Repartir d’une feuille blanche, relire les actes à la lumière de mes connaissances actuelles, classer et archiver mes documents de manière pertinente, vérifier les sources, les revérifier et une fois qu’on les a bien vérifiées, les vérifier une dernière fois ; lire, relire les contrats de mariage, revoir les photographies, passer au tamis tous les documents en ma possession pour n’en oublier aucun, trouver le détail qui va débloquer une branche, qui va éclairer d’une nouvelle lumière l’ancêtre endormi.

Voilà la tâche étonnante dans laquelle je m’engage aujourd’hui.

J’ai acquis il y a quelques jours un nouvel ordinateur. Un Acer Aspire V Nitro 17 pouces, 16GB de RAM, i7 4710HQ, 128Go SSD, 2 To HD. Il est propre, rapide, et surtout il n’est pas encore en bordel. Et moi, quand j’ai une nouvelle pièce dans laquelle je dois ranger mes affaires, j’essaye de tenir compte des leçons et des erreurs du passé. Alors j’ai acheté Heredis 2015, et j’ai attaqué un nouveau fichier. Dans ce nouveau fichier, je vais adopter la philosophie de travail théorisée par Brozer, philosophie selon laquelle le document, la source est centrale. Rien n’y sera “non sourcé”. Rien n’y sera ajouté à la va-vite, ou importé via le gedcom d’un cousin. Je vais essayer de faire en sorte que tout ce qui rentre dans cet ordinateur sera centralisé sur Heredis 2015, et peut-être même sur ce blog.

Je vais donc redémarrer un fichier propre, reprendre mes projets de travaux généalogiques, repartir sur de bonnes bases. Mais évidemment je n’efface pas mon ancien fichier, il est trop précieux pour être éliminé. Je ne sais pas encore d’ailleurs comment je vais m’assurer de ne pas perdre une donnée, un indice, une date du précédent fichier. Il va falloir être méthodique et méticuleux.

En tout cas, je vais essayer de progresser. C’est mon objectif 2015, finalement. Etre plus méthodique, plus précis pour gagner en efficacité.