Créer une association de Généablogueurs, ou plus largement de Geneageeks, d’amoureux de Généalogie et de férues de technologies est une idée ancienne dans mon esprit. Une idée qui m’est venue la première fois que j’ai entendu le mot geneageek de la bouche de Jordi Navarro, car ce mot était alors pour moi un bon nom pour une association, une idée qui est revenue aujourd’hui en voltigeant sur twitter.

J’aime cette idée de se retrouver autour d’une association, d’appartenance à un groupe. Mais au-delà de la simple appartenance à un groupe, il y aurait plusieurs avantages à mes yeux :

1) L’existence réelle d’un noyau dur de Geneablogueurs, qui existe déjà en réalité, mais qui pourrait être reconnu, qui pourrait être présent sur des salons, avoir pignon sur rue, qui pourrait être contacté par les novices qui ont envie de se lancer dans l’aventure mais qui en fait n’ont pas accès à ce cercle quasiment fermé à twitter. Une association pourrait tenir des stands dans des congrès, pourrait présenter ses travaux à des associations généalogiques, pourrait publier un condensé d’articles de blogs dans une revue, pourrait surtout être comme une marque que l’on contacte pour avoir de l’aide, et qui durerait dans le temps : une association survie quand la motivation d’un seul Homme s’essouffle.

2) Les Genealogeeks ont de nombreuses idées, sur tout et plus que tout. Sur le gedcom, sur les logiciels, sur ce que doit être un moteur de recherche, sur ce que devrait être des archives en ligne. Une association pourrait structurer ces idées, pourrait créer des groupes de travail, pourrait avoir de l’influence pour améliorer le web et la technologie en généalogie. On pourrait imaginer un groupe de travail sur le gedcom, sur l’indexation (type 1 jour 1 poilu).

3) Une association a des moyens financier que n’a pas le particulier : on pourrait mettre en place des ateliers pour débuter sur un blog pour les novices, mais aussi des ateliers très pointus de codage .php .css ou même C pour les plus pointus. Des ateliers pour faire découvrir des outils (Gramps par exemple), pour faire découvrir des CMS, des plugins utiles, des codes informatiques qui automatisent certaines manipulations sur Heredis. On pourrait découvrir Ancestris, on pourrait se rencontrer.

4) Une association pourrait aussi débloquer des fonds pour que certains membres puissent aller plus facilement à des salons comme Rootstech, ou pourrait débloquer des moyens humains pour aider à la mise en place d’un Rootstech FR.

En vérité, on pourrait tous progresser, s’améliorer, se rencontrer autour d’un dîner, travailler, aider, publier, et encore plus partager. Et en plus, une association, ça se crée assez facilement.

Il y a aussi des points négatifs, mais je n’ai pas envie d’en parler ici. Vous pouvez faire de nombreuses objections dans les commentaires, on en discutera là-bas dans ce cas.