En janvier, comme vous pouvez le constater, j’ai plus de temps pour écrire, réfléchir, penser. Je ne comprends pas vraiment pourquoi. Le mauvais temps, de courtes journées et l’effervescence des fêtes passées. C’est une période reposante, vraiment. Du coup même si je sais que je ne vais pas conclure mes projets d’ici décembre, je me donne quand même quelques grandes lignes à suivre. Les voici.

#Sources

1714_argellies_b (2)

Le projet le plus simple en apparence, mais qui constitue l’essence même du scientifique : démontrer que les données publiées sont vraies. En généalogie, cela se traduit par sourcer chaque événement. Par un acte, une photographie, un article de journal. La complexité vient de la fiabilité des sources qui n’est jamais de 100%, et de la fiabilité de leur interprétation qui est encore plus faible.

Un acte est-il plus fiable qu’une carte postale ? Probablement. Mais un acte mal utilisé est-il plus fiable que le vieux souvenir de sa grand-mère ? C’est le jeu du généalogiste, parfois on se trompe, parfois on trouve. En tout cas, on se doit de travailler avec des sources, de les couper, les croiser et rendre une copie aussi propre et sérieuse que possible. Je vais m’y attacher

#ChallengeAZ et #Geneatheme

Blogging from A to Z April Challenge

Continuer à suivre ces dizaines de généalogistes qui, d’un même sujet produisent autant d’histoires, de données, de documents, de fantaisies, d’émotion qu’ils sont de plumes. C’est chouette, franchement, et si je n’ai pas terminé l’épopée des Bècle en 2014, il se pourrait bien que la saison 02 du #ChallengeAZ voit continuer les histoires d’amour et d’amitié de Joséphine, Anne-Joseph, Claude-Denis, Joseph et les autres.

#Technologie

 

8741095958_bfd2112c1a_z

Si l’année dernière je n’ai pas trop parlé de nouvelles technologies, sachez que je suis pourtant de très près les toutes nouvelles modifications de Geneanet, genealogie.com, Heredis 2015, MyHeritage et les autres. Je reste un observateur attentif de ce domaine, et si j’étais assez muet en 2014, je reprendrai la parole très rapidement.

Sachez simplement que je suis bluffé du nouveau site de Geneanet. Geneanet va, pour moi, devenir bientôt le premier logiciel de généalogie en France. Même si les autres mammouths du logiciel (BSD et le CDIP) se réveillent en 2015 avec une version plus tournée “multi-plateforme” et “cloud”, Geneanet a trop d’avance maintenant.

Pour moi Geneanet est en phase avec son histoire et avec l’époque actuelle.

Avec son histoire car il est toujours le lieu de partage incontournable de sa généalogie (même si on va plus loin que la simple liste éclair de 1997) et avec l’époque contemporaine parce que les haut débits actuels permettent des web-apps de plus en plus évoluées et que Geneanet utilise parfaitement ces possibilités avec leur logiciel de gestion de généalogie en ligne (Arbre en Ligne) . Le tout emballé dans un site plus beau, épuré, agréable et qui se rend disponible sur les téléphones et les tablettes. Ils ont tout bon.