2015, une année difficile pour beaucoup de monde. Une année chargée pour moi. Chargée parce que le travail se densifie, les projets s’accumulent, le temps manque. Difficile pour beaucoup de monde avec l’actualité que l’on connait.

Et d’un point de vue généalogique alors ? Eh bien je n’ai pas bien avancé mon arbre : ni mon projet de repartir de zéro, ni mon projet #sources ou mon projet #backtobasics8. En pratique je n’ai pas beaucoup travaillé. Je n’ai pas non plus eu le temps de beaucoup réfléchir autour de la généalogie et des nouvelles technologies. Cela changera peut-être puisque je reviens dans le monde d’Android qui a bien changé depuis que je l’avais quitté en 2013. Il y aura matière à tester des produits et à en parler ici.

Par contre, j’ai pu rencontrer de nouvelles têtes grâce à la délocalisation des matins malins sur Lyon au printemps, et aux dîners que nous tentons d’organiser avec les amies Lyonnaises : @dAedH_blog  @Briqueloup  et @Scribavita.

Et puis il y a la création d’une association pour laquelle j’ai milité cette année, qui s’appelle Geneatech, et qui est propulsée par Charles Hervis et Sophie Boudarel, entre autres.

Sur le blog, j’ai écrit onze articles et quatre-vingt-treize mille pages ont été lues. Alors merci encore de ce soutien, et bonne année à tous.

PS : pour les résolutions 2016, se référer aux résolutions 2015.