez pourquoi. s’agit-il de la même personne ?

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour retrouver la citation de votre arrière grand père, il vous faut trouver aux Archives départementales de sa naissance sa fiche matricule, dans la mesure où sa fiche a été bien renseignée, car malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Pour cela, il vous faut connaître :
      – la classe (année naissance+20)
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Il existe encore des départements qui n’ont pas mis en ligne les Registres matricules, si c’est le cas, il vous faudra les consulter directement aux Archives Départementales.
      Une autre possibilité, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      La dernière, la plus fastidieuse sans garantie de résultat pour trouver la citation liée à sa Médaille Militaire et Croix de Guerre est d’aller sur Gallica, site de la Bibliothèque nationale, et affiner votre recherche avec : JORF (journaux officiels de la République Française) et faites une recherche par:
      – citation huet ou décoration huet
      essayez de couvrir la période 1915 à 1923.
      Les décrets publiant les citations pour la Médaille Militaire, outre donnant la prise de rang de cette décoration, stipulent souvent en fin de la dernière citation que: « le présent décret donne droit au port de la Croix de Guerre avec Palme ».
      Les soldats figurant sur la liste du Tableau d’honneur, ont été trouvés sur les publications de l’époque comme l’Illustration, le Journal La Croix et autres …. il fallait payer pour avoir cette publication, ce qui explique que bon nombre de citations ne figurent pas sur le relevé. Je ne puis vous dire s’il s’agit de cette personne. En lisant certains JORF, vous verrez à quel tâche vous êtes confronté, car il n’y a pas d’ordre dans les publications. Ainsi les régiments ne sont pas publiés dans un ordre croissant, et le numéro de matricule n’est pas celui du recrutement.

      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

    • FROMMER Jean-Loup

      Vous aurez rectifié : votre grand père et citation buet ou décoration buet.

      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  185. Eric BELLONE

    Bonjour, je recherche la citation de mon arrière grand-père
    Charles Ernest TOURNIER matricule 3669 qui a reçu une citation à l’ordre du régiment (je pense 407 RI) N°386 du 13-12-17. Croix de guerre et médaille militaire 06 Mai 1919, blessé 4 fois. Merci pour votre aide.

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonjour,
      pour retrouver la citation de votre arrière grand père, il vous faut trouver aux Archives départementales de sa naissance sa fiche matricule, dans la mesure où sa fiche a été bien renseignée, car malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Pour cela, il vous faut connaître :
      – la classe (année naissance+20)
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Il existe encore des départements qui n’ont pas mis en ligne les Registres matricules, si c’est le cas, il vous faudra les consulter directement aux Archives Départementales.
      Une autre possibilité, allez consulter son dossier personnel au Service Historique de la Défense/Armée de Terre à Vincennes.
      La dernière, la plus fastidieuse sans garantie de résultat pour trouver la citation liée à sa Médaille Militaire et Croix de Guerre est d’aller sur Gallica, site de la Bibliothèque nationale, et affiner votre recherche avec : JORF (journaux officiels de la République Française) et faites une recherche par:
      – citation tournier ou décoration tournier
      essayez de couvrir la période 1915 à 1923.
      Les décrets publiant les citations pour la Médaille Militaire, outre donnant la prise de rang de cette décoration, stipulent souvent en fin de la dernière citation que: « le présent décret donne droit au port de la Croix de Guerre avec Palme ».
      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  186. Bouziane

    Je recherche:bouzian salah ben belgacem du 7eme à dec 1917 du 11eme rta,mplf le 20/07/1918 à tigny(aisne) décoré de la légion d’honneur,de la médaille militaire et de la croix de guerre,merçi de me faire savoir son lieu d’inhumation,ses citations,son parcours individuel et autres.chaleureusement.

  187. GIANFRANCO VACCA

    Bonsoir, je suis à la recherche de nouvelles au sujet d’un soldat italien décoré de la Croix de Guerre française en 1917 sur le plateau d’Asiago, appelé Zorcolo Egisthe né en Monserrato (CA) du 7 Juillet, 1886 et décédé le 31 Décembre 1917. S’il vous plaît, où Je peux trovere ses nouvelles? Merci. Gianfranco Vacca

    • FROMMER Jean-Loup

      Bonsoir,
      comme je le pressentais du fait, qu’il est de nationalité italienne, je n’ai rien trouvé sur les sites du Ministère de la Défense (Mémoire des Hommes); mais si vous êtes certain qu’il a reçu la Croix de guerre française, alors essayez de trouver le diplôme avec la référence du décret attribuant cette décoration.
      Sinon, il ne vous reste plus qu’à espérer que cette décoration ait fait l’objet d’une publication du décret sur le Journal Officiel de la République Française (JORF).
      Il vous faudra rechercher dans les JORF en ligne sur le lien ci-dessous, entre les années 1915 et 1917, en affinant votre recherche avec « citation Zorcolo » ou « décoration Zercolo »:

      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378481r/date.r=christine+de+pisan.langFR

      Bon courage, car ce sont des recherches fastidieuses, qui peuvent s’avérer infructueuses.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  188. Adam

    Je cherche Joseph Gazeilles.
    Croix de guerre 14-18 pour avoir sorti son capitaine blesse de la ligne de tir des Allemands pendants qu’ils tiraient.

    • FROMMER Jean-Loup

      Tout d’abord, Bonjour,
      il semble qu’il ne soit pas mort pendant ce conflit. Pour trouver des renseignements sur lui, recherchez sa fiche matricule aux archives départementales, pour cela vous devez connaître :
      – la classe (année naissance+20)
      – le bureau de recrutement du département de naissance
      – le numéro de la fiche du bureau de recrutement, en consultant les tables alphabétiques avec l’année de la classe, et si vous ne connaissez pas le bureau de recrutement, faire cette opération pour chaque bureau de recrutement.
      Il existe encore des département qui n’ont pas mis en ligne les Registres matricules, si c’est le cas, il vous faudra les consulter directement aux Archives Départementales.
      Bonnes recherches.
      Cordialement.
      Jean-Loup FROMMER

  189. SALIOU Claude

    Je recherche pour le compte d’un amis toutes informations concernant son grand père, qui a fait la grande guerre, notamment à Verdun.
    Il s’appelait Louis Le Page et était médaillé (Combattant, Légion d’Honneur, Croix de Guerre et médaille militaire).
    Merci de l’intérêt que vous accorderez à cette recherche.
    Cordialement
    Claude